Anti nouvel ordre mondial
Bienvenue sur le forum, veuillez vous enregistrer afin de bénéficier de toutes les parties du forum, et ainsi pouvoir échanger.

A tous ceux qui veulent lutter, informer, débattre, échanger, et même partager vos idées, vos connaissances.

CENSURE : site artemisia college fermé depuis le 24/09/09

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CENSURE : site artemisia college fermé depuis le 24/09/09

Message par openym le Ven 25 Sep - 12:32

Ce site internet diffusé des vérités dérangeante sur la vaccination de masse prévues en automne, il a été fermé sans aucune forme de procès ce matin, j'avais néanmoins enregistré certaines pages début septembre, plus une page ce matin, d'autres informations sont peut être perdu à moins qu'une âme charitable n'ait aspiré le site... voici quelque pages enregistrée....

.....................................................................................................................................
Mise à jour le 4 septembre 2009

AGIR POUR LA VIE
« On ne va tout de même pas retourner au Moyen Age ? »

Telle est l’expression stupide qui nous est parfois opposée, y compris par des « journalistes(*) »...
Cela va encore lorsque l’on parle d’écologie, de sauvegarde de la planète, de protection de la vie, de la biodiversité,
de développement durable…
Mais c’est lorsque l’on entre dans le concret, lorsque l’on tire les conclusions logiques de ce constat et de ces bonnes intentions,
que ça se gâte !
Surtout si l’on va au fond des choses… Car l’écologie est faite d’interactions.
Il faut se garder des solutions simplistes, avancées par dogme, par fanatisme, et pour tout dire, par méconnaissance totale du sujet. Car seul le bilan global compte !
A l’arrivée, il y a souvent loin de la théorie à la pratique, tellement l’équilibre écologique est complexe !
(*)Liste non limitative des experts en mauvaise foi, collaborateurs servils, pouvant sortir ce genre d'ânerie :
Laurence Ferrari, Jean-Marc Sylvestre...

Savoir poser les bonnes questions et bien identifier les problèmes
Le nucléaire est emblématique de ces mauvaises questions posées.
La France est le pays le plus touristique du monde.
Economiquement, nous ne pourrions pas nous passer de cette manne financière.
Or, il se trouve que la France est aussi le pays le plus nucléarisé du monde.
Cela signifie qu’au premier accident (ou malveillance) sérieux, non seulement ce sera une catastrophe humanitaire,
mais aussi que les touristes ne viendront plus.
C’est pour le coup que nous risquerons alors de retourner au Moyen Age… !
Car en plus, il faudra traiter l’arrêt des autres centrales dans les pires conditions…
De toute façon, avec la sécheresse, y compris en hiver, on ne pourra bientôt plus refroidir et donc faire fonctionner
les 40 réacteurs qui épuisent nos rivières... Savez-vous qu'ils consomment potentiellement 3 milliards de litres d'eau par JOUR ! Alors...
La question n’est donc pas : « Peut-on se passer du nucléaire ? ».
Mais : « Qu’attend-on pour arrêter cette folie ? ».
Savez-vous aussi qu’une étude a été demandée sur la résistance des centrales nucléaires en cas de chute d'avion ?
Sa conclusion est qu'elles ne résisteraient pas à la chute d'un avion de plus de 5,7 tonnes,
alors qu'il est impossible d'intercepter "gentiment" un tel avion.
Il n'y a donc que 2 cas de figure possible :
1) Il faut détruire l'avion et ses passagers avant, si possible...
(impossible en pratique, pour un premier avion, de prendre la décision à temps).
2) Dans le cas contraire, le pays le plus touristique du monde devient "inhabitable".
Or, bien que les survols soient interdits, tous les sites sont néanmoins survolés (80 % moins de 1 fois/an, 20 % 5 fois/an
et 2 sites "souvent"). Un accident est donc toujours possible, sans parler d'un attentat.
Et justement, savez-vous que l’on joue encore et toujours avec le feu lorsque l'on sait qu'un simple petit groupe "armé"
de chalumeaux, pourrait, en s'attaquant aux pylônes THT, provoquer une panne gigantesque, y compris dans toute l’Europe,
et risquer un drame nucléaire en obligeant les centrales à un arrêt brusque, cette manœuvre d’urgence étant des plus délicates qu’il soit ?

Mais le nucléaire n’est qu’un exemple parmi d’autres…

Tout ce qui constitue nos sociétés mène à une impasse : énergies non renouvelables, agriculture dévastatrice, médecine aberrante, épuisement des ressources naturelles (notamment en eau), surpopulation…
Si l’on continue ainsi, on va droit dans le mur.
S'il y a une utopie et une naïveté, c’est bien de croire que l’on peut continuer ainsi !


Le pire c’est que tout le monde le sait ou en a au moins conscience au fond de soi…
D’ailleurs, on en revient au constat consensuel du début.
Il faut faire quelque chose !
Et on sait quoi ! Des solutions existent, qui auraient pu et du être appliquées depuis longtemps…
Et à nouveau les points qui fâchent et les questions naïves, du genre :
« Alors pourquoi on n’en parle pas (ou pas davantage). Comment se fait-il qu’une information importante ne remonte pas à la surface ?
Toutes les vérités finissent par se savoir un jour ou l'autre, alors pourquoi aucun journaliste ou magazine indépendant n'en fait état ?
Si c’était vrai, on finirait bien par le savoir à un moment ou à un autre ! ».
C’est une remarque implacable… que dis-je, c’est une sentence !

Mais cette sentence part de 2 postulats :
1) Il y a encore des journalistes indépendants
2) Nos hommes politiques et grands industriels sont foncièrement bons et désintéressés.
En ce qui concerne les journalistes, reportez-vous à l’article :
"De l'indépendance de la presse" rubrique "ARTICLES FLORAISON"
En ce qui concerne le second point :
Tout prouve que ce postulat est faux et sans fondement, et que c'est même tout le contraire.
Mais le processus est encore plus vicieux que cela. Lorsque, pour des raisons inavouables, une information ou une invention,
qu'elle concerne la santé ou l'énergie notamment, doit rester secrète, il suffit de jeter le discrédit et l’anathème sur ceux qui publient l'information ou qui sont à l'origine de la découverte. Ainsi, le simple fait d'en faire état risquant de ridiculiser, l'autocensure est de règle. Bien sûr, les pressions et menaces diverses ne sont pas négligées pour autant. Mais le ridicule et le discrédit sont des armes plus subtiles et plus redoutables, puisque menant à cette autocensure si efficace.
Avant, en dénonçant un scandale ou un trafic, qu'il soit politique, médical ou lié à l'énergie, on risquait sa vie.
Aujourd’hui, on risque le ridicule, la marginalisation, et cela sert d'exemple à l’entourage, qui, au lieu de se mobiliser pour dénoncer l'assassinat physique (comme avant), s'autocensure en se réduisant au silence.
Du jour au lendemain, un grand journaliste ou un grand professeur de médecine, jusque là honorablement connu et respecté,
peut passer au stade peu enviable de paria.
Et cela en fait réfléchir plus d'un...!!!
Je vous laisse aussi vous reporter aux différents articles publiés dans ce site artemisia-college.org

Ensemble, agissons dans un seul but… pour la vie… vraiment…
« Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire ! ».
Albert Einstein

En vérité, je pense qu’il est grand temps de changer de tactique.
Je suis convaincu que ceux qui nous imposent le nucléaire, les OGM,
les pesticides, les vaccins… notamment, le font non pas parce qu’ils se trompent, mais délibérément, dans le but de créer volontairement un système néfaste, morbide, propice à développer leurs bizness, un monde maintenu dans un état de guerres continuelles, de pauvreté
sans fin pour la plupart des habitants de la terre et de ruine environnementale globale, juste pour soutenir leur « ordre » mondial démoniaque. Il faut en tirer les conséquences :
cesser de nous épuiser à chercher à convaincre, et consacrer « toutes nos forces » pour combattre ces gens et leurs plans.
Trop tard pour ceux qui ne veulent pas comprendre, qui ne veulent pas voir l’évidence.
Et gare au syndrome de la grenouille !*
Bonne lecture…
Jacques Paltz

*Le syndrome de la grenouille (parabole)
Imaginez une marmite remplie d'eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille. Le feu est allumé sous la marmite, l'eau chauffe doucement. Elle est bientôt tiède. La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager.
La température continue à grimper. L'eau est maintenant chaude. C'est un peu plus que n'apprécie la grenouille, ça la fatigue un peu, mais elle ne s'affole pas pour autant.
L'eau est cette fois vraiment chaude. La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle s'est affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien.
La température continue à monter jusqu’au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir, sans jamais avoir fait quelque chose pour s'extraire de la marmite.
Si la même grenouille avait été plongée directement dans l'eau à 50°, elle aurait immédiatement donné le coup de patte adéquat qui l'aurait éjectée aussitôt de la marmite...
Cette expérience montre que lorsqu'une dégradation des conditions s'effectue d'une manière suffisamment lente, elle échappe à la conscience et ne suscite, la plupart du temps, aucune réaction, aucune opposition, aucune révolte.

Si nous regardons ce qui se passe dans notre société depuis quelques décennies, nous subissons une lente dérive à laquelle nous nous habituons.
Des tas de choses qui nous auraient horrifiés il y a 20, 30 ou 40 ans, ont été peu à peu banalisées, édulcorées, et nous dérangent mollement à ce jour, ou laissent carrément indifférents la plupart des gens (préférant le football et les infos « people »).
AU NOM DU PROGRES, de la science et de la « sécurité », les pires atteintes aux libertés individuelles, à la dignité du vivant, à l'intégrité de la nature, à sa beauté et au bonheur de vivre, s'effectuent lentement et inexorablement, avec la complicité constante des victimes, ignorantes ou démunies (ou ne voulant ni voir ni se donner les moyens de réagir).
Les noirs tableaux annoncés pour l'avenir, au lieu de susciter des réactions et des mesures préventives, ne font que préparer psychologiquement le peuple à accepter des conditions de vie décadentes, voire DRAMATIQUES.
Le GAVAGE PERMANENT d'informations niaises, de la part des médias, sature les cerveaux, qui n'arrivent plus à faire la part des choses entre le réel et le virtuel, entre les films et la réalité. L'énergie nucléaire, les engrais chimiques, les clonages, les OGM, ont grignoté progressivement notre libre arbitre au point qu'il est condamnable de vouloir échapper aux vaccinations (par exemple), et que l’idée même de vouloir y échapper vous catégorise immédiatement comme sectaire marginal ; ce qui en dit long sur le formatage profond des esprits !
Verchip (dispositif d'identification à radiofréquence ou RFID), microprocesseurs de la taille d'un grain de riz, est mis au point par la société Applied Digital Solutions, en Floride. Ces puces sont implantées sous la peau et émettent un signal lisible par un décodeur spécial, qui identifie tous nos paramètres sociaux, médicaux et autres...
Les malades en sont les premiers « bénéficiaires » aux Etats-Unis (et les jeunes en discothèque pour pouvoir accéder au carré V.I.P. !!!). L'implantation est payante, plus un abonnement mensuel pour l'entretien des bases de données.
Prochainement (?), ceux qui refuseront cette « puce », perdront l'accès aux établissements publics, à la Sécurité Sociale, aux autoroutes, aux banques ; la police vérifiera si vous avez bien votre puce et si elle est bien à jour.

Fabulations ? Visionner donc cette interview d’Aarun Russo, directeur et producteur de films documentaires d'Hollywood, qui a parlé en détail des reconnaissances renversantes de Nick Rockefeller.
Des révélations époustouflantes à regarder ABSOLUMENT avec cette vidéo de 10 mn, enregistrée quelques temps avant sa mort :
http://www.dailymotion.com/video/x3qiv7_aaron-russo-sur-le-911-le-cfr-et-ro_politics
Idem sur ce site :
http://www.choix-realite.org/?3106-rockefeller-a-reconnu-l-objectif-de-l-elite-de-pucer-la-population-aaron-russo
Et :
http://artemisia-college.org/EXTRAORDINAIRE-00-03-02-0185-01.html

.....................................................................................................................................


Dernière édition par openym le Sam 26 Sep - 23:02, édité 1 fois
avatar
openym

Masculin Messages : 39
Date d'inscription : 13/09/2009
Age : 42
Localisation : Versailles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Artemissia colgue : Chronique géopolitique

Message par openym le Sam 26 Sep - 21:58

Mise à jour le 17 avril 2009
"Le sceptique, c'est celui qui ne se doute de rien...".
ET NE JAMAIS OUBLIER QUE : "La liberté ne s'use que lorsque qu'on ne sen sert pas !".

LE SCANDALE DU VOTE ELECTRONIQUE SE PRECISE
Une étude, conduite par Mme Chantal Enguehard en relation avec l'Observatoire du vote, est la première recherche quantitative très sérieuse sur la dématérialisation du vote dans les élections politiques en France. Elle a été menée à partir de données provenant de 20.051 bureaux de vote, dont environ un tiers pratiquant le vote électronique, dans 46 communes de référence, dont 24 utilisant des ordinateurs de vote, lors des dernières élections présidentielles (premier et second tour), législatives (1er tour) et municipales (1er tour). Autant dire que l'énormité de la taille de l'échantillon rend l'étude statistiquement incontestable.
Entre 4 et 8 fois plus "d'erreurs" d'émargement avec le vote électronique.
Les résultats obtenus montrent en premier lieu que le nombre de bureaux "en erreur", c'est-à-dire où le nombre de votes n'est pas égal au nombre d'émargements, est bien plus élevé parmi ceux qui utilisent les machines à voter que dans ceux qui ont recours à l'urne traditionnelle.
Globalement, sur les quatre tours d'élections étudiés, on relève ces erreurs dans près de 30% des bureaux procédant au vote électronique (29,8%) contre 5,3% de ceux utilisant l'urne.
Il est extrêmement préoccupant de constater que la mise en place en France de bureaux de vote avec ordinateurs coïncide avec le recours à une société de service américaine (LEVEL 3 COMMUNICATIONS) chargée… de centraliser les résultats électoraux français dans son centre de Denver* au Colorado !
*Là où les pièces d'Amero auraient été frappées...
Voir : http://artemisia-college.org/O_ugrave__vont_les_USA__-00-050-01-0189-01.html

CRISE FINANCIÈRE :
« Je ne pense pas que le nouveau président des États-Unis aura le loisir de mettre en œuvre une nouvelle « grande stratégie ». Il est déjà trop tard. Barak Obama sera confronté à la cessation de paiement de plusieurs États fédérés, qui ne pourront plus verser les salaires de leurs fonctionnaires, ni assurer les services publics.
Il sera trop occupé par le chaos intérieur pour réaliser les plans de Brzezinski (conseiller d’Obama). ».
Thierry Meyssan

Karen Hughes* reconnaît que Nicolas Sarkozy a été formé par le département d’État US
Évoquant les résultats des programmes d’influence des États-unis, lors d’une cérémonie officielle le 25 octobre 2007, Karen Hugues, sous-secrétaire d’État chargée de la Diplomatie publique (propagande) et des Affaires publiques (relations publiques), a déclaré : « Plus de 130 participants à nos programmes depuis 1945] sont devenus les leaders de leurs pays, y compris l’actuel Premier ministre de la Grande-Bretagne (Gordon Brown), le président de la France (Nicolas Sarkozy) et le président de la Turquie (Abdullah Gül) ».Si la biographie de M. Brown est connue, c’est la première fois qu’un officiel états-unien reconnaît que MM. Sarkozy et Gül ont été formés par le département d’État, ce que les intéressés ont toujours cherché à masquer.
*Karen Parfitt Hughes (née le 27/12/56 à Paris) est une conseillère politique du Texas, très proche du président George W. Bush. Elle fut, de 2005 à 2007, secrétaire d'État Adjointe en charge de la diplomatie publique (Under Secretary for Public Diplomacy and Public Affairs ), fonction chargée de l'image des États-Unis dans le monde.


La colonisation US du ministère français de l’Économie
Après que Le Canard enchaîné eut révélé dans son édition du 10 octobre 2007 que le ministre de l’Économie, des Finances et de l’Emploi, Christine Lagarde, rédige et fait rédiger en anglais les notes qu’elle échange avec ses collaborateurs, le député de Seine-Saint-Denis Jean-Pierre Brard, l’a apostrophée en anglais lors de la séances de questions de l’Assemblée nationale, mardi 16/10. L’incident a été prestement tourné en dérision par la presse française, qui s’est efforcée de n’y voir qu’une plaisanterie, tandis que la présidence de l’Assemblée nationale a décidé de le retirer du compte-rendu au motif que seul le Français est langue officielle de la République.
En réalité, le fond de la question posée par M. Brard est des plus sérieux : comme nous l’avions révélé dans nos colonnes, Christine Lagarde —proche de Dick Cheney et de Zbigniew Brzezinski— est une ancienne responsable du Center for Strategic & International Studies (CSIS). Elle représente les intérêts industriels états-uniens à l’intérieur même du gouvernement français
et fait travailler son cabinet ministériel en anglais pour faciliter la subordination de l’administration française à ces intérêts.

La fin des souverainetés et des libertés en Europe ?
Jean-Claude Paye : « Les lois anti-terroristes. Un Acte constitutif de l’Empire » par Silvia Cattori
Les lois « antiterroristes » imposées par les États-Unis ont servi à jeter les bases sur lesquelles se construit un ordre de droit, observe le sociologue belge Jean-Claude Paye. Elles s’appliquent désormais dans tous les États européens. Tout citoyen européen ordinaire peut, aujourd’hui, être surveillé dans son propre pays par des services secrets étrangers, être désigné comme un « ennemi combattant », être remis aux tortionnaires de la CIA et être jugé par des commissions militaires états-uniennes.
Lire l’article : http://www.voltairenet.org:80/article151318.html?var_recherche=jean%20claude%20paye?var_recherche=jean%20claude%20paye
Où l'on comprend que tout ces textes censés être une réponse au "11 septembre", ont forcément été préparés longtemps avant,
et donc que...

L’IRAN ET LE NUCLEAIRE
Dominique Lorentz est l'auteur de révélations inédites sur la prolifération nucléaire.
Elle nous a fait découvrir que la dissémination des armes atomiques est le fruit d'une stratégie délibérée des grandes puissances visant à armer leurs alliés régionaux. Cette jeune femme, a découvert des secrets sur la prolifération nucléaire. Or, bien que soutenue par le Colonel Bommier chargé d'étudier la contre-prolifération nucléaire, et de Généraux de l'armée, "on" lui a interdit de poursuivre son travail avec lui, pour avoir expliqué comment le nucléaire à précisément proliféré.
Contrairement à la légende, la France n'a pas trouvé seule les secrets nucléaires. Ce sont les USA qui les lui ont donné (les USA les ayant eux-mêmes reçu de transfuges allemands fuyant le régime nazi).
L'idée des USA était de ne pas assumer seuls cette dissuasion nucléaire, et donc de faire collaborer (de "mouiller" ?) ses alliers. C'est ainsi, qu'après avoir "donné" ces secrets à la France et à l'Allemagne (de l'ouest), ils ont chargé ces 2 pays de les donnés à leur tour à d'autres pays (les USA n'y étant alors pour "rien"...).La France les a notamment donné à Israël et... à l'Iran (au Shah à l'époque), et a même fait des accords importants avec ce pays, dans le cadre d'EURODIF.
C'est pour cela que la France a participé à l'hébergement de l’Ayatollah Khomeiny à Neuphle le Château, pour essayer de "garder la main". Peine perdue, et la volonté de la France de ne pas honorer ses engagements lui a valu des attentats à Paris et des prises d'otages. Alors, évidemment, les occidentaux ont "bonne mine" à présent de s'offusquer des "risques" de voir le régime Iranien aller vers le nucléaire militaire...
En tout, c'est 40 alliers qui ont bénéficiés de ces secrets, dont l'Egypte.

Les moyens pour organiser cette prolifération "contrôlée" et secrète, tout en criant à la non-prolifération ?
Eh bien, c'est en jouant sur "nucléaire civil" (énergie), et "nucléaire militaire", compte tenu de la facilité qu'il y a à passer de l'un à l'autre, quoique les états en disent officiellement.

L'organisme pour gérer tout cela ?
C'est l'AIEA, l'Agence Internationale de l'Energie Atomique, eh oui, celle précisément officiellement chargée de veiller à la non-prolifération nucléaire !
Cocasse non ? Ces gens sont pleins d'humour, et plus encore, l'AIEA n'a-t-elle pas reçu le prix Noble de la paix ?

Qui est Mahmoud Ahmadinejad ?
C’est le Président de la République Islamique d’Iran.
Il est l’autre grand épouvantail agité par l’équipe Bush, avec Oussama Ben Laden*
Seulement, ce qu’il faut savoir et que l’on se garde bien de nous dire, c’est qu’en Iran, le Président n’est que le 5e personnage de l’Etat…
Pour comparer (approximativement), voici l’ordre protocolaire français :
1) Président de la République
2) Premier Ministre
3) Président du Sénat
4) Président de l’Assemblée Nationale
5) Anciens Présidents de la République, dans l’ordre de préséance déterminé par l’ancienneté de leur prise de fonction
(donc VGE, oui, cela prête à rire…).

*Nous avons montré que ce n’était qu’un pantin de la CIA : « d’Al-Qaïda en Irak », qui formerait des cellules pour attaquer les États-Unis, des officiers supérieurs états-uniens ont admis que cette organisation n’existait pas. Les généraux Casey et Kimmitt ont reconnu qu’Al-Zarkaoui était une fabrication de leurs services de guerre psychologique et le général Bergner a déclaré que son successeur, Al-Baghdadi, était un acteur.

PAR AILLEURS :
Propagande : CNN, pris sur le fait, s’excuse auprès de l’Iran
La chaîne de télévision états-unienne CNN s’est excusée auprès de la république islamique d’Iran pour avoir, lors d’une conférence de presse du président Mahmoud Ahmadinejad, retransmise en direct le 14 janvier 2006, falsifié les propos du président iranien.
L’interprète de CNN lui avait fait dire : « nous croyons que toutes les nations doivent être autorisés à posséder les armes nucléaires » et que l’Occident ne devrait pas « empêcher l’Iran d’avoir des armes nucléaires », alors que ce dernier avait déclaré que « l’Iran a le droit à l’énergie nucléaire ». Le président iranien avait pourtant bien précisé que l’Iran était une nation suffisamment « riche culturellement et historiquement » pour ne pas avoir à se doter d’armes nucléaires. La chaîne de télévision estime cependant qu’il s’agit d’une simple "erreur de traduction".
Les États-Unis tentent de persuader la communauté internationale que l’Iran cherche à se doter secrètement de l’arme nucléaire, mais les inspecteurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) attestent qu’aucun élément concret ne corrobore cette accusation.
La communauté chiite d’Iran s’est toujours opposée au développement, à la détention et à l’usage de la bombe atomique qui est, selon elle, contraire à l’Islam.

20 octobre 2005, le service de traduction de l’ONU participe à une autre intox US :
On ne change pas les bonnes recettes. Lorsque les États-Unis lancèrent leur campagne d’intoxication à propos du prétendu programme nucléaire militaire iranien, ils fabriquèrent de fausses confirmations officielles iraniennes de leur mensonge. Ainsi, le 14 janvier 2006, CNN inventa une déclaration du président Ahmadinejad, qui fit le tour de la planète, avant d’être discrètement démentie ; la chaîne d’Atlanta reconnaissant qu’il s’agissait d’une "erreur" de traduction.
Cette fois, il s’agit d’attribuer à la Syrie un programme nucléaire militaire. La fausse déclaration a été attribuée à un diplomate syrien à l’ONU. Lors d’une réunion de la Commission du désarmement de l’Assemblée générale, mardi 9 octobre 2007 à New York, celui-ci aurait reconnu que l’action entreprise dans son pays par l’armée de l’air israélienne en septembre avait pour objet de bombarder un réacteur nucléaire. Là encore, on découvrit une "erreur". L’administration de l’ONU, qui se targue d’avoir le meilleur service de traduction au monde, a présenté ses excuses à Damas le mercredi 17 octobre et le traducteur fautif a reçu un avertissement. Il aura fallu 8 jours pour vérifier les enregistrements et rétablir la vérité, pendant ce temps, l’intox a été diffusée par le Jerusalem Post et le New York Times, puis reprise dans le monde entier, et bien peu de gens auront connaissance du démenti.
Que l’on juge de "l’erreur" ! Le diplomate avait déclaré : « Israël est le quatrième exportateur d’armes au monde (…) il viole l’espace aérien d’États souverains et mène des agressions militaires contre eux, telle celle survenue le 6 septembre dernier contre mon pays ». Sa phrase fut traduite "par inadvertance" : « Le 6 septembre dernier, Israël a violé l’espace aérien de mon pays et bombardé un de nos réacteurs nucléaires ».Rappelons que la Syrie, un petit pays pauvre (50 milliards d’euros de PIB), n’a pas les moyens de financer un programme nucléaire militaire. Rappelons également que le raid aérien du 6 septembre 2007 avait pour but de tester les nouvelles défenses anti-aériennes du pays et que le retour précipité des avions israéliens a montré la fin de la dominance de l’État hébreu en la matière.
Info mise en ligne le 21 décembre 2007
USA : projet de loi empêchant la liberté
http://www.newstarget.com/022308.html
“SENATE BILL 1959 TO CRIMINALIZE THOUGHTS”

LE PROJET DE LOI 1959 DU SENAT VA CRIMINALISER LES PENSEES, LES BLOGS, LES LIVRES ET LA LIBERTE D'EXPRESSION DANS TOUS LES USA

La fin de la liberté d'expression en Amérique est arrivée à nos portes. Il s'agit d'une nouvelle loi appelée « Violent Radicalization and Homegrown Terrorism Prevention Act » (loi sur la prévention de la radicalisation violente et du terrorisme domestique),
et elle est rédigée de façon habile et qui pourrait permettre au gouvernement américain d'arrêter et d'incarcérer toute personne qui ose parler contre l'administration Bush, la guerre en Irak, le ministère du Homeland Security ou toute agence gouvernementale (y compris la FDA).

La loi a déjà été adoptée par la Chambre sur un vote traître de 405 contre 6, et elle est actuellement examinée par le Sénat, où un vote est imminent. Partout sur l'Internet, les gens intelligents qui se préoccupent de la liberté dénoncent cette loi extrêmement dangereuse : Philip Giraldi au Huffington Post, Declan McCullagh chez CNET News.com, Kathryn Smith chez OpEdNews.com et, bien sûr, Alex Jones sur PrisonPlanet.com.

Ce projet de loi est le début de la fin de la liberté d'expression en Amérique. S'il est adopté, toutes les sources d'information que vous connaissez et auxquelles vous faites confiance pourraient être fermées et leurs auteurs emprisonnés. News Target pourrait être déconnecté de l'Internet et je pouvais être arrêté en tant que "terroriste". Jeff Rense, de chez www.Rense.com, pourrait être étiqueté en tant que "terroriste" et arrêté. Byron Richards, Len Horowitz, Paul Craig Roberts, Greg Palast, Ron Paul, et même Al Gore pourraient tous être arrêtés, réduits au silence et emprisonnés. Ce n'est pas une exagération. Il s'agit d'une lecture littérale de la loi, que vous pouvez vérifier vous-même ici : http://thomas.loc.gov/home/gpoxmlc110/h1955_rfs.xml

Le projet de loi stipule : la violence fondée sur l'idéologie signifie l'utilisation, l'utilisation planifiée, ou la menace d'utilisation de la force ou de la violence par un groupe ou un individu afin de promouvoir les croyances politiques, religieuses ou sociales de ce groupe. Notez bien que cela signifie que "l'utilisation planifiée de la force afin de promouvoir une conviction politique ou sociale" serait considérée comme un acte de terrorisme. Cet ensemble repose sur la définition de "la force", bien sûr.
Basé sur l'utilisation très libre de la logique à Washington de nos jours, et l'interprétation glissante de la signification des mots, le mot "force" pourrait signifier :
-Une campagne de terrain afin de faire barrage au Congrès en envoyant des fax.
-Une protestation non violente dans la rue.
-Une campagne massive d'écriture de lettres qui engloutit le Sénat sous trop de courrier.
-Un sit-in de protestation qui bloque l'accès à une entreprise ou une organisation.
-Une campagne d'envoi de e-mail qui surcharge les serveurs de messagerie de toute agence ou ministère gouvernemental.

La "force" pourrait être définie comme pratiquement n'importe quoi. Et puisque "l'utilisation planifiée de la force" serait considérée comme un acte de terrorisme, toute personne qui pense simplement à une campagne ou une action de terrain serait impliquée dans des actes terroristes.

Les États-Unis sont sur la voie du fascisme, et le Congrès travaille avec les traîtres de dirigeants de cette nation afin de criminaliser toute pensée, parole ou discours qui est en désaccord avec la politique actuelle du gouvernement en ce qui concerne la guerre, le terrorisme, la surveillance des citoyens et les libertés civiles. Le simple fait de se prononcer contre la guerre en Irak pourrait bientôt être considéré comme un crime. Le simple fait d'avoir des pensées contre la guerre en Irak pourrait être considéré comme un acte criminel.
Information transmise par : http://www.verites.org/


Le 15 février 2008
Les USA légalisent la torture
Washington a annoncé que les Etats-Unis pourront à l'avenir infliger le supplice de la baignoire pour interroger les personnes suspectées de terrorisme.
Le président US se réserve, pour la première fois officiellement, le droit de torturer. Le porte-parole de la Maison Blanche, Tony Fratto, a annoncé que les Etats-Unis pourront à l'avenir infliger le supplice de la baignoire pour interroger les personnes suspectées de terrorisme. Il s'est refusé à qualifier de « torture » cette pratique désignée sous l'euphémisme « waterboarding ». Celle-ci consiste à faire suffoquer un supplicié avec de l'eau jusqu'au seuil de la mort.
Le supplice sera infligé de manière arbitraire « selon les circonstances », a poursuivi Fratto. « Si l'on croit qu'une attaque pourrait être imminente, cela pourrait être une circonstance dont on voudra vraiment tenir compte (…).
Le président (Bush) écoutera le jugement averti des professionnels du Renseignement et le jugement du ministre de la Justice en termes de conséquences légales de l'emploi d'une technique particulière ».
Le directeur de la CIA, Michael Hayden, a reconnu devant le Congrès, que ses agents avaient jusqu'alors utilisé le supplice de la baignoire, ou ce qu'il appelle d'autres « techniques d'interrogatoire poussées » dont il n'a pas précisé la nature.
Les trois principaux candidats à la Maison Blanche, qu'il s'agisse d'Obama et Clinton côté démocrate, ou John McCain côté républicain, se disent opposés à toute forme de torture, et veulent fermer le camp de détention de Guantanamo Bay.
avatar
openym

Masculin Messages : 39
Date d'inscription : 13/09/2009
Age : 42
Localisation : Versailles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Artemisia collegue : CERTIFICAT_a_faire_signer_au_vaccinaliste

Message par openym le Sam 26 Sep - 22:02



Devant la menace de pandémie aviaire H1N1, les autorités sanitaires recommandent la vaccination pour tous.
Avant d’accepter cette vaccination, je souhaite, dans le respect de la législation en vigueur, recevoir du corps médical une information claire, transparente et appropriée ainsi que l’assurance que le dit vaccin est sans danger conformément à l’obligation de prudence rappelée par la directive communautaire du droit de la consommation du 25 juillet 1985 qui « dispose qu’un produit est défectueux lorsqu’il n’offre pas la sécurité à laquelle on peut légitimement s’attendre. ».
J’entends donc recevoir l’assurance par le médecin que :
- la vaccination ne pourra en aucun cas activer des fonctions effectrices inappropriées,
- ce vaccin est totalement dépourvu d’ADN contaminant hétérogène,
- ce vaccin ne pourra entraîner ni altérations chromosomiques, ni mutations, ni retour du virus à la virulence,
- qu’aucun variant des virus vaccinaux à action pathogène ne pourra se produire par le phénomène de complémentation ou de recombinaison,
- que cette stimulation antigénique n’entraînera pas de perturbation de mon système immunitaire, notamment une modification, transitoire ou prolongée, du rapport T4/T8, comme cela a déjà été observé (cf., M. Eihl, J. Mannhalter, G. Zlabinger, New England Journal of Medecine, vol 310 de 1984),
- que la vaccination n’exercera aucune action pathogène sur l’équilibre endocrinien (notamment la survenue de diabète, comme c’est le cas avec le vaccin anti-hépatite B, cf, Pr. Barthelow Classen, New Zealand Medical Journal, 24 mai 1996), et le statut humoral,
- que l’éventuelle persistance virale ne pourra être la cause d’aucune maladie auto-immune, ni d’aucune altération du système nerveux central,
- qu’aucune réaction allergique aux divers adjuvants des vaccins ne pourra se produire,
- que je ne risque pas de présenter une myofasciite à macrophages, laquelle peut apparaître dans un délai de quelques semaines à plus de trente ans après toute vaccination faisant appel à l’hydroxyde d’aluminium, (cf., Gherardi et all. “Macrophagic myofasciitis : a reaction to intramuscular injections of aluminium containing vaccines” in Journal of Neurology n° 246, 1999). Il en est de même pour le MF 59 utilisé par le laboratoire Novartis,
- que je ne présenterai aucun risque de développer ultérieurement une maladie d’Alzheimer ou un cancer au point d’injection de vaccins en rapport avec cet hydroxyde d’aluminium, lequel est responsable, chez les animaux domestiques, d’une véritable flambée de cancers : Selon une étude réalisée entre 1982 et 1993 dans 258 cliniques américaines, le nombre de cancers chez les animaux de compagnie a en effet été multiplié par 11. Cette évolution est d’autant plus inquiétante que le nombre de sarcomes cutanés au point d’injection vaccinale, faisant appel à l’hydroxyde d’aluminium, a été multiplié par 18,4, tandis que celui des sarcomes en dehors des points d’injection n’a été multiplié que par 5,7. (Cf., Lester, S & al., Journal of the american animal hospital association, 1996).

Dès que j’aurai obtenu toutes les réponses écrites de la part du médecin à mes interrogations légitimes, je serai suffisamment informé(e) pour vous apporter mon consentement ou mon refus éclairés conformément à la dernière loi sur les droits des malades (loi 2002-303, du 4 mars 2002, publiée au Journal Officiel du 5 mars, sur le consentement libre et éclairé).

Le…………………….

Signature



N.B : Un double de ce certificat est adressé au Préfet du département ainsi qu’au maire de ma ville.
avatar
openym

Masculin Messages : 39
Date d'inscription : 13/09/2009
Age : 42
Localisation : Versailles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Artemisia college : Grippe A H1N1 : le point et que faire ?

Message par openym le Sam 26 Sep - 22:07



Mise à jour le 4 septembre 2009 (Mise en ligne le 11 août 2009)

Tout dernier point sur ce que l'on peut prévoir du plan qui nous attend si nous nous laissons faire...

28 août 2009
Fascisme et grippe en Virginie : Le CAMC exigera le vaccin anti-grippe.
Les employés qui ne se seront pas fait vacciner avant le 15 décembre seront licenciés (26 août 2009).
Les employés du Centre Médical de la région de Charleston devront se faire vacciner contre la grippe saisonnière cette année ou courir le risque de perdre leur emploi. Tous les travailleurs du Système de Santé CAMC doivent se faire vacciner pour le 15 décembre ou perdre leur emploi, a précisé le CAMC dans sa Newsletter du mois d'août "Vital signs".

Les vaccins sont une imposture, ils n'ont jamais empêché une épidémie... DECLENCHÉ des épidémies, oui, mais pas empêché !
Pr. Antoine FLAHAUT, directeur de l'Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique de Rennes :
« Nous ne disposons pas d’une seule étude probante - à ma connaissance - sur l’efficacité du vaccin utilisé comme barrière épidémique.
Nous ne disposons pas d’études sur la sécurité d’utilisation du vaccin - ni du vaccin pandémique ce qui est normal, ni des vaccins saisonniers - en cas d’utilisation dans de larges segments de la population jeune (à part une ancienne étude réalisée au Japon, et peu détaillée) ».

PATRIMOINE GENETIQUE DU VIRUS
Ce virus continue d'être une énigme pour les virologues. Dans le numéro de Nature du 30 Avril 2009, il y a une citation d'un virologue disant : " d'où diable a-t-il bien pu récupérer tous ces gènes que nous ne connaissons pas "?
Une analyse approfondie du virus a montré qu'il contenait le virus originel H1NI de 1918, le virus de la grippe aviaire, et deux nouveaux gènes du virus H3N2 d'Eurasie.
Les discussions continuent sur le fait que le virus de la grippe porcine pourrait être un virus génétiquement conçu.
Vaccin : les principaux concurrents sont Baxter Pharmaceuticals et Novartis Pharmaceuticals :
Ces deux multinationales ont passé des accords avec l'OMS pour produire un vaccin contre la "pandémie".
Le vaccin de Baxter, appelé Celvapan, a rapidement obtenu un certificat d'autorisation de mise en vente.
Il est basé sur une nouvelle technologie virale cellulaire, qui utilise des cellules cultivées provenant du singe vert africain.
Les tissus de ce même animal transmettent un certain nombre de virus contaminant les vaccins, dont le virus du VIH.
http://artemisia-college.org/Quelle_est_l’origine_exacte_du_sida__-00-050-05-096-01.html

La société Baxter a été associée à deux scandales meurtriers. Le premier s'est passé en 2006 quand des composants hémophiles ont été contaminés par le virus du VIH et ont été injectés à des dizaines de milliers de personnes, dont des milliers d'enfants.
Baxter a continué à mettre sur le marché des vaccins contaminés au VIH même après que la contamination ait été connue.
Le deuxième évènement s'est produit récemment quand on a découvert que Baxter avait mis sur le marché un vaccin contre la grippe saisonnière qui contenait le virus de la grippe aviaire, qui aurait pu produire une véritable pandémie dans 18 pays. Heureusement, des techniciens alertes de laboratoires de République Tchèque ont découvert la combinaison mortelle et ont éventé l'affaire avant que le désastre ne se répande mondialement.
Malgré ces deux évènements mortels, l'OMS a maintenu son accord avec Baxter Pharmaceuticals, pour produire le vaccin contre la "pandémie" mondiale.

Novartis, le deuxième concurrent, a également un accord avec l'OMS pour un vaccin contre la pandémie.
Ce qui est terrifiant, c'est que ces vaccins contiennent un composant, dénommé adjuvant immunitaire qui est à l'origine de désordres auto immunes dévastateurs, dont l'arthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques et le lupus, comme l'ont montré un certain nombre d'études.
Alors, quel est ce composant ?
Dénommé squalène, c'est un composant huileux. La société Chiron, qui fabrique le vaccin contre l'anthrax mortel, fabrique un adjuvant le MF-59 qui contient deux principaux composants inquiétants - le squalène et le gp120. Un certain nombre d'études ont montré que le squalène peut déclencher, si injecté, toutes les maladies auto-immunes citées ci-dessus.
Le MF-59 a été utilisé dans plusieurs vaccins. Ces vaccins, dont celui contre le tétanos et la diphtérie, sont les mêmes vaccins fréquemment associés à des réactions négatives.

Il est fondamental de comprendre que ces vaccins sont fourni à titre expérimental, n’ont pas subi de test, sont toxiques et extrêmement dangereux pour le système immunitaire humain. Ils contiennent des adjuvants faits à base de squalène qui provoquent toute une quantité de maladies auto-immunes mortelles ou entraînant des conséquences fâcheuses.
Le squalène dans les vaccins a été fortement lié au Syndrome de la Guerre du Golfe. En Août 1991, Antony Principi, Secrétaire pour les affaires des vétérans, a admis que des soldats vaccinés avec le vaccin contre l'anthrax de 1990 à 1991 avait eu un risque accru de 200% de développer une SLA, (Sclérose Latérale Amyotrophique), maladie mortelle, également dénommée maladie de Lou Gehrig. Les soldats ont également souffert d'un certain nombre de maladies handicapantes et réduisant leur espérance de vie, telles la polyarthrite noueuse, la sclérose multiple ou sclérose en plaques (SEP), le lupus, la myélite transversale (un désordre neurologique causé par une inflammation de la moelle épinière), l'endocardite (une inflammation de la paroi interne du cœur), la névrite optique avec cécité et la glomérulonéphrite (une pathologie du rein).
Parce que le squalène, principal composant dans le MF-59, peut induire une hyper réaction du système immunitaire et provoquer une réaction auto-immune, un véritable danger existe d'une activation prolongée des cellules immunitaires du cerveau, les cellules de la microglie (cellules micro gliales). Ce genre d'activation prolongée a été fortement associée à des maladies telles la Sclérose en Plaques, la maladie d'Alzheimer, la Sclérose Latérale Amyotrophique, et peut être aussi l'encéphalite liée à une vaccination.
Il a été démontré que l'activation du système immunitaire systémique, comme cela se passe lors d'une vaccination, active rapidement en même temps la microglie du cerveau, et cette inflammation du cerveau peut persister pendant de longues périodes.
De même, comment le gp120 arriverait-il jusqu'au cerveau ? Des études d'autres adjuvants immunitaires utilisant des traceurs techniques précis ont montré qu'ils entrent habituellement dans le cerveau après vaccination. Ce que la plupart des gens ne savent pas, même les docteurs qui recommandent les vaccins, c'est que la plupart de ces études de ces firmes pharmaceutiques n'observent les patients que seulement pendant une ou deux semaines après la vaccination. Ce type de réaction peut prendre des mois ou même des années avant de se manifester.
Vous devez garder à l'esprit qu'une fois que le vaccin est injecté, vous ne pouvez pas faire grand chose pour vous protéger - au moins avec la médecine conventionnelle. Cela peut vouloir dire une vie affectée par une maladie invalidante et une mort prématurée.
Dr Russell Blaylock
Selon le journaliste d'investigation Matsumoto :
"Matsumoto dit que le squalène peut être considéré comme le déclencheur d’une authentique arme biologique. Les chercheurs soviétiques l’ont baptisé « bombe à retardement biologique ! »… Matsumoto et le Dr Pam Asa doivent conclure que « ces types d’adjuvants (huileux) constituent l’arme chimique la plus insidieuse qui ait jamais été conçue ». Ceci comprend également le squalène. Depuis les années 80, les soviétiques savaient que ces produits pouvaient être employés comme armes chimiques.
Voir son article sur le site belge + médecin expovaccins.over-blog.com/article-33523595.html

Conclusion : On se trouve en présence d’un virus grippal comprenant des souches porcines-aviares-humaines, y compris du virus de 1918, dont la réunion fortuite est improbable.
Comme l’indique le savant russe Leonid IVACHOV, ce virus A/H1N1 est donc artificiel.
Par contre, il est curieusement moins virulent qu’un virus de la grippe saisonnière.
Si bien que les dispositions prisent par les différentes « autorités », semblent totalement inadaptées, disproportionnées, et pour tout dire : RIDICULES !
Si le ridicule tuait, il ne resterait plus beaucoup de ces « autorités » en vie (ce qui ne serait pas forcément un déchirement…).
Tant est si bien qu’à ce jour, le vaccin est dix mille fois plus dangereux que le virus.
Et là, des questions se posent, est-ce normal, était-ce prévu ?
Ou bien le virus créé par manipulation génétique ne répond-il pas aux attentes de ses créateurs ?
Le projet a-t-il été volontairement saboté ?
Car il devait (devra ?) semer un certains nombre de morts pour être « crédible » et crédibiliser un plan qui envisage sérieusement de mettre les morts français dans des fausses communes, vu leur nombre prévu… !!!
Et si ce n’était pas le virus qui était chargé de ça ? Ou qu’un « plan B » le prévoit, VIA LE VACCIN ???
Et de fait, on sait que le vaccin, au vu de ce que l’on connaît de sa composition probable, sera tout à fait en mesure de faire s’effondrer les défenses naturelles, de diffuser un virus mutant, qui, comme en 1976, fera que :
plus « on » vaccinera, et plus le virus se répandra et sera virulent…

20 août 2009
Extrait du plan anti-grippe A pour la rentrée scolaire :
La circulaire officielle envisage le pire !
Les maires de France ont reçu par lettre des instructions de leur préfecture pour les aider à préparer leur commune et leurs administrés à la "pandémie".
Ils ont également reçu une copie du plan ORSEC en vigueur, décrivant les actions à conduire dans les différentes étapes d'une pandémie massive. Tout y a été prévu. En amont, les élus sont par exemple appelés à prévoir une cellule de crise communale, désigner un correspondant « pandémie grippale »… mais aussi à prévoir des « sites de stockage de cercueils », ou des « sites potentiels pour enterrements sans bière en cas de décès massifs » (fosses communes).
Et si le pire devait se produire, dans le cas de « gestion de décès massifs », les maires sont aussi appelés à élargir « la plage horaire des services d'état-civil » et « des cimetières », et à renforcer « le nombre des agents affectés au terrassement ».

16 août 2009 (complété le 21)
Lien entre le vaccin "grippe A H1N1" et maladies neurologiques :
Des fuites font état des inquiétudes de neurologues concernant le décès de 25 personnes aux Etats-Unis.
Le 15 août 2009 les neurologues faisant partie des cadres supérieurs, auraient reçu une lettre confidentielle de la part du gouvernement pour les avertir que le vaccin contre la grippe porcine serait (est ?) à mettre en relation avec une maladie neurologique mortelle.
La lettre de l’Agence pour la Protection de la Santé outre Atlantique qui a eu vent de cette information ce dimanche souhaite savoir pourquoi cette information n’a pas été rendue publique avant que ne débute la vaccination de millions de personnes, y compris la vaccination des enfants.
Cette information avertit les neurologues qu’ils se doivent d’être attentifs à une augmentation des syndromes de Guillain-Barre (GBS) qui pourraient être provoqués par le vaccin. Cette lettre envoyée à 600 neurologues le 29 juillet, est en fait le premier signe que des inquiétudes se manifestent au plus haut niveau vu que le vaccin lui-même pourrait provoquer de graves complications.
Le syndrome de Guillain-Barré ou syndrome de Guillain-Barré-Strohl est une maladie auto-immune inflammatoire du système nerveux périphérique. C'est une maladie acquise (généralement à la suite du vaccin grippal).
On l'appelle également polynévropathie aiguë inflammatoire démyélinisante, polyradiculonévrite aiguë idiopathique, polynévrite aiguë idiopathique ou paralysie ascendante de Landry.
C’est une maladie rare qui affecte les nerfs périphériques de l'organisme. Il se caractérise principalement par une faiblesse, voire une paralysie et s'accompagne souvent de sensations anormales. Le syndrome se manifeste de manière sporadique. Il est imprévisible et peut survenir à tout âge, indépendamment du sexe.
Sa gravité peut varier considérablement d'un cas moyen pouvant même ne pas être porté à la connaissance d'un médecin, à celui d'une maladie dévastatrice liée à une paralysie presque totale plaçant le patient entre la vie et la mort.

Pandémie, voici à quoi nous pouvons nous attendre : http://www.dailymotion.com/video/x9zust_loms-prepare-une-vaccination-de-mas_news
En décembre 2008, dans Floraison, nous prévenions nos abonnés que quelque chose de pas clair se tramait côté grippal. Nous faisions de même des mois avant pour prévenir d’une crise économique déclenchée à la mi-septembre.
Nos analyses ont donc été plutôt pertinentes jusque là, souhaitons qu’il n’en soit pas de même pour la suite…
Car cette fois, notre analyse va porter sur un « possible » particulièrement impressionnant, dépassant les faits les plus tragiques du siècle dernier, c’est dire…
Et justement, il y a 70 ans, qui aurait pu parler des camps de concentration et d’extermination, sans provoquer l’incrédulité ? Pourtant, de nos jours, ceux qui ont organisé la « crise économique » et à présent la « crise pandémique », sont les « mêmes » (banques et laboratoires ayant financé le IIIe Reich et organisé les camps, dont celui d’Auschwitz).
Nous vous laissons examiner les différents documents ci-dessous, en 14 points, puis, en fin d’article, avant "Que faire tout de même", nous verrons comment cela pourrait se passer concrètement… A "tout de suite"…

1) Pour comprendre une partie de « comment on en est là » :
http://www.dailymotion.com/video/x9oibr_9000-milliards-de-egares-par-la-res_news (5 mn)

2) Explications relatives à la charte des droits fondamentaux :
http://www.dailymotion.com/video/x7fhmd_la-loi-martiale-en-europe-cest-poss_news (15 mn)

Texte « explicatif » de la « Charte des droits fondamentaux de l’Union Européenne » :
http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2007:303:0001:0016:FR:PDF
http://eur-lex.europa.eu/fr/treaties/dat/32007X1214/htm/C2007303FR.01001701.htm
A côté de la « Charte des Droits Fondamentaux » de l’Union Européenne adoptée (dans un chahut mémorable) en date du 14/12/2007, existe donc un « mode d’emploi » qui est destiné à aider à « interpréter » les articles.
Rappel, la constitution européenne prend le pas sur les constitutions nationales des différents pays.
Préambule
Explication de article 2 – Droit à la vie
a) L’article 2, paragraphe2, de la CEDH
« La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force absolument nécessaire :
- Pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale ;
- Pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue ;
- Pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection ».
NDLR : Tirer sur des manifestants n’est donc pas considéré comme une violation de la peine de mort.

b) L’article 2 du protocole n°6 annexé à la CEDH :
« Un Etat peut prévoir dans sa législation la peine de mort pour des actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre ; une telle peine ne sera appliquée que dans des cas prévus par cette législation et conformément à ses dispositions… ».
NDLR : Cela relativise donc l’abolition de la peine de mort, qui pourrait être de nouveau appliquée en cas de crise !

Explication ad article 3 – Droit à l’intégrité de la personne
2. « …la présente charte ne vise pas à déroger à ces dispositions et ne prohibe en conséquence que le seul clonage reproductif. Elle n’autorise ni ne prohibe les autres formes de clonage. Elle n’empêche donc aucunement le législateur d’interdire les autres formes de clonage.
NDLR : Ils essayent de nous embrouiller pour finir par dire que le clonage est légal, en fait !

3. « La référence aux pratiques eugéniques, notamment celles ayant pour but la sélection des personnes, vise les hypothèses dans lesquelles des programmes de sélection sont organisés et mis en œuvre, comportant par exemple des campagnes de stérilisation, de grossesses forcées, de mariages ethniques obligatoires…tous ces actes qui sont considérés comme des crimes internationaux par le statut de la Cour pénale internationale adopté à Rome le 17 Juillet 1998 (voir art 7, par 1, point g) »
NDLR : Certaines pratiques eugénistes sont interdites, mais il pourrait y avoir une tolérance.

Explication ad article 5 – Interdiction de l’esclavage et du travail forcé
« N’est pas considéré comme ‘travail forcé ou obligatoire’ au sens du présent article :
a) Tout travail requis d’une personne soumise à la détention dans les conditions prévues par l’article 5 de la présente convention, ou durant sa mise en liberté conditionnelle ;
b) Tout service de caractère militaire ou, dans le cas d’objecteurs de conscience dans les pays où l’objection de conscience est reconnue comme légitime, à un autre service à la place du service militaire obligatoire ;
c) Tout service requis dans le cas de crises ou de calamités qui menacent la vie ou le bien être de la communauté ;
d) Tout travail ou service formant partie des obligations civiques normales.
NDLR : Ils ratissent large !

Titre II – LIBERTES
Explication ad article 6 – Droit à la liberté et à la sûreté
« 1. Toute personne à droit à la liberté et à la sûreté. Nul ne peut être privé de sa liberté, sauf dans les cas suivants et selon les voies légales :
a) S’il est détenu régulièrement après condamnation par un tribunal compétent.
b) S’il a fait l’objet d’une arrestation ou d’une détention régulières pour insoumission à une ordonnance rendue, conformément à la loi, par un tribunal ou en vue de garantir l’exécution d’une obligation prescrite par la loi.
c) S’il a été arrêté et détenu en vue d’être conduit devant l’autorité judiciaire compétente, lorsqu’il y a des raisons plausibles de soupçonner qu’il a commis une infraction ou qu’il y a des motifs raisonnables de croire à la nécessité de l’empêcher de commettre une infraction ou de s’enfuir après l’accomplissement de celle-ci ;
NDLR : Même si on n’est que « soupçonné » !

d) S’il s’agit de la détention régulière d’une personne susceptible de propager une maladie contagieuse, d’un aliéné, d’un alcoolique, d’un toxicomane, d’un vagabond ;
NDLR : La Charte a été écrite en 2007, mais est digne des plus belles années du régime de Vichy !

Explication ad article II – Liberté d’expression et d’information
« 1…... le présent article n’empêche pas les Etats de soumettre les entreprises de radiodiffusion, de cinéma ou de télévision à un régime d’autorisations.

Explication ad article 12 – Liberté de réunion et d’association
« 1. Toute personne a droit à la liberté de réunion et à la liberté d’association, y compris le droit de fonder avec d’autres des syndicats et de s’affilier pour la défense de ses intérêts..
2……le présent article n’interdit pas que des restrictions légitimes soient imposées à l’exercice de ces droits par les membres des forces armées, de la police ou de l’administration de l’Etat »
NDLR : Voilà quelques exemples des petites surprises que l’on peut trouver dans la charte européenne des « droits de l’homme » ! Elle recèle d’autres coquineries dans le domaine économique et de la défense…
Mais comment se fait-il que tout cela n’ait pas été diffusé ?

3) Selon l’OMS, le refus de la vaccination est qualifié de "criminel".
Si le Model State Emergency Health Powers Act (loi-modèle concernant les pouvoirs de l’Etat en cas d'urgence sanitaire ou MSEHPA) est mis en œuvre selon les instructions de l’OMS, refuser la vaccination sera une infraction criminelle pour les Américains. Les policiers sont autorisés à recourir à la force mortelle contre les personnes suspectées de "crime".
Voici dix points-clés associés à la MSEHPA :
A partir du moment où l’on déclare une « situation d’urgence concernant la santé publique », les gouvernants et les responsables de la santé publique seraient habilités à :
- Forcer les individus soupçonnés de développer une "maladie infectieuse" à subir des examens médicaux.
- Pister et partager les renseignements médicaux personnels d'une personne, y compris les informations génétiques.
- Forcer des personnes à être vaccinées, traitées ou mises en quarantaine pour cause de maladies infectieuses.
- Rendre obligatoire le fait que tous les fournisseurs de soins de santé signalent tous les cas de personnes qui développent toute maladie ou trouble de santé qui pourrait être provoqués par une épidémie ou un agent infectieux et pourrait représenter un « risque important » pour un « nombre important de personnes, ou provoquer un handicap à long terme ».
Remarque : ni la notion de « risque important » ni la notion de "nombre important" ne sont définies dans le projet.- Forcer les pharmaciens à signaler tous les taux de prescription médicale accrus ou inhabituels et qui pourraient être causés par des maladies épidémiques.
- Anticiper sur les lois, règles et règlements déjà existants dans les Etats, y compris ceux qui sont relatifs à la vie privée, à l’obtention d’une licence médicale , et –ceci est primordial – aux droits de propriété.
- Contrôler les propriétés publiques et privées durant une situation d’urgence concernant la santé publique, y compris les usines de fabrication de produits pharmaceutiques, les maisons de retraite, les autres établissements de soins de santé, et les dispositifs de communication.
- Mobiliser l’ensemble ou une partie de la "milice organisée au service à l’Etat afin d’aider à faire respecter les ordres de l’Etat". Le rationnement des armes à feu, des explosifs, de la nourriture, du carburant et des boissons alcoolisées, parmi d’autres produits de base.
- Imposer des amendes et des sanctions afin de faire respecter leurs ordres.

4) En 2005, l'OMS a établi qu'elle possédait l'autorité pour dissoudre les gouvernements souverains et prendre le contrôle en cas de pandémie.
Ceci s'applique à tous les pays qui ont signé des accords avec l'OMS.
Déclaration de l'OMS (2005) :
« Selon les plans établis en 2005 pour le monde, y compris les USA, les gouvernements doivent être dissous en cas urgent de pandémie et remplacés par des comités spéciaux de crise. Ces comités prendront en charge la santé et assureront l'infrastructure en ce qui a trait à la sécurité du pays. Ces comités seront responsables devant l'OMS, l'Union Européenne et les Nations Unies en Amérique du Nord... ».
Ainsi, l’assistance de l’ONU, peut être requise pour se substituer à un gouvernement défaillant ou « récalcitrant » à utiliser des méthodes jugées inappropriées, voire inhumaines.
Cette disposition donne des pouvoirs considérables à Margaret Chan (nom complet : Margaret Chan Fung Fu-chun), médecin chinois née en 1947 à Hong Kong, qui est depuis le 4 janvier 2007, directrice générale de l'Organisation Mondiale de la Santé, premier organe du Nouvel Ordre Mondial, et à ce titre, cette femme est l’un des personnages les plus puissants du monde !
Cela vous semble irréalisable, vous demandez si c’est possible ???
Pourtant cette disposition a déjà été appliquée l’an passé, au Zimbabwe, à l’occasion d’une épidémie de choléra !
Ainsi, la République Tchèque qui refuse le vaccin Baxter de la grippe A H1N1, à cause des risques encourus, pourra se voir forcée de l’utiliser par l'OMS…

5) L'OMS a changé sa définition d'une pandémie.
Une pandémie, c'était un nouveau virus qui se propageait rapidement, contre lequel on n’avait aucune immunité, et qui provoquait un taux élevé de morbidité et de décès. Maintenant les deux dernières caractérisations ont été abandonnées et c'est comme cela que la grippe porcine est devenue une pandémie.

6) En cas de non respect d’une obligation vaccinale :
6 mois d’emprisonnement et 3.750 euros d’amende
http://artemisia-college.org/Vaccins___repression_stalinienne__suite_-00-03-012-071-01.html

Si vous persistez tout de même à penser que ce n’est ni réaliste ni applicable, vous avez doublement tord, car d’une part, c’est prévu d’être appliqué, et d’autre part, pourquoi ne demandez-vous pas l’annulation de ces termes et lois, puisque selon vous, ce n’est ni réaliste ni applicable, alors pourquoi les conserver ?

7) La secrétaire d’État U.S. à la santé, Kathleen Sebelius, a signé un décret conférant une totale immunité aux fabricants de vaccins contre la grippe H1N1, en cas de poursuite judiciaire. De plus le programme accéléré - de 7 milliards de dollars - pour la fabrication du vaccin qui devra être mis sur le marché à l’automne ne prévoit pas de test de sécurité.

Cool Le virus de la grippe dite « espagnole » de 1918 :
Il s'est diffusé à partir des camps de soldats US, au moyen d’un vaccin contre la typhoïde, sorti des labos Rockefeller pour le compte de la maison Rothschild.
Ces vaccins étaient fabriqués en Chine à partir de 1916 (!), depuis des tissus vivants contaminés.
On sait depuis 1996, grâce à l'éminent professeur Tautenberger, que ce virus contenait au sein même de son ADN-ARN, le "réassortiment" aviaire-porcin-humain… comme aujourd’hui !
Or ce même professeur vient justement en 2003 de réussir à le reconstruire.

9) Henry Kissinger
« Aujourd’hui, l’Amérique serait scandalisée si les troupes de l’ONU entraient à Los Angeles pour rétablir l’ordre. Demain, elle vous en sera reconnaissante ! Ceci est particulièrement vrai si on leur disait qu’il y avait une menace extérieure, qu’elle soit réelle ou propagée, qui menaçait notre existence même. C’est alors que tous les peuples du monde supplieraient qu’on les délivre de ce mal. La seule chose dont tout homme a peur est l’inconnu. Face à ce scénario, les droits individuels seraient volontairement abandonnés contre la garantie de leur bien-être qui leur sera accordée par le Gouvernement Mondial ».
Henry Kissinger, Conférence Bilderberg, Evian, France, 1991.

10) Et ce témoignage décoiffant du journaliste Serge Monast (décédé après), sur le Projet Blue Beam (à faire se dresser les cheveux sur la tête) :
http://www.dailymotion.com/video/x3evwk_illuminati-le-projet-blue-beam (18 mn)

11) Nicolas Sarkosy en janvier à l’Elysée : « On ira ensemble vers le Nouvel Ordre Mondial, et personne, je dis bien personne ne pourra s’y opposer ».
http://www.dailymotion.com/video/x8uxd7_personne-ne-pourra-sopposer-au-nouv_news (2 mn)

12) Chemtrails :
Officiellement, des épandages sont faits à proximité des centrales nucléaires pour éloigner les orages.
Mais dans un article du "Guardian", les autorités anglaises reconnaissent en "détails", que ces "essais" ont bien eu lieu !
Le rapport de 60 pages, récemment déclassé, parle d'énormes quantités de produits chimiques et de tests bactériologiques.
http://artemisia-college.org/Les_chemtrails__elements_troublants-00-050-05-085-01.html
Burk Elder Hale a indiqué qu'il avait été personnellement informé par un biochimiste d’une importante société, pour dire que :
«...Un aérosol précurseur a été mis dans l'air et que presque tout le monde a insufflé dans les poumons. Le biochimiste indique que lorsque les vaccins seront administrés à l'automne, il sera activé dans l’organisme lorsque les composants seront en contact avec l’aérosol précurseur, pour provoquer une propagation rapide du virus Influenza A H1N1. ».
Ce biochimiste est pour le moins très perturbé par le sujet, il est une source très fiable qui a besoin de toute notre protection.
On nous avait dit quelque chose de très similaire, initié par notre source Henry Deacon, qui nous a informé il y a quelques jours que les chemtrails sont maintenant fréquemment pulvérisés à 3-5 heures (très tôt le matin), avec l'intention de compromettre le système immunitaire.

13) Par ailleurs, une opération visant à organiser des diversions localisées, est orchestrée pour mobiliser l’attention des gens et les « occuper » :
Un peu partout en France, les Préfets (notamment), prennent des dispositions aussi brutales qu’imprévisibles, qui perturbent la vie de tous les jours. Ici c’est un passage à niveau fermé sans préavis ni justification évidente, là, c’est une voie d’autoroute réservée, provoquant des embouteillages monstres… Ainsi certains doivent se mobiliser et les médias ont « du grain à moudre ».

14) Selon l’expert russe Leonid IVACHOV, la grippe A/H1N1 est un virus artificiel
MOSCOU, 25 mai - RIA Novosti. Le virus de la grippe A/H1N1 a été créé de façon artificielle pour réduire la population de la Terre, estime Leonid Ivachov, ancien chef de la Direction de la coopération militaire internationale du ministère russe de la Défense et président de l'Académie des problèmes géopolitiques.
Selon lui, toutes les épidémies actuelles ont été créées dans des laboratoires.
« Les médecins militaires détiennent la formule de la pneumonie atypique qui a donné naissance au virus. La grippe aviaire a également une origine artificielle », a noté l'expert.
« Selon les renseignements américains, d'ici 2015, quelque 3 milliards de personnes seront "de trop", notre planète s'attend ainsi à une surpopulation. "L'activation" des différents virus susceptibles de déboucher sur la mort massive de gens est une stratégie globale destinée à réduire la population de la planète », a déclaré M.Ivachov.

Roselyne Bachelot, Ministre de la santé, disait de l’urgentiste (Dr Patrick Peloux), que c’était un « salopard », plaçant par là même la barre très haut… Si les urgentistes, qui font un travail admirable, d’une grande utilité, dans des conditions difficiles, sont des… « salopards », alors, comment espérer trouver un qualificatif à ces gens dans la langue française (et même ailleurs) ?

Les perspectives possibles
Les français en rentrant de vacances pourraient découvrir une France sous loi d’exception (voire martiale), des bâtiments publics fermés, des transports supprimés, des déplacements aériens (et aux frontières) réglementés (restreints) et le pays divisé en « zones défense », alors que l’armée se prépare à administrer des vaccinations forcées (après un scénario machiavélique), en accord avec les règlements constitutionnels de l’OMS pour le plan d’une pandémie nationale.
Rappelons que le but est l’établissement d’un gouvernement mondial dictatorial, dans le cadre du Nouvel Ordre Mondial, ayant le chaos comme stratégie.
Pour en arriver là, il faut s’attendre à ce que des décès soient attribués à un virus grippal ayant muté, et dont la responsabilité reviendrait aux « récalcitrants » au vaccin.
L’opinion publique, pourrait alors virer en faveur de la vaccination.
Ceux qui ne seraient pas vaccinés, auraient contribués à répandre la pandémie et à favoriser la mutation.
Ce qui est évidemment l’inverse de la vérité, puisque c’est au contraire le vaccin qui répand le virus, et qui, avec le Tamiflu, par le biais de l’abaissement des défenses naturelles et de l’intoxication massive des organismes, favorisent la contamination.
La chasse aux « récalcitrants » serait alors organisée, la délation favorisée, provocant une suspicion entre citoyens, pouvant aller jusqu’à la guerre civile, elle-même justifiant le recours à des lois d’exception très liberticides.

Mutation
Les chemtrails, dont parle ce biologiste, effectivement généreusement utilisés en ce moment, pourraient bien être un élément activateur du phénomène.
Les 2 vaccinations à 3 semaines d’intervalle, chose inédite et non expliquée clairement, sont aussi une piste.
Car il ne faut pas s’attendre à avoir un mort à chaque première vaccination…
Mais une fois cette mutation (annoncée) effective, que la chasse aux « récalcitrants criminalisés » sera lancée, ils auront tout loisir d’imposer l’implantation d’une puce RFID avec le vaccin, ce qui permettra de « pucer » la population, comme voulu depuis longtemps, et d’interdire aux « non pucés/non vaccinés », les lieux publics, puis tout déplacement, ce qui reviendra à une assignation à résidence.

Tout est prêt dans les textes pour la répression, jusqu’à l’autorisation de tirer sur les manifestants (ou simples « récalcitrants »), de les arrêter sans avoir à motiver l’acte, de les détenir jusqu’à ce que les autorités décident du moment de les juger (ou de les déporter dans un des 600 à 800 camps de concentration de la FEMA aux USA, vides à ce jour, mais déjà avec le personnel de garde).

Mais nous pensons que cette création "pandémique" sera aussi utilisée pour contrôler les révoltes liées à l'effondrement économique global. Nous en reparlerons, le cas échéant...

Oui, c’est très noir, mais réaliste, et c’est pour cela qu’il faut encore tout faire pour déjouer ces plans et nous faire « mentir » !
Et que les sceptiques arrêtent de se tortiller du derrière…
A ceux qui demandent encore pourquoi fermer le site d’Artémisia Collège, cet article devrait constituer un élément de réponse…

A écouter (20 mn) :
http://www.blog-video.tv/video-1063182c91-Archive-tele-du-12-08-2009-14-36-13.html

En attendant, voici des conseils qui ont disparu de cet article (à consulter impérativement) :
http://artemisia-college.org/Grippe_porcine___aviaire___humaine___mexicaine___A-00-03-01-0227-01.html

Que faire tout de même ?
- Au cas où le virus est dans votre entourage
Diffuser des huiles essentielles (mélange de mélaleuque à feuilles alternes, dit « tea-tree », de lemograss, d'eucalyptus radiata, d’un peu de cannelle feuilles, voire de girofle, et de niaouli).
Privilégier le ravintsara* pour les onctions sur la poitrine (faire des réserves), et pour quelques gouttes sur un peu de miel.
Attention, comme on pouvait s'y attendre, il n'y a pratiquement plus de ravintsara dans le monde, il faudra attendre la prochaine campagne, à savoir fin septembre/mi-octobre.
En attendant, utiliser des l'huiles essentielles de lemongrass (un peu irritante), et d'eucalyptus radiata.
Eviter les excès alimentaires.

Ceci dit, il peut être intéressant de se laisser contaminer volontairement, tant que ce virus est peu virulent.
L'immunité peut alors être à vie, et possiblement valable pour un dérivé mutant plus "méchant", ce qui coupe court à toute discussion sur la vaccination.

- En cas de grippe avérée
Outre de consulter les services médicaux appropriés, faire de même, en ajoutant la prise de chlorure de magnésium (1 sachet de 20g dans 1 litre d’eau), à 20g/litre, à prendre sur tout au long de la journée, jusqu’à fin de l’état grippal, et diète au bouillon de légumes.

*Attention, certains labos confondent encore "ravintsara" et "ravensare aromatique", or, seul le premier a une action antivirale !
Voici une première liste (à compléter), de fournisseurs que nous garantissons :
http://www.full-nature.fr/
http://bioregit.it/

Le vaccin de la grippe saisonnière mis en cause
Si la grippe saisonnière fait, rien qu’en France, 3.000 à 6.000 morts par an, au moins 80 % étaient vaccinés.
Non seulement le vaccin ne leur a pas fait éviter la grippe, mais il pourrait le leur avoir donné, y compris la mort, pour au moins 50 % d’entre eux, soit entre 1.200 et 2.400 morts par an, directement liées au vaccin. Ces chiffres étant, comme toujours minimalistes, car rien ne dit que le lien vaccin/décès ne soit pas à établir pour les autres cas, ce lien n’étant pas toujours fait, ni même faisable de façon avérée.
En cause, la composition particulièrement dangereuse et toxique de ce vaccin, à savoir :
Rappel des principaux constituants habituels des vaccins dit « antigrippaux », à injecter (ou oraux)
- Formaldéhyde (formol), nécrosant et cancérigène notoire
- Thiomersal, mercurothiolate sodique, à base de mercure, poison à l’origine de (tous les ?) cas d’autisme
- Divers antibiotiques
- Divers autres produits chimiques
- Différents virus placés là volontairement
- Différents virus ou morceaux de virus indésirables, liés au procédé de préparation
- Plus, à peu près tout ce « qu’ils » veulent y placer… et d’inavouable… surtout pour une vaccination de masse…
en particulier du squalène, beaucoup de squalène, particulièrement redoutable (lire au début de l'article).

Avec un tel cocktail de virus et de poisons, l’organisme se trouve brutalement infecté (franchissement de toutes les barrières naturelles par l’injection directe), et gravement intoxiqué, provoquant une chute brutale des défenses immunitaires.

Vous prenez soin de vos enfants, vous veillez à leur donner de la nourriture bio, à proscrire tout poison…
C’est bien naturel, quelle mère irait délibérément donner des poisons, des produits cancérigènes avérés, ou d’autres, hautement toxiques à ses enfants ?
Pourtant, en leur injectant (ce qui est bien pire), ces mêmes poisons, cancérigènes et toxiques, là, votre comportement ne devient-t-il pas illogique et irrationnel ? Curieux, non ?

Après 10 ans de recherche pharmaceutique dans l'un des plus grand laboratoire du monde, voyant que nous trompions délibérément la population, nous nous sommes tournés vers la naturopathie.
Mais il nous a fallu du temps pour admettre cet enseignement pourtant évident, et ce sont les vaccins qui nous ont créé le plus de réticence. Pourtant nous savions l'imposture...
Elevés avec des expressions du genre "majeur et vacciné", où la vaccination est une religion que l'on ne peut pas mettre en cause sans passer pour un blasphémateur, il en faut du mérite pour admettre l'évidence...
Alors, le sol semble se dérober sous les pieds, toutes les certitudes s'envolent, et ce n'est ni confortable ni valorisant, car on réalise à quel point on a été assez naïf pour être abusé à ce point.
PAR PITIE, OUVREZ LES YEUX QUAND IL EST ENCORE TEMPS, NOUS NE VOULONS PAS QU'IL VOUS ARRIVE DU MAL !!!

Car si ce n'est pas le gouvernement qui rend la vaccination obligatoire,
ce sera l'OMS !

Voir aussi :
http://artemisia-college.org/Appel_a_ne_pas_collaborer-00-050-01-0240-01.html
http://artemisia-college.org/Un_plan_a_la_folie-00-050-01-0239-01.html
http://artemisia-college.org/Soupcons-00-050-01-0238-01.html
http://artemisia-college.org/Une_entreprise_criminelle-00-050-01-0236-01.html

Caractéristiques des virus grippaux :
Ces virus sont classés au sein de la famille des Orthomyxoviridae, dans le genre Influenzavirus.
Deux composants antigéniques majeurs caractérisent les virus influenza :
- Les antigènes internes qui définissent 3 types de virus A, B, et C.
Seul le type A a été isolé chez les oiseaux.
- Les antigènes externes qui sont représentés par l’hémagglutinine H et la neuraminidase N ; ils définissent les sous-types. Un sous-type étant caractérisé par une forme d’hémagglutinine et une forme de neuraminidase données.
Actuellement 16 hémagglutinines (H1 à H16) et 9 neuraminidase (N1 à N9) sont recensées chez les oiseaux.
Le virus porcin-aviaire-humain qui nous intéresse est du type A H1N1.
Ces virus possèdent une grande labilité génétique qui se traduit par des mutations entraînant de faibles modifications ponctuelles ou des réassortiments entre deux virus qui peuvent aboutir à l’apparition d’une nouvelle combinaison H-N contre laquelle les défenses immunitaires de l’hôte (animal ou humain) ne présenteront aucune protection.
Les antigènes sont caractéristiques d'un micro-organisme. Ils sont susceptibles d'être identifiés par des anticorps (immunoglobulines Ig) de l'organisme qui y est confronté.
avatar
openym

Masculin Messages : 39
Date d'inscription : 13/09/2009
Age : 42
Localisation : Versailles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Artemisia college : Grippe_porcine___aviaire___humaine___mexicaine__

Message par openym le Sam 26 Sep - 22:11



Complété le 29 août 09 (Mise en ligne le 30 avril 2009)

Nous allons vous communiquer différentes infos concernant cette affaire de grippe...

9 Mars 2009 : Communiqué de presse de Sanofi-Aventis !
Sanofi-aventis investit 100 millions € pour construire une usine de vaccin grippal saisonnier et pandémique au Mexique
Contrat signé à Mexico à l’occasion de la Visite d’Etat du Président Nicolas Sarkozy…

Mélange génétique inédit H1N1 de grippe humaine, porcine et aviaire, ce virus est un monstre fabriqué par qui ?

Suite de cet article dans l'article "Grippe A H1N1 : le point et que faire ?" (à lire aussi "Alerte contamination H5N1 suspecte").

Loi du 04 mars 2 002, n° 2 002-303, Art. 11, Chapitre 1er, modifiant l’Art. L 1 111-4 du Chapitre 1er du Titre 1er du Livre 1er de la Première Partie du Code de la Santé Publique :
"Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment".
Arrêts de la Cour, du 25-02 et 14-10 1997, expliquant :
Information des Patients. « Les praticiens doivent être en mesure de prouver qu’ils ont fourni au patient une information loyale, claire, appropriée et exhaustive, au moins sur les risques majeurs, et la plus complète possible sur les risques les plus légers. Cette information a pour but de permettre au patient de refuser la vaccination proposée en estimant que les risques sont supérieurs aux bénéfices escomptés ».
Art. 3 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, du 10-12-1948 :
« Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne ».
Toute obligation serait contredite par le nouveau Code civil qui reconnaît le « principe du respect de l’intégrité du corps humain ».
Toute obligation serait en contradiction avec l’art. 36 du Code de Déontologie Médicale qui précise :
« Tout acte médical requiert le consentement libre et éclairé des personnes ».
Sauf qu’une loi d’exception ou une loi martiale, suspend "provisoirement" toutes ces autres lois, y compris la constitution...
Il faudrait surtout que les gens exigent de connaître la composition exacte, précise et intégrale du vaccin à injecter de force...
et qui n’est pas triste...

MISE EN LIGNE DU 31 JUILLET 2009
LES COMMUNES INVITÉES À CREUSER DES TOMBES
La confiance qu'ils ont dans le vaccin, ça fait peur...!!! A moins que ce soit l'inverse... justement, ils ont confiance dans le... "vaccin"...
31 Juillet 2009
Be / GRIPPE A (H1N1): LES COMMUNES INVITÉES À CREUSER DES TOMBES
Les autorités wallones ont demandé à ses communes de préparer leurs cimetières à faire face à une mortalité anormale liée à la grippe A(H1N1), a-t-on appris vendredi de source officielle.
Rédaction en ligne
“ Sans aucun alarmisme ”, a déclaré un responsable du centre de crise de la région de Wallonie, “ il est de notre devoir de prévoir le pire ”. Le pire c’est une explosion éventuelle de cas mortels de grippe A, “tout en espérant que ce scénario ne se produise pas”.Le centre régional de crise a donc écrit aux bourgmestres pour leur rappeler les termes d’un décret déjà existant, qui concerne “ l’affectation des places de cimetière ”, a-t-il indiqué.
“Il faut épargner un pénible problème d’intendance aux familles”, a poursuivi ce responsable, sous le sceau de l’anonymat.
Les autorités wallonnes et fédérales se défendent toutefois de tomber dans le catastrophisme. La circulaire de la région wallonne ne fait qu’appliquer les recommandations d’une cellule d’évaluation du centre de crise fédéral, a souligné le porte-parole de ce dernier, Peter Mertens.
Le docteur Daniel Reynders, coordinateur stratégique de la cellule influenza mise en place par le gouvernement, estime que la grippe A ferait de 1.000 à 4.000 morts en Belgique, si elle frappait 10 % à 30 % des 10,5 millions de Belges.
“Il faut se préparer au pire, et le pire, historiquement, c’est la grippe espagnole ”, a néanmoins souligné Jan Eykmans, porte-parole du commissariat interministériel influenza, expliquant pourquoi les experts envisagent des scénarios catastrophes très hypothétiques.
http://www.lanouvellegazette.be/actualite/belgique/2009-07-31/grippe-h1n1-communes-invitees-creuser-tombes-718083.shtml

MISE EN LIGNE DU 29 JUILLET 2009
"Fausse alerte"
Tout recommence, comme si Bernard Debré n'avait rien dit* !
Pourtant, après le Pr Bernard Debré, c’est Antoine Flahaut, directeur de l'Ecole des hautes études en santé public, qui s’interroge sur son blog :
« La décision de vacciner toute une population ne peut pas être uniquement politique. Elle ne peut pas reposer sur une réunion des Ministres de la santé d’Europe ou d’ailleurs. Elle doit clairement s’appuyer sur des résultats d’études conduites en population et publiées dans de grandes revues soumises à la critique des scientifiques.
Nous ne disposons pas de ces travaux aujourd’hui.
Nous ne disposons pas d’une seule étude probante - à ma connaissance - sur l’efficacité du vaccin utilisé comme barrière épidémique.
Nous ne disposons pas d’études sur la sécurité d’utilisation du vaccin - ni du vaccin pandémique ce qui est normal, ni des vaccins saisonniers - en cas d’utilisation dans de larges segments de la population jeune (à part une ancienne étude réalisée au Japon, et peu détaillée).
Nous ne disposons pas d’études sur l’acceptation sociale d’une telle stratégie. ».

Questions :
1) Pourquoi ces 2 injections à 3 semaines d'intervalle, sachant que ce n'est pas habituel, et qu'aucun test digne de ce nom n'a été fait sur ce futur vaccin ?
2) Pourquoi avoir acheté ferme 94 millions de doses et en avoir réservé 36 millions de plus*, si ce n'est pas pour vacciner TOUS les français, y compris de force ?
*Soit 130 millions divisés par 2 injections = 65 millions

*Pour Bernard Debré, la grippe A est une "grippette"
LEMONDE.FR avec AFP | 26.07.09 | 15h17 • Mis à jour le 26.07.09 | 16h58
Le professeur de médecine et député UMP Bernard Debré affirme que la grippe A (H1N1) "n'est pas dangereuse" et que la mobilisation contre la pandémie "ne sert qu'à nous faire peur", dans une interview, parue dimanche 26 juillet dans le Journal du Dimanche. "Cette grippe n'est pas dangereuse. On s'est rendu compte qu'elle était peut-être même un peu moins dangereuse que la grippe saisonnière. Alors maintenant, il faut siffler la fin de la partie !", déclare M. Debré.
"Tout ce que nous faisons ne sert qu'à nous faire peur", ajoute-t-il. "Oui, cette grippe fuse très vite. Et après ? Un malade en contamine deux ou trois, contre un pour une grippe classique. Mais cela reste une 'grippette', ce n'est ni Ebola, ni Marburg", souligne-t-il. Selon Bernard Debré, "sans le dire, les pouvoirs publics ont déjà commencé à réduire la voilure. Les malades, dont on ne vérifie d'ailleurs plus s'ils ont attrapé le H1N1 ou un simple rhume de cerveau, sont désormais invités à prendre du paracétamol", relève-t-il.

"SURMÉDIATISATION POLITIQUE"
Selon lui, les gouvernements "n'avaient pas vraiment d'autre choix que de suivre", après que l'organisation mondiale de la santé (OMS) eut, "de façon un peu rapide, commencé à gesticuler, avec des communiqués quotidiens et des conférences de presse à répétition". Mais il leur "reproche d'avoir ensuite succombé à une surmédiatisation politique de cet événement." "Il y a 800 cas répertoriés en France. C'est une plaisanterie ! Va-t-on se mettre à comptabiliser les diarrhées ?", ironise-t-il.
"On aurait dû annoncer clairement la couleur : nous sommes dans le cadre d'un exercice grandeur nature. Point à la ligne. Il est inutile d'affoler les populations sauf à vouloir leur marteler, à des fins politiques, le message suivant : bonnes gens dormez sans crainte, nous veillons sur vous", déclare encore le M. Debré qui précise qu'il "n'accuse pas" la ministre de la santé Roselyne Bachelot. Il estime qu'en France "les vaccins ne seront pas prêts avant le 15 novembre", c'est-à-dire "lorsque le premier pic de contamination sera passé".
"Bien sûr, ce virus peut muter et devenir virulent. Pour l'instant ce n'est pas l'avis exprimé par la majorité des virologues... Admettons que le pire se produise. Est-on certain que les vaccins commandés seront efficaces ? Non", tranche M. Debré, qui qualifie d'"erreur économique" la commande française ferme de 100 millions de vaccins. "Il fallait laisser les laboratoires développer leurs produits et ensuite acheter en fonction de nos besoins", explique-t-il. "Ce qui me paraît plus grave, conclut le médecin, c'est que l'on a réquisitionné des lits d'hôpital et des ambulances pour rien, faisant perdre des chances et du temps à d'autres malades."

MISE EN LIGNE DU 27 JUILLET 2009
"Marche arrière toute"
Depuis samedi 25, et toute la journée du dimanche 26, via le télégraphiste de l'UMP, en service commandé, à savoir :
Bernard Debré, il est démontré l'absusdité des mesures prisent par le gouvernement et l'OMS, et que nnous dénonçons depuis le début...
La question est dorénavant : quel coup fourré cela cache-t-il ?
Car il y a de quoi s'inquiéter en voyant les objectifs de ces gens, ce dont Debré ne tient pas compte :
Global Research, Jane Burgermeister, 21 juillet 2009

L'OMS a refusé de communiquer le procès-verbal d'une importante réunion d’un groupe consultatif bondé de dirigeants de Baxter, Novartis et Sanofi, qui a recommandé la vaccination obligatoire pour cet automne aux Etats-Unis, en Europe et dans d'autres pays, contre le virus artificiel H1N1 de la « grippe porcine. »
Dans un courriel de ce matin, un porte-parole de l'OMS a prétendu qu’il n'y a pas de procès-verbal de cette réunion, qui s’est déroulée le 7 juillet, dans laquelle les directives sur la nécessité de vacciner le monde entier, adoptées par l’OMS ce lundi, ont été formulées, et à laquelle participaient les dirigeants de Baxter et d’autres compagnies pharmaceutiques.
Dans le cadre du Règlement Sanitaire International, en cas d’urgence pandémique, du type prévu cet automne dans la deuxième vague plus meurtrière de virus H1N1, qui est construit génétiquement pour ressembler au virus de la grippe espagnole, les directives de l'OMS ont un caractère contraignant pour l’ensemble des 194 pays affiliés à l'OMS.
En bref : l'OMS dispose de l’autorité d’obliger tout le monde dans les 194 pays à se faire vacciner de force en automne, d’imposer des quarantaines et de limiter les voyages.
Il existe une preuve vérifiable, claire et sans équivoque, montrant que l'OMS a fourni le virus de la grippe aviaire vivant à la filiale de Baxter en Autriche. Ce virus a été utilisé par Baxter pour fabriquer 72 kilos de matériel vaccinal en février.
Baxter a ensuite envoyé ce matériel à 16 laboratoires dans quatre pays sous un faux étiquetage, désignant les produits contaminés comme du matériel vaccinal, déclenchant presque de cette façon une pandémie mondiale.
Puisque Baxter doit observer strictement les règles de biosécurité de niveau 3 en manipulant un virus dangereux, comme celui de la grippe aviaire, la production et la diffusion de cette pandémie ne peuvent pas être accidentels, mais sont plutôt effectuées par Baxter dans une intention criminelle.
La police autrichienne enquête maintenant, après que j’ai déposé des accusations criminelles en avril.
Il est de plus en plus évident que l'OMS et Baxter ne sont que des éléments d’une organisation criminelle beaucoup plus vaste, qui progresse d'une façon coordonnée et synchronisée, pour exécuter dans les prochains mois et années l’ordre du jour de réduction de la population mondiale des « élites, » tout en mettant en place un gouvernement mondial dont l'OMS sera membre.
L'OMS, une agence des Nations Unies, semble jouer un rôle clé dans la coordination des activités des laboratoires, des compagnies pharmaceutiques et des gouvernements, dans l’accomplissement de l'objectif de réduction de la population et la prise de contrôle politique et économique de l'Amérique du Nord et de l’Europe :
- En premier, l'OMS donne des fonds, de soutien et de garantie à des laboratoires tels que le CDC pour chercher des agents pathogènes, les modifier génétiquement pour les rendre plus mortels, et aussi les breveter.
- Deuxièmement, l'OMS fournit ces mêmes agents pathogènes mortels, élaborés génétiquement, à des compagnies comme Baxter en Autriche, de sorte que Baxter puisse utiliser délibérément ces virus pour contaminer avec méthode le matériel vaccinal. Si la contamination des 72 kilos n'avait pas été détectée à temps par un laborantin en République tchèque, des millions de gens auraient attrapé la « grippe aviaire » avec l'injection.
- Troisièmement, en cas de pandémie, l'OMS ordonne une vaccination obligatoire dans l’ensemble des 194 pays, suivant les « recommandations » d'un groupe consultatif dans lequel siègent aussi les cadres de Baxter.
- Quatrièmement, l'OMS accorde à Baxter, Novartis, Sanofi et à d'autres compagnies, des contrats lucratifs pour fournir ces vaccins.
Par ailleurs, l'OMS acquiert une nouvelle autorité mondiale à une échelle sans précédent en cas de pandémie.
Dans de cadre des plans pandémiques spéciaux décrétés dans le monde entier, en particulier aux États-Unis en 2005, en cas d'urgence pandémique, les gouvernements nationaux doivent être dissous et remplacés par des comités de crise, qui prennent en charge les infrastructures de santé et de sécurité des pays, et qui relèvent de l'OMS et de l'Union Européenne en Europe et de l'OMS et des Nations Unies en Amérique du Nord.
Si le Model Emergency Health Powers Act est mis en œuvre sur instructions de l’OMS, refuser le vaccin sera un délit pénal pour les Étasuniens. La police est autorisée à utiliser la force brutale contre les suspects « criminels. »
Grâce au contrôle de cette crise pandémique spéciale et aux comités dotés du pouvoir de promulguer une législation pour l’instaurer dans la plupart des pays, l'OMS, l'ONU et l'UE deviennent de facto le gouvernement d'une grande partie du monde.
La grande quantité de morts entraînera aussi l'effondrement économique et des bouleversements, la famine et la guerre, et ces événements provoqueront encore plus de réduction de la population.
Pour résumer : l'OMS contribue à créer et ensuite à propager une pandémie virale mortelle. Celle-ci permet à OMS de prendre le contrôle des gouvernements d’Amérique du Nord et d’Europe, et d’ordonner aussi la vaccination obligatoire des populations, par ces mêmes compagnies qui ont d’abord créé et propagé le virus mortel. Et tout ça sous le prétexte de protéger les populations contre la pandémie qu’ils ont créée.
Les principaux médias, possédés par ce même groupe d’« élite » qui finance l'OMS, cachent systématiquement au grand public la nature du danger réel de ces injections de H1N1, en retenant les informations essentielles concernant l'interdépendance des agissements à leur propre profit de ce groupe d'organisations.
En conséquence, la plupart des gens croient encore que le virus H1N1 est une grippe porcine naturelle, alors que même l'OMS a officiellement abandonné le terme « porcin » dans une tactique de reconnaissance de son origine artificielle.
La plupart des gens pensent encore que les compagnies pharmaceutiques peuvent fournir un remède, alors qu’elles sont en train de préparer une série de piqûres létales, contenant le virus vivant atténué, des métaux toxiques et d'autres poisons.
Les deux piqûres de H1N1 sont conçues pour endommager le système immunitaire et ensuite l’attaquer avec un virus vivant, dans un processus qui reflète celui décrit par deux mémoires de 1972 de l'OMS, où ont été définis les moyens techniques pour transformer les vaccins en tueurs.
Le Mémorandum Strecker révèle aussi que l'OMS a recherché activement des moyens pour affaiblir le système immunitaire.
La meilleure protection contre le virus H1N1, qui a été libéré et qui deviendra inévitablement de plus en plus mortel puisqu’il mutera en automne, est l'argent colloïdal et aussi les vitamines pour renforcer le système immunitaire, les masques et les autres mesures de ce genre le chlorure de magnésium améliore beaucoup le « terrain, » ce qui renforce la résistance aux micro-organismes, ndt]… NDLR : En fait, les oligo-éléments « Cuivre-Or-Argent » et l’huile essentielle de ravintsara.
Mais aucun des gouvernements d’Amérique du Nord ou d’Europe n’a fait des provisions d'argent colloïdal ni préconisé des mesures de santé judicieuses pour contenir la prochaine vague meurtrière.
Il y a à la place de plus en plus de signes montrant qu’ils utiliseront la panique pour effrayer les gens afin qu’ils acceptent les vaccins toxiques, qui sont sûrs de provoquer des lésions ou des dommages uniquement grâce à la présence de métaux lourds.
Cette campagne de vaccination de masse permettra même l’émergence d’une souche plus mortelle et fournira une couverture pour la libération des virus de la grippe aviaire ou d'autres agents pathogènes.
C’est pourquoi des mesures doivent être prises maintenant pour arrêter la vaccination de masse prévue cet automne, en intentant une action en justice pour bloquer la distribution des vaccins et/ou les lois gouvernementales forçant les gens à accepter la vaccination.
Une enquête sur cette association criminelle internationale corporatiste doit être conduite dans chaque pays, car ses tentacules sont partout. Pour essayer de lancer cela aux États-Unis, j’ai déposé en juin des charges auprès du FBI contre l'OMS et l'ONU, entre autres accusés. J’ai inclus le Président Obama parmi les accusés car je pense que le moment est venu d'identifier et d'isoler les principaux membres de ce groupe criminel international corporatiste, qui a annexé de hautes fonctions dans le gouvernement des Etats-Unis, et de les mettre en prison une fois pour toutes, et il existe des rapports, qui doivent être étudiés par les autorités, selon lesquels Obama a des liens financiers directs avec Baxter.
Il existe des preuves selon lesquelles la ministre autrichienne de la Santé et d'autres fonctionnaires ont aidé Baxter à dissimuler ses traces.
Il existe aussi des preuves évidentes montrant qu’une partie des médias autrichiens sont activement impliqués dans la propagation de mensonges et de désinformation pour bercer les gens dans un faux sentiment de sécurité concernant la fabrication et la distribution par Baxter d'un matériel pandémique ce février en Autriche.
C’est une nécessité vitale pour les individus et les collectivités locales de prendre des mesures efficaces pour se protéger contre la prochaine vague mortelle de virus H1N1 afin de minimiser son impact.

Pour trouver des informations sur les accusations que j'ai déposées à ce jour en allemand et en anglais, en Autriche et auprès du FBI, vous pouvez vérifier le site wakenews.
Original : www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=14475
Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info

Catherine Austinn Fitts témoigne : ”Le Vaccin de la Grippe Porcine va servir à réduire la population mondiale”
“Catherine Austinn Fitts a servi dans le gouvernement Bush en tant que Commissaire au développement urbain et elle est également une figure importante de la finance américaine”

Je crois que la dépopulation constitue l´un des objectifs du vaccin contre la grippe porcine. Peut-être est-ce aussi le but d´une épidémie de la grippe porcine, qu´elle soit le fruit d´une guerre biologique ou du battage médiatique autour de la saison de la grippe.
Ces derniers jours, je ne cesse de penser à l´urgence que j´avais de quitter l´administration Bush en 1991. Il fallait faire quelque chose pour inverser la tendance en économie et réunir les atouts autour de la question des plans de retraite et du réseau de la sécurité sociale. Sinon, les Américains pourraient être profondément paralysés. J´avais le sentiment que mes amis et ma famille étaient en danger. Ils ne partageaient pas mes inquiétudes. Ils avaient profondément foi au système.
Puisque mes efforts visant à trouver des moyens de restructurer l´investissement de l´Etat dans les communautés n´ont pas pu recueillir le soutien politique nécessaire, Washington et Wall Street ont continué à endurer la bulle de la dette et soutenir la mondialisation dont les conséquences étaient horribles pour l´humanité.
Dépassée par les événements, j´ai évalué le résultat final. D´après mes calculs, on devait parvenir à une économie durable sur Terre en ramenant la population mondiale à environ 500 millions d´habitants (NDLR : ça nous rappelle Guidestones) contre 6,7 milliards actuellement. J´occupais le poste de stratégiste et j´avais l´habitude de manipuler les grands chiffres. Mon entourage ne pouvait pas imaginer comment tous les arguments que j´intégrais pourraient conduire à une telle conclusion. Pour moi, il fallait opérer des changements radicaux dans le mode de gestion des ressources ou procéder à la réduction de la population. C´est une solution mathématique.
Un an plus tard, en 1999, Je reçus un stratégiste très compétent à Washington. Nous étions assis dans un restaurant chic non loin du Capitole. Il dit calmement qu´il voyait déjà quelles seraient les conséquences des dérives et de la bulle de la dette combinées à la mondialisation. Pour lui, la seule conclusion logique était la réduction considérable de la population. Il déclara que ses prévisions conduisaient à une population d´environ 500 millions. Très calmement, je répliquai : ”c´est aussi ce que je prévois”. Je n´oublierai jamais la tristesse de son regard. J´étais surprise de rencontrer quelqu´un qui comprenait.
Il s´avéra que nous n´étions pas les seuls à avoir cette opinion. Sir James Goldsmith avait prévenu en 1994 des conséquences du GATT (Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce). Il avait décrit le processus en cours, impliquant la perte de terre et des moyens d´existence pour trois milliards de personnes « ….Ce sont les conséquences de l´opposition entre classe dominante et le reste de la société. ». Des voix se sont élevées partout dans le monde traduisant les souffrances enregistrées suite à l´industrialisation de l´agriculture et à la guerre économique mondiale.
Par des moyens légaux et illégaux, des trillions de dollars ont été transférés hors d´Amérique et réinvestis en Asie et dans les marchés émergents. Ces fonds ont aussi servi à construire un empire militaire mondial. Ce faisant, nous avons abandonné le modèle économique d´une nation souveraine. Finalement, les dépenses et la corruption de l´empire ont débouché sur des plans de sauvetage de 12-14 trillions de dollars.
Par conséquent, les chefs de file de l´ingénierie financière ont de nouveau eu à faire avec une caisse spéciale. Aujourd´hui nous assistons à l´explosion du chômage, du déficit fédéral. Selon un Inspecteur Général du programme de sauvetage TARP, le coût de l´ultime plan de sauvetage pourrait atteindre 23,7 trillions de dollars. Pour sa part, un Directeur du Budget au Congres, conclut que nous n´avons plus les moyens d´entretenir le réseau de la sécurité sociale.
C´est-à-dire, à moins de modifier, dans le budget, les hypothèses actuarielles telles que l´espérance de vie.
L´affaiblissement des systèmes immunitaires, l´accroissement des niveaux de toxicité combinée avec une mauvaise alimentation, une eau polluée et un stress lié au terrorisme permettront de faire l´affaire. Un examen des vaccins produits à la hâte, sans qu´ils aient subi des tests appropriés et sans contre-examen des pairs, permet de mettre en évidence les effets secondaires potentiels. En plus, une épidémie fait si peur et facilite le contrôle des populations. Ainsi, elles sont prêtes à renoncer à leurs privilèges actuels (et les implications qui en résultent pour l´espérance de vie) sans objection.
Une épidémie planifiée de manière adéquate peut être hautement profitable. Quelle qu´en soit la vérité à propos de la grippe porcine et des vaccins y afférents, il peut s´agir d´un moyen de maîtriser une situation qui devient vite incontrôlable.
En résumé, une épidémie peut être utilisée pour compenser l´inflation du capital par une déflation croissante des valeurs et des revenues de la main-d´œuvre et une nécessité continuelle de la destruction.
L´on gagne ainsi un temps précieux et de forte somme d´argent sur une question qui ne permettra pas de construire une économie réelle. La désinformation et les opportunités de contrôle son nombreuses. Ils laissent pourrir la situation. C´est l´étape suivante, le côté mesquin de l´establishment contre le reste de la société.
C´est ce que je crois. Je ne suis pas un expert. Je n´ai aucune action à intenter en justice. Il y a des centaines d´heures de recherche sur la grippe porcine et relatives aux vaccins que je n´ai pas faites et je ne suis pas prête à le faire. C´est tout simplement ce que je crois, écouter les personnes que je respecte et, en aucun cas, parce que c´est la conclusion logique que j´en tire, si on met au point tous les écosystèmes financiers concernant cette question, les personnes et les primes impliquées.
Mais, si cette conclusion vous semble ridicule, c´est peut-être parce que vous n´appréciez pas jusqu´à quel point la culture, qui nous domine de nos jours, est devenue sinistre. Savez-vous combien il est frustrant de gérer un système hautement centralisé dans lequel la plus grande majorité des personnes n´assument pas assez de responsabilité pour s´assurer qu´il fonctionne correctement ?
Chacun fait ce qu´il veut et il n´y a pas de véritables marchés ou de démocratie pour obliger les dirigeants à rendre compte ou à partager les renseignements. La force résout le problème. La force est devenue progressivement le moyen d´atteindre la plupart des objectifs. Il est beaucoup plus facile d´utiliser la force que de vivre au milieu des risques croissants et avec les coûts de subvention de la population vieillissante.
Ainsi, la question que nous nous posons est la suivante : « que devons-nous faire ? ». Allons-nous recevoir le vaccin? Allons-nous permettre à nos enfants de se faire vacciner ? Comment pouvons-nous nous organiser pour y parvenir ? Se mettre en quarantaine constitue-t-il une solution pratique ? Comment pouvons-nous nous préparer ?
Votre opinion, c´est votre responsabilité. Il est temps de rechercher des options, d´en discuter avec ceux en qui vous avez confiance et de prendre des décisions fondées concernant vos opinions et les actions que vous entendez prendre, en envisageant une variété de scénarios.
Je n´ai pas encore de solutions. En fait je crois que nous pouvons les trouver ensemble. Et pendant que nous y sommes, souvenons-nous qu´il faut prier pour que l´amour soit ravivé et nourri dans le cœur de chaque homme.
Source: Site web de Catherine Austinn Fitts
Tous droits réservés SpreadTheTruth.fr

MISE EN LIGNE DU 15 JUILLET 2009
Grippe party
La varicelle est une maladie bénigne quand on l'attrape enfant, une bonne fois pour toutes.
Alors qu’à l'âge adulte, elle peut se compliquer et parfois même être responsable de décès (19 par an).
Des mères ont depuis longtemps inventé le concept de "varicelle party".
Un gosse qui bourgeonne ? On fait passer l'info par le voisinage, le copinage, la sortie de l'école, voire même en lançant des appels sur des forums spécialisés, pas compliqué de trouver une "varicelle party" où aller faire contaminer son gamin et le protéger ensuite à vie de la varicelle.
Les médecins eux-mêmes, avant qu’ils ne soient repris en main, faisaient de même avec la rubéole, pour protéger leurs filles de cette maladie à risques si elle arrive lors de leur future grossesse… Bien plus efficace et moins dangereux qu’une vaccination…
Là, les jeunes adolescents anglais ont adapté le concept, mais pour la grippe A.
Ils organisent des fêtes (tant qu'à faire, autant s'amuser), et les gentils futurs grippés passent la soirée à s'amuser, à danser et à tousser sur les convives, dans l'hypothèse espérée de contaminer tout le monde ou d'être contaminé.
Ils partent du principe que la grippe est actuellement dans une forme plutôt bénigne et qu'on ne sait pas comment elle va évoluer d'ici l'hiver. Donc autant avoir des anticorps tout prêts à combattre.
L'autre raison est d’éviter le vaccin, ne sachant pas ce qu’il contiendra, ou ne le sachant que trop…

Faire cela en France serait vraiment prendre les autorités à contre-pied.
Elles qui mettent en quarantaine les grippés, avec des voitures de gendarmerie pour les surveiller, qui les gavent de Tamiflu, eux et leur entourage (produit inefficace, dangereux, et favorisant la mutation du gentil virus...), bref, une véritable criminisation de "pestiférés"...
Alors, à quand une attitude moins frileuse, moins "victime passive", façon "bœufs allant à l'abattoir", pour une prise en charge plus offensive et autogérée ???
Une organisation plus "sanitaire" que beuverie (à l'anglaise), serait préférable, pour donner toutes les chances de succès à cette opération...

MISE EN LIGNE DU 12 JUILLET 2009
« Dans l'état actuel de l'épidémie, il n'est pas question de rendre la vaccination obligatoire ».
Roselyne Bachelot le 1er juillet à l'issue d'une réunion de la cellule interministérielle.
En langage politicien, c'est clair, vu que les dispositions (délirantes) sont visiblement prisent pour un "état non actuel de l'épidémie", dès que celui-ci changera, l'option "obligatoire" reviendra sur le tapis !
C'est fou comme nos politiciens sont devenus prévoyants, voire voyants et prévenants... mais incohérents...
Incohérents, car ils sont conscients qu'un vaccin élaboré sur les bases d'un virus "gentil", sera obsolète s'il devient méchant, comme c’est "prévu", d'où : incohérence ! Sauf si les motivations sont autres...
Il y a 35 ans, nous avons découvert ce problème des vaccins, notamment avec Monsieur Fernand Delarue (mort il y a longtemps), alors pdt de la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations http://www.infovaccin.fr/
Nous lui avons reproché de ne pas montrer un comparatif avantages/inconvénients, et de ne montrer qu'un aspect, le négatif (en + à l'époque, on montrait plein de photos de gamins handicapés suite aux vaccins).
Passons sur ce qu'il nous a répondu, mais pour logique apprente qu'était notre remarque, elle n'en était pas moins conne et insupportable pour quelqu'un qui a étudié la question depuis des années.
En + depuis, nous avons compris qu'on ne pouvais pas faire ce que nous disions, vu qu'il n'y a pas d'aspect positif des vaccins.
Alors, aujourd'hui, nous en avons juste marre des questions à la con comme celles que nous posions il y a 35 ans.
Et que ceux qui ne veulent croire que la version des fabricants de vaccins aillent se faire inoculer, nous n'avons plus envie de perdre mon temps, avec les culs entre 2 chaises, qui mettent au même niveaux les fabricants et ceux qui, sans aucun intérêt financier, payent de leur temps, de leur liberté peut-être un jour, pour essayer d'informer d'extrême urgence.
Car ce n'est plus le moment de tortiller du derrière en hésitant sur la "chaise" à prendre, la vaccination de masse, + ou - obligatoire, c'est pour "demain", il va falloir choisir, eh oui, et pour certains, choisir et prendre ses responsabilités, ça va pas être facile-facile...

MISE EN LIGNE DU 8 JUILLET 2009
Le gouvernement français achète 100.000.000 de vaccins pour 700.000.000 €
Pendant ce temps là, des britanniques font des "grippe-partie".

MISE EN LIGNE DU 1er JUILLET 2009
Grippe porcine : Une journaliste autrichienne accuse l’ONU et des responsables politiques de préparer un génocide planétaire
Source: Natural news
Une journaliste d’investigation autrichienne prévient le monde entier que le plus grand crime de l’histoire de l’humanité est en marche. Jane Burgermeister a récemment déposé une plainte auprès du FBI. Elle accuse l’Organisation Mondiale de la Santé, L’ONU, et plusieurs personnalités politiques hauts placés de vouloir commettre un génocide de masse. Elle a aussi préparé une procédure de justice contre la vaccination forcée qui se prépare aux USA. Elle avait préalablement lancé une procédure de justice contre les sociétés pharmaceutiques Baxter et Avir Green Hills Technology, qu’elle juge responsable d’avoir délibérément produit la grippe porcine afin d’en retirer des bénéfices (productions de vaccins etc.).
Elle présente des preuves de bioterrorisme, qui sont en violation avec la législation américaine et accuse des responsables politiques américains d’agir pour le compte des banquiers internationaux, qui eux-mêmes contrôlent la Réserve Fédérale américaine, l’ONU, et l’OTAN. Elle les accuse de fomenter un génocide de masse contre la population américaine, par l’utilisation de la grippe porcine.
Les personnalités visées par la plainte sont Barack Obama, David Nabarro (Coordinateur de la grippe porcine à l’ONU), Janet Napolitano(Secrétaire d’état à la Sécurité Intérieure) David de Rotschild, David Rockefeller, George Soros, (investisseur international) Werner Faymann (Chancelier d’Autriche), Alois Stoger (Ministre de la santé Autrichienne). Aux yeux de cette journaliste, les personnes citées précédemment, font partie d’un syndicat international du crime qui ont développé, produit, et employé des armes biologiques pour éliminer les populations des USA et d’autres pays, et ce pour des fins politiques et financiers.
Elle les accuse d’avoir conspiré ensemble, et d’être les responsables du financement du programme international d’armes biologiques, impliquant des compagnies pharmaceutiques tels que Baxter et Novartis. Ils ont crée le prétexte de la grippe porcine pour justifier leur plan de vaccination de masse, et sera le bon moyen d’administrer un agent biologique toxique qui causera la mort du peuple américain. Cette action est une violation de la loi antiterroriste sur l’emploi d’armes biologiques.

COMMENT UNE NATION INIQUE PEUT TUER DES MILLIONS DE PERSONNES DANS LE MONDE AU MOYEN D’UN SEUL MENSONGE
Le Dr L. Day, MD., ex-chirurgien en chef du grand hôpital de San Francisco et professeur en faculté de médecine déclare :
« Ne vous laissez pas induire en erreur…Le canular de la grippe n’est pas le premier. Le gouvernement, la médecine officielle et les compagnies pharmaceutiques ont menti au public. Tout cela pour engendrer la peur, le profit et aussi…le carnage !
Ils l’ont fait avec la grippe porcine dans les années 70 et la grippe espagnole provoquée par les vaccinations.
Comme la première guerre mondiale n’a pas duré de longues années, les fabricants de vaccins n’ont pas pu vendre toutes leurs productions. Comme ils cherchaient (et cherchent toujours) essentiellement le profit, ils décidèrent de vendre leurs stocks à la population. C’est ainsi qu’ils ont battu le rappel et lancé la plus grande campagne de vaccinations que les Etats-Unis aient jamais connue tout au cours de son histoire. Il n’y avait cependant alors aucune épidémie pour justifier ces mesures. Ils ont alors imaginé, et eu recours à d’autres astuces.
Leur propagande prétendait que les soldats qui rentraient de l’étranger étaient atteints de toutes sortes de maladies et que tout un chacun devait se faire un devoir de se faire inoculer tous les vaccins qui étaient alors sur le marché… Une chose est certaine : la grippe espagnole de 1918 a été provoquée par les vaccinations, par un massif empoisonnement du corps dû aux différents vaccins. ».

Tous les médecins et les gens qui ont vécu à l’époque de l’épidémie de grippe espagnole de 1918 disent que ce fut la maladie la plus terrible que le monde ait jamais connue . Des hommes vigoureux et robustes pouvaient ainsi mourir du jour au lendemain. La maladie présentait les aspects de la peste noire, comme aussi de la fièvre typhoïde, de la diphtérie, de la pneumonie, de la variole, des maladies paralytiques, comme d’autres maladies contre lesquelles les populations avaient été vaccinées juste après la première guerre mondiale. On avait administré quantité de vaccins et de sérums toxiques à pratiquement toute la population. La situation devint réellement tragique quand éclatèrent tout d’un coup ces maladies engendrées par la médecine.
La pandémie s’éternisa deux ans, nourrie par les médicaments toxiques que les médecins prescrivaient pour supprimer les symptômes. Pour autant que j’aie pu l’observer, la grippe atteignait essentiellement les vaccinés. Ceux qui avaient refusé la vaccination échappaient à la maladie. Ma famille avait refusé toutes les vaccinations ; c’est ainsi que nous sommes restés tout le temps en excellente santé. Nous savions de par les enseignements de Graham, Trail, Tilden et d’autres qu’on ne peut contaminer le corps avec des poisons sans que celui-ci ne devienne malade.

J’ai été témoin sur place de l’épidémie de grippe de 1918
par Eleanor McBean
Quand l’épidémie atteignit son paroxysme, tous les magasins, les écoles, les entreprises étaient fermés et même jusqu’à l’hôpital. Les infirmières et les médecins qui s’étaient fait vacciner étaient terrassés par la maladie. On ne voyait plus personne dans les rues. La ville était devenue une ville fantôme. Comme notre famille (qui n’avait pas accepté les vaccinations) semblait être une des rares familles à ne pas avoir attrapé la grippe, mes parents couraient de maison en maison pour s’occuper des malades, vu qu’il était impossible de trouver un médecin. Si c’étaient les germes, les bactéries, les virus ou les bacilles qui devaient en fait provoquer la maladie, ils auraient eu cent fois l’occasion de s’attaquer à mes parents qui passaient plusieurs heures par jour dans les chambres de malades. Pourtant mes parents ne contractèrent jamais la grippe et ne rapportèrent à la maison aucun germe qui aurait pu s’attaquer aux enfants. Aucun membre de notre famille ne fut atteint par la grippe ; il n’y eut même pas le moindre rhume alors que l’hiver était rude et la neige épaisse.
On a dit que l’épidémie de grippe de 1918 avait tué 20.000.000 de personnes dans le monde. Mais en fait ce furent les médecins qui occasionnèrent cette hécatombe avec leurs traitements grossiers et meurtriers. C’est une terrible accusation, mais elle n’en demeure pas moins vraie, s’il faut en juger par les succès obtenus par les médecins n’utilisant pas les médicaments.
Alors que pour les médecins et les hôpitaux traditionnels, les décès s’élevaient à 33%, les autres hôpitaux (non traditionnels) comme BATTLE CREEK, KELLOGG, MACFADDEN’S HEALTH-RESTORIUM obtenaient pratiquement 100% de guérisons avec des méthodes naturelles simples comme les cures d’eau, les bains, les lavements, le jeûne, des régimes alimentaires très bien étudiés comprenant essentiellement de la nourriture naturelle. Un médecin que nous avons connu n’a pas perdu un seul patient de la grippe en huit ans…
Si les médecins classiques avaient été aussi éclairés que les thérapeutes utilisant les méthodes naturelles, on n’aurait sûrement jamais parlé de 20.000.000 morts suite au traitement médical officiel de la grippe.
Chez les militaires vaccinés, la maladie a frappé sept fois plus que chez les civils non vaccinés. Ces soldats souffraient en fait des maladies contre lesquelles ils avaient été vaccinés. Un soldat qui, en 1912, était rentré des territoires d’outre mer m’avait confié que les hôpitaux militaires étaient remplis de cas de paralysie infantile et il se demandait comment il était possible que des adultes puissent contracter une maladie d’enfance. Nous savons maintenant que la paralysie est une suite classique d’un empoisonnement vaccinal. Chez nous la paralysie n’est apparue qu’après la campagne de vaccination massive de 1918.Eleanor McBean, extrait du chapitre 2 de l’ouvrage « Vaccination condemned » Jon Rappoport http://www.nomorefakenews.com

Cellule de Crise Sanitaire Citoyenne
Bonjour à toutes et à tous,
Morphéus lance une alerte concernant la possibilité de voir surgir une obligation vaccinale touchant tous les français dès la rentrée qui pourrait être un corollaire au vote de lois d'exception en août 2009. Savoir ce que nos gouvernants veulent de force nous injecter dans les veines est une urgence et une priorité. Face à cette question cruciale, voilà ce que nous suggérons :
Nous proposons la mise en place d'une cellule de Crise Sanitaire composée de scientifiques rassemblés par l'association Cri-vie, autour du docteur Marc Vercoutère membre du comité éditorial de Morphéus. Cette cellule aura pour fonction de récupérer tout nouveau vaccin dit obligatoire et de l'analyser.
Nous recommandons un cahier des charges rigoureux pour ce travail :
1°) Recherche de tout produit nanotechnologique ou cristaux informés qui ont pour "habitude" de se loger au niveau du cerveau. Cette analyse requière l'usage d'un microscope électronique par un physicien chevronné.
2°) Recherche de tout produit chimique, métallique ou génétique potentiellement dangereux pour la santé.
3°) Recherche sur les souches des nouveaux virus et leur composition génétique afin de déterminer si l'origine est naturelle ou artificielle.
Les résultats d'analyses de solutions vaccinales seront transmis aux organes de presse disposés à informer sur ce sujet. Nous pensons parallèlement qu'il faut envisager d'initier une information en direction des services de police, gendarmerie, armées et service de protection du territoire national si les analyses révélaient une nocivité particulière, voire la présence de produits nanotechnologiques qui ont la particularité de modifier l'activité encéphalique du porteur.
La mise en place de cette cellule de crise citoyenne de prévention nécessitera quelques moyens. Le journal Morphéus lancera un appel pour donner des moyens financiers à cette cellule de prévention autour de l'association CRI VIE. Si vous souhaitez aider, scientifiques, médecins, laborantins, simples citoyens, associations, entreprises de presse, commerciale ou agent de la Sûreté Nationale, vous êtes tous bienvenus.
Dans un mail ultérieur nous donnerons les noms des scientifiques ouvrant pour cette Cellule Citoyenne de Crise ainsi que des précisions sur les moyens nécessaires au bon fonctionnement de cet organisme citoyen.
Frédéric Morin
Directeur de Publication Morphéus tél : 01.39.72.59.43
Docteur Marc Vercoutère tél : 05.47.41.50.22
Des dons peuvent être adressés dès maintenant à l'ordre de l'association CRI-VIE :
CRI-VIE 3 bis rue Henri Faisans 64000 PAU

NB : En 1995, en pleine campagne de vaccination hystérique contre l’hépatite B, les gendarmes avaient interdiction de se vacciner… étonnant non ?

Principaux constituants habituels des vaccins dit « antigrippaux »,
à injecter :
- Formaldéhyde (formol), nécrosant et cancérigène notoire
- Thiomersal, mercurothiolate sodique, à base de mercure, poison à l’origine de (tous les ?) cas d’autisme
- Divers antibiotiques
- Divers autres produits chimiques
- Différents virus placés là volontairement
- Différents virus ou morceaux de virus indésirables, liés au procédé de préparation
- Plus, à peu près tout ce « qu’ils » veulent y placer… et d’inavouable… surtout pour une vaccination de masse obligatoire…
dont du squalène... beaucoup, beaucoup de squalène...

"Nous avons les preuves que le Tamiflu et le Relanza sont inefficaces, source de nombreuses résistances et même de mutations.
Par ailleurs le vaccin contre la grippe saisonnière n’est guère plus efficace qu’un placebo, tandis que le vaccin contre “la pandémie” fera très vraisemblablement appel à un adjuvant tel l’aluminium.
A l’efficacité plus qu’incertaine, ce vaccin, comme tout vaccin, entraînera un oedème cérébral plus ou moins transitoire ainsi qu’une chute plus ou moins importante des lymphocytes T4 et T8.
Vaccins et anti-viraux peuvent aussi favoriser la sélection de virus plus virulents par le constant phénomène de commutation, tandis que la présence d’aluminium favorisera ultérieurement la survenue de myofasciite à macrophages et une augmentation de la fréquence de la maladie d’Alzheimer, favorisées par l’exposition aux ondes de téléphonie mobile..."
Dr Marc VERCOUTERE

Les antiviraux accentuent les processus de commutation :
La commutation est le passage du patrimoine génétique d'un virus tué par antiviraux à des cellules saines qui peuvent évidemment reproduire alors une forme virale mutante plus virulente.
Ce phénomène est reconnu par de plus en plus de médecins et chercheurs.
En vaccinant ET en utilisant par exemple du Tamiflu, vous avez une formule explosive qui fait de votre corps un véritable incubateur.
Le virus atténué du vaccin transmet son patrimoine génétique à des cellules saines, cette commutation est accentuée par les antiviraux de type Tamiflu.
Ainsi les « remèdes » employés sont si mutagènes qu'ils vont produire des souches mutantes non contrôlées et non contrôlables.
On peut ainsi passer d'une grippe A à une grippe B et jusqu'à Z, si on employait ce type de "lutte" contre une grippe virulente.
La grippe A tue aujourd'hui 10 fois moins qu'une grippe classique, mais avec les méthodes actuelles, elle devrait muter en une grippe beaucoup plus dure.
Les méthodes de l'OMS seront donc meurtrières si on laisse faire, car par commutation nous allons être confrontés à des virus de plus en plus tueurs.

ATTALI : UNE PETITE PANDÉMIE PERMETTRA D’INSTAURER UN GOUVERNEMENT MONDIAL
Il fallait Jacques Attali pour y penser ! Dans sa rubrique du magazine L’Express du 3 mai, l’ancien sherpa de François Mitterrand dévoile quelques fantasmes intimes du monde oligarchique.
En bref : là ou le krach financier a jusqu’ici échoué, une bonne petite pandémie pourrait faire accepter la mise en place d’un gouvernement mondial !
« L’Histoire nous apprend que l’humanité n’évolue significativement que lorsqu’elle a vraiment peur : elle met alors d’abord en place des mécanismes de défense ; parfois intolérables (des boucs émissaires et des totalitarismes) ; parfois futiles (de la distraction) ; parfois efficaces (des thérapeutiques, écartant si nécessaire tous les principes moraux antérieurs). Puis, une fois la crise passée, elle transforme ces mécanismes pour les rendre compatibles avec la liberté individuelle et les inscrire dans une politique de santé démocratique. ».

Dr MR (10 ans de recherche sur les vaccins) : « Si j’avais un enfant aujourd’hui, la dernière chose que je permettrais serait bien de le faire vacciner. Les responsables de la communication médicale, de concert avec la presse, effraient les parents à coup de scénarios catastrophes sur ce qui va arriver si leurs enfants ne se font pas vacciner. Ils laissent entendre que c’est criminel de refuser le vaccin. Cela équivaut à être de mauvais parents. C’est en étant mieux informé que l’on peut combattre cela. Ce n’est pas facile de lutter contre les autorités. Et il n’y a que vous pour décider de le faire ou pas. À chacun de choisir son camp. Le cartel médical aime ce genre de pari. Il est à peu près certain que la peur l’emportera. ».

Dernière heure : déjà le Massachusetts, l'Australie, la Chine, le Japon... viennent de profiter de l'occasion pour proposer ou appliquer des lois d'exception, réduisant considérablement les libertés individuelles, et portant atteinte aux biens et aux personnes, allant dans ce sens :
1.L'Etat peut intervenir à votre domicile ou votre entreprise sans votre permission (pas besoin d'une confirmation de la maladie).
2. l'État peut vous obliger à prendre des médicaments (Tamiflu, vaccins, etc.).
3. l'Etat peut détruire votre propriété si elle est contaminée.
4. l'Etat peut consulter votre dossier médical sans votre consentement.
5. l'État peut restreindre vos mouvements, vous empêcher de quitter votre domicile.
6. l'Etat peut utiliser la garde nationale, police de l'Etat, la police locale et la force pour le respect des mesures imposées.
7. l'État ne peut pas punir les personnes qui signalent des cas de non-respect (si cela est fait de bonne foi).
Si vous ne vous conformez pas à ces commandes, vous pouvez être arrêté ou condamné à une amende ou les deux.

Notre article de Floraison n° 60 de décembre 2008 :
Grandes manœuvres pour préparer l’opinion à une pandémie de grippe aviaire ?
Réunions d'état-majors, publications... se multiplient, comme ce document officiel :
"Que faire en cas de pandémie grippale : un guide pratique a été publié par le Service d'information du gouvernement et le ministère de la Santé, pour savoir comment réagir si le virus H5N1 se propage à l'ensemble de l'humanité."
Que signifie cette agitation, en pleine crise économique ? Ceci, compte-tenu des fortes présomptions qu'il y a sur la grippe dite "espagnole" (1918-1919), qui n’a d’espagnole que le nom, et qui a fait 20 à 50 millions de morts (mortelle en 3 jours). En effet, les premiers cas de l'épidémie ont été détectés en Caroline du Sud, et non pas en Chine (et encore moins en Espagne). Cette grippe était donc d'origine états-unienne. Elle est apparue en février 1918 dans des camps militaires aux U.S.A. ](campagne de vaccinations devenue incontrôlable, contamination délibérée... ?). Alors, à présent, au 21e siècle, on peut faire pas mal de choses avec une campagne de vaccination mondiale*...
*Voir Floraison Hors Série d’avril 2008.
NB : Le groupe pharmaceutique GlaxoSmithKline a mis au point un adjuvant révolutionnaire, qui entre dans la composition de son prototype de vaccin humain contre le virus H5N1 de la grippe aviaire, et permet d'obtenir une efficacité avec une très faible dose d'antigène (ce qui est une condition pour une production de masse). GSK a signé un accord exclusif avec le chinois Neptunus, pour le développement de vaccins pré-pandémiques, ou destinés à lutter contre une pandémie.

Notre article de Floraison n° 62 d’avril/mai 2009 :
L'info publiée dans Floraison n° 60 semble fondée. Rappelons depuis, l'erreur (?) du labo canadien Baxter, qui a mélangé dans un vaccin, le virus de la grippe aviaire (H5N1), avec un virus grippal humain (ce qu'il fallait éviter à tout prix). Voici qu'un "exercice grandeur nature" vient d’être fait en France :
« Vent de panique dans un supermarché de Grigny, dans la banlieue Lyonnaise. Un exercice grandeur nature a été organisé lundi 9 mars, par l'Agence Nationale pour l'Amélioration des Conditions de Travail. Objectif : cerner le comportement de la population en cas de pandémie de grippe aviaire. ».
Et de lire dans la presse : « La France est le premier producteur mondial de vaccins, que la vaccination cherche un nouveau souffle » et que « la vaccination massive et rapide des populations exposées serait la meilleure solution pour éviter une catastrophe sanitaire » (grippe aviaire).
Et encore que : Le Comité d'éthique envisage une pandémie de "H5N1", avertissant que :
« L'état d'urgence créé par une telle menace risque en effet de faire passer au second plan, voire d'abolir certaines libertés publiques, ou les principes d'égalité entre les citoyens. ». Rien que cela...
Bien sûr, il est aussi question de vacciner en masse toute la population, et ce, « + ou – de force ».
Extrait : "La France est un Etat de droit, c'est à dire que l'action des pouvoirs publics y est régie par le principe de légalité. Mais selon les termes de Montesquieu « il y a des cas où il faut mettre, pour un moment, un voile sur la Liberté, comme l'on cache les statues des dieux ». Deux situations peuvent justifier cette parenthèse dans l’application du droit législatif : l'état de siège et l'état d'urgence, d'une part, la théorie des circonstances exceptionnelles, d'autre part.
Nul doute que dans le cas d'une pandémie grave et intervenant brutalement, le Gouvernement pourrait prendre, soit sur le fondement d'un décret proclamant l'état d'urgence, soit sur la base de la théorie des circonstances exceptionnelles, des mesures telles que la réquisition ou le confinement de certaines catégories de citoyens, ou des restrictions à la circulation.
S’agissant de la pandémie grippale, le respect de l’autonomie inclut, pour chacun, le droit à une information précise sur les risques, les mesures de protection (traitement antiviral, vaccin), qui pourraient lui être proposées et la possibilité de les refuser. Un éventuel refus revêtirait une signification particulière. Une personne qui effectuerait un tel choix, bénéficierait directement de la protection que lui apportent toutes celles qui acceptent ce qu’elle-même refuse. Certes, beaucoup de refus de vaccination peuvent être analysés de la même façon. Mais dans une pandémie grippale, une autonomie mal comprise qui se traduirait par un refus de soin, dont l’effet serait de favoriser la propagation de la maladie, serait difficilement acceptable par l’ensemble du corps social. Elle devrait s’effacer au nom de l’exigence de solidarité. Cela ne pourrait cependant dispenser les acteurs de santé de leur devoir d’écoute et de dialogue avec les sujets récalcitrants."

CONFIRMATION DU 30 MAI 2009 :
Vers une campagne de vaccination massives et obligatoire, contre la grippe en automne...
"Le gouvernement français souhaite mettre en place une campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1) à l'automne pour un coût total d'un milliard d'euros, rapporte le Journal du dimanche dans son édition de samedi."
"La France prépare un plan de bataille sans précédent pour cet automne avec, à la clé, une campagne de vaccination obligatoire pour tous les Français de plus de 3 mois", affirme le journal sans citer ses sources."

Notre « alerte sanitaire du 4 mars 2009 (mailing)
Baxter confirme qu'elle a fabriqué un produit contaminé par le virus H5N1
TORONTO — La compagnie Baxter a confirmé, vendredi, qu'elle a fabriqué un vaccin expérimental qui a accidentellement été contaminé par le virus H5N1 de la grippe aviaire.
Dr Roberta Andraghetti, une porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a affirmé que l'OMS suivait de près l'enquête qui retrace le fil des événements ayant mené à cette bévue (NDLR : ???).
"A ce stade-ci du processus, nous pouvons affirmer que les risques pour la santé publique et pour les professionnels ayant été mis en contact avec le virus sont à un très bas niveau", a-t-elle déclaré.
L'erreur, que les autorités de santé publique ont décrite comme étant "grave", a eu lieu au laboratoire de recherche de Baxter International à Orth-Donau, en Autriche.
Mais les circonstances entourant l'incident sont encore floues (NDLR : !!!).
Le produit contaminé : un mélange de virus de la grippe humaine H3N2 et de virus de la grippe aviaire H5N1 qui n'étaient pas correctement identifiés, a été envoyé à l'entreprise Avir Green Hills Biotechnology, une firme autrichienne. Celle-ci a par la suite transmis des portions du mélange à des sous-traitants en République tchèque, en Slovénie et en Allemagne.
C'est le sous-traitant tchèque qui s'est rendu compte que quelque chose ne tournait pas rond, lorsque des furets auxquels il avait injecté le mélange sont morts.
Ceux-ci ne devraient pas mourir après une exposition au virus H3N2, ce qui signifiait donc qu'ils avaient également reçu le virus actif du H5N1.
Christopher Bona, porte-parole de Baxter, a confirmé l'information vendredi. Mais la compagnie n'a livré que peu de détails entourant l'incident...
Des spécialistes en biosécurité se sont montrés fort préoccupés du fait que le virus de grippe humaine H3N2 ait été mélangé avec le virus de la grippe aviaire H5N1.
Il s'agit d'une pratique dangereuse qui devrait être interdite, ont signifié plusieurs experts.
Une propagation accidentelle du mélange de H5N1 et de H3N2 aurait pu mener à des conséquences désastreuses.
Le H5N1 ne contamine pas facilement les humains, mais le H3N2 si.
Dans l'éventualité où une personne exposée au mélange était infectée simultanément par les deux souches, elle pourrait servir d'incubateur à un virus hybride capable de se propager facilement d'un humain à un autre.
Ce mélange de souches, appelé réassortiment, est l'une des deux manières de créer un virus pandémique.
Bref, tous les scientifiques savent que c'est le scénario à éviter A-B-S-O-L-U-M-E-N-T !!!
Le sort de l'humanité étant en jeux, rien que cela !
Et ces connards ont fait le seul mélange à ne pas faire !
Involontairement : ce sont de dangereux incapables à empêcher de nuire de toute urgence.
Volontairement : nous vous laissons le soin de commenter...
Peut-on dire qu'ils ne l'auraient pas fait sans le faire exprès ?

Où est apparue la première contamination de grippe porcine (H1N1) ?
À Fort Dix, New Jersey, en 1976. Possiblement une création d’un laboratoire militaire américain. Environ 200 soldats seront contaminés et quelques autres vont mourir, ce qui aura pour effet d’entraîner une campagne de vaccination forcée et discutable de la part du gouvernement américain puisque qu’ils ne tarderont pas à s’apercevoir que les gens vaccinés commençaient à mourir non pas du virus, mais des vaccins.
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=13417

Et le Tamiflu... (oseltamivir) ?
1) Il est jugé "susceptible de réduire la durée de la maladie (voire la mortalité)" s'il est administré au plus tard 48 heures après l'apparition des premiers symptômes. Ce qui en limite singulièrement l'intérêt... Il peut également être utilisé pour prévenir la contamination de l'entourage d'un malade. Mais là, les scientifiques craignent une utilisation abusive (comme pour les antibiotiques), qui ne ferait qu'accélérer la résistance du nouveau virus.
2) Et son utilisation à grande échelle promet bien des surprises... Des effets dangereux ont été observés au Japon.
Un étudiant de 17 ans qui a sauté devant un camion dans la région de Gifu venait de prendre du Tamiflu. Un autre cas est celui d'une lycéenne de la région voisine d'Aichi, tombée du neuvième étage après avoir, là aussi, ingéré du Tamiflu.
Le distributeur japonais de l'antiviral, Chugai Pharmaceutical, a envoyé un rapport au ministère de la Santé en reconnaissant la possibilité d'un lien entre des troubles du comportement et la prise de Tamiflu.
La notice du médicament distribué au Japon fait état de la possibilité de "comportements anormaux" ou "d'hallucinations". Comme on a déjà cela avec le Prozac, le cannabis, le "Ya ba" (la nouvelle drogue qui rend fou), bonjour l'ambiance... on va tous s'éclater...

Mais au fait, qui fabrique le Tamiflu ?
La compagnie Roche, qui a reçu les droits de vente et de marketing exclusifs de Gilead Sciences Inc. il y a une quinzaine d’années. Gilead Sciences Inc. est la compagnie qui a développé le Tamiflu. Qui en était le directeur, deux ans avant d’être nommé au poste de Secrétaire à la défense dans l’administration Bush?
Donald Rumsfeld, l’homme même qui possédait encore des actions dans la compagnie qui était pour profiter énormément (il empochera cinq millions de dollars) de la panique créée par le gouvernement Bush. Ainsi, l’ancien Secrétaire à la défense, Donald Rumsfeld a déjà profité de vaccins contre la grippe porcine dans le passé et maintenant, il semble qu’il en profitera de nouveau, tout comme Al Gore et son fond d’investissement.

Or, comme tout médicament, le Tamifu a une date de péremption !
Si les millions de stock de Tamiflu fait par les Etats, ne sont pas utilisés prochainement, la date limite d’utilisation sera dépassée…
avatar
openym

Masculin Messages : 39
Date d'inscription : 13/09/2009
Age : 42
Localisation : Versailles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENSURE : site artemisia college fermé depuis le 24/09/09

Message par LR le Sam 26 Sep - 22:16

Merci ! j'avais remarqué aussi la censure
avatar
LR
Admin

Masculin Messages : 665
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://rcdnm.discutforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Artemisia college : La grande imposture

Message par openym le Sam 26 Sep - 22:37



Complété le 10 août 2009 (Mise en ligne le 21 juillet 2009)

Une des peuves de l'imposture lunaire

Première colonne :
Photo 1 : L'appareil photo utilisé avait les croix pour avoir des repères.
Or, le drapeau cache une partie d'une croix, chose impossible hormis un trucage.
Photo 2 : On voit très nettement le personnage descendre dans l'ombre de module, or il n'y avait pas d'éclairage emporté...
Photo 3 : Neil Amstrong est prié par un journaliste (Bert Sibrel) de jurer sur la Bible qu'il est bien allé sur la Lune. Il s'en gardera bien !

Seconde colonne :
Photos 1, 2 et 3 : Le personnage 1 place "aisément" le drapeau US dans son piquet, prélablement planté.
Contrairement à ce qui est dit pour expliquer que le drapeau vole (alors qu'il n'y a pas de vent sur la Lune), il n'a pas été besoin de faire tourner le drapeau pour le planter, comme pour un grand parasol commun, on plante d'abord son piquet, puis, on place facilement le reste avec le parasol (ici, le drapeau). Ce faisant, le personnage propusle le drapeau un peu trop fort devant lui, et l'air de l'aire 51 (Névada, USA), remène une partie du drapeau vers l'arrière. On voit qu'il n'a nullement besoin de faire tourner le drapeau pour le mettre en place, contrairement à ce qui est donné comme justification.

Troisième colonne :
Photos 1, 2 et 3 : Le second compère réalise alors le problème de taille, et, comme paniqué, courre (comme sur Terre, et non plus "façon Lune"), pour intervenir au plus vite.
Mais il ne va pas du côté "piquet", là où l'on irait aider s'il avait du mal à s'enfoncer, mais devant le drapeau pour qu'il cesse de voler au vent, au risque de faire démasquer la supercherie...

40 ans, pourquoi rester tout ce temps à faire des ronds autour de la Terre (station orbitale), pour amuser la galerie, sans s'installer sur la Lune, puis Mars ? A-t-on jamais vu un peuple revenir volontairement en arrière ? Sauf a y être contraint ou condamné...

De toute façon, la ceinture de Van allen aurait grillé les aventureux voyageurs vers la Lune...

A lire ici : http://artemisia-college.org/PAS_sur_la_Lune-00-03-01-0232-01.html

A voir, cette vidéo de TF1, si elle est encore en ligne (et contatez la mauvaise foi du bonimenteur de la Nasa) :
http://videos.tf1.fr/jt-we/un-homme-sur-la-lune-ils-n-y-croient-pas-4478135.html

Rappel : Regardez aussi cette vidéo de 40 mn :
http://www.dailymotion.com/video/xwbp9_imposture-de-la-lune-et-des-america_family
avatar
openym

Masculin Messages : 39
Date d'inscription : 13/09/2009
Age : 42
Localisation : Versailles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Jacques Paltz Président d'Artémisia Collège

Message par openym le Sam 26 Sep - 22:43



acques Paltz
Aromatologue, ex-chercheur en pharmacie, Jacques Paltz a 34 ans d'expérience.
Il est le créateur de la plus grande gamme de cosmétiques certifiés bio, co-rédacteur du cahier des charges de certification sur les cosmétiques biologiques et co-créateur de l'organisme COSMEBIO. Conférencier et rédacteur d'articles, c'est un spécialiste des huiles essentielles de renommée internationale. Humaniste, écologiste, il consacre sa vie à protéger la vie et l'environnement. Diplômé de grandes écoles internationales, il a reçu le Grand Prix Humanitaire de France et le Mérite et Dévouement Français pour services rendus à la santé publique.

Fermeture du site le 20 septembre prochain :
L'évolution rapide des événements nous oblige à prendre ces dispositions.
En effet, il est clair que nous entrons dans un Etat ouvertement subdictatorial, où l'on peut confisquer et vendre votre voiture, où l'on peut officiellement surveiller vos contacts sur internet (sous couvert de lutte antipiratage), vous couper internet en vous laissant payer, arrêter des gosses de 6 ans et 8 ans pour les interroger, parler sérieusement de faire une vaccination de masse et de la rendre obligatoire... etc. etc. etc.
Il faut dire que tout est bidonné, y compris les attaques dans les lycées, toute l'opinion est manipulée, et ce n'est pas bien difficile avec une presse aux ordres et le gros des masses populaires qui refuse de voir la réalité, par lâcheté, toujours prêt à tout gober, à tout accepter, toutes les compromissions, du moment qu'on ne lui retire pas son foot, ces magazines peoples et autres attrapes gogos !
C'est dingue ce que les gens sont aveugles lorsqu'ils ne veulent pas voir.
Et le mal que fait l'idolâtrie, qu'elle soit religieuse/sectaire, politique, sportive ou people/artistes...
Lorsque c'est un aveuglement extrême, lorsque que tous les arguments les plus évidents sont rejetés, que le nez dans la merde ils disent encore que ça sent bon parce qu'on leur a dit que ça sent bon !
L'époque n'est donc plus à convaincre, on ne peut plus s'intéresser et ne compter que sur les personnes qui ont déjà "tout" compris.
Les autres doivent être laissées sur le bord du chemin, comme les alpinistes de l'Everest laissent les blessés, ne pouvant pas les prendre en charge, ayant déjà beaucoup à faire à sauver leur propre vie. C'est dur, mais nous croyons avoir fait tout ce qui était en notre pouvoir pour informer et prévenir à temps...
Nous avons notamment prévenu à l'époque de ce que representait NS ; prévenu 9 mois avant de la "crise" organisée pour la mi-septembre 2008 ; et prévenu 6 mois avant de cette farce de "pandémie", toute aussi organisée !
Nous allons devoir prendre des mesures en fonction de la situation, et songer à nous protéger.
Des heures sombres nous attendent, une sorte de Stasi puissance 10 (avec les moyens des années "2000"), et surtout, mondialisée.
On a l'été pour torpiller ça, mais...

"Je suis farouchement contre le racisme, le sectarisme, l’ostracisme, l'intégrisme, le fanatisme et le communautarisme
sous toutes leurs formes.
Il y a d'ailleurs pour moi un danger dont il faut se prémunir absolument,
c'est celui qui consisterait à croire (et à dire) que l'on a La Vérité.
Aussi, pour paraphraser Voltaire
(« Je ne partage pas vos convictions, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez les exprimer »), je dirais que :
« Je partage vos convictions, mais je me battrai jusqu’au bout pour vous empêcher de les imposer aux autres ». JP"

Président d’Artémisia Collège, je suis libre de toute attache, sous quelque forme que ce soit (autre que familiale et amicale),
qu’elle soit politique, syndicale, religieuse, associative (autre qu’Artémisia Collège), commerciale ou même professionnelle.
Notamment, je n’ai plus aucun intérêt dans le laboratoire dont la marque commerciale déposée (des cosmétiques biologiques),
est aussi mon patronyme.
Ce détachement total est la garantie de ma liberté de propos et de mon indépendance d’action.

Jacques Paltz aromatologue, aromathérapeute, aromatologie, aromathérapie, huiles essentielles
artemisia-college.org
avatar
openym

Masculin Messages : 39
Date d'inscription : 13/09/2009
Age : 42
Localisation : Versailles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Artemisia college : l'origine du sida

Message par openym le Sam 26 Sep - 22:45



Quelle est l’origine exacte du sida ?

A l’occasion du Sidaction 2004, France 2 a proposé un documentaire exceptionnel, qui a été le diffusé vendredi 23 avril 2004 à 22 h 50.
La productrice de ce documentaire - « Les origines du sida » - a d’ailleurs pris son travail à cœur : il aura fallu « trois ans d’une enquête ardue » et « de constantes remises en question ». « Nous sommes conscients du fait que notre film va déranger. Mais nous avons décidé de faire ce film pour tous ceux qui, justement, ne font pas partie d’un comité d’experts, mais qui ont toutes les raisons de poser la question. C’est-à-dire nous tous. Nous avons donc fait un film d’investigation sur un problème que nous estimons aussi politique que scientifique. Avons-nous le droit de questionner ? Avons-nous le droit de savoir ? Et avons-nous le droit de demander des comptes ? », interroge-t-elle.

Les origines du sida sont objet à controverse.
Le VIH (virus du sida) vient du singe.
Mais deux possibilités de contact entre le singe et l’homme restent plausibles. Laquelle est la bonne ?
- Soit le contact se serait fait par le sang (ex. : un chasseur blessé se contamine avec le sang d’un chimpanzé qu’il vient de chasser). C’est la théorie du transfert naturel, émise en 1999, qui est aujourd’hui largement acceptée par la communauté scientifique.
- Soit le contact se serait fait par la vaccination.
En effet, les vaccins contre la polio sont fabriqués à partir de reins de singes...

Celui du Dr Koprowski aurait été fabriqué à partir de reins de chimpanzés et a été administré à un million d’Africains au Congo belge à la fin des années 50. Et c’est l’hypothèse qui dérange...

En 1992, une poignée de scientifiques, à travers un article de Tom Curtis, annoncent une théorie selon laquelle le sida aurait pour origine une campagne de vaccination antipolio pratiqués en République démocratique du Congo, ancienne colonie belge appelée Congo belge à l'époque.

La thèse qui dérange la communauté scientifique
Selon Tom Curtis, le vaccin contre la polio avait été fabriqué à partir de reins de chimpanzés. Or, c'est chez cette race de singes que l'on trouve le VIS (Virus de l'Immunodéficience Simienne), sorte de précurseur du VIH (Virus de l'Immunodéficience Humaine).
Créant le scandale, la thèse avait été démentie à l'époque par le professeur Hilary Koprowski, initiateur de la campagne de vaccination contre la polio au Congo belge.
Son contre argument :
il n'avait jamais utilisé de chimpanzés mais des macaques, espèce chez laquelle, on ne trouve nulle trace de VIS.
C'est cette ligne de défense que le journaliste britannique Edward Hooper a cherché à faire tomber, dans un livre intitulé La rivière, paru en 1999. Son but : prouver que le professeur Koprowski s'était bel et bien servi de chimpanzés.

Rappel historique :
Durant l’été 1955, Hilary Koprowski et Ghislain Courtois, virologue et directeur du laboratoire médical de Stanleyville (Congo belge), se rencontrent lors d’un colloque au Kenya et décident de créer un camp d’élevage de chimpanzés pour faire officiellement des recherches sur l’hépatite et la polio.
Chronologie :
Hilary Koprowski et le Congo belge
1er mai 1956 : Le projet aboutit : ouverture du Camp Lindi, situé en retrait de Stanleyville. Ghislain Courtois en est le directeur.
Janvier 1957 : Plus de 200 chimpanzés sont déjà arrivés au Camp Lindi.
Février 1957 : Ghislain Courtois reçoit Hilary Koprowski pour la première fois au Camp Lindi. Ils immortalisent cette visite par une photo « officielle » devant la pancarte du camp.
Mars 1957 : Premières vaccinations de 4228 personnes avec le vaccin oral expérimental « CHAT » de Hilary Koprowski à Stanleyville.
1er mai 1957 : Hilary Koprowski quitte les laboratoires Lederle à Pearl River dans l’État de New York (Etats-Unis) avec son vaccin oral expérimental « CHAT ». Il devient directeur du Wistar Institute à Philadelphie.
1er octobre 1957 : Inauguration en présence de Hilary Koprowski, Ghislain Courtois et toute l’équipe des médecins belges du nouveau laboratoire médical de Stanleyville (Congo belge). Ce laboratoire est immense et possède la technologie de pointe de l’époque.
26 décembre 1957 : Deux ans et demi après l’ouverture du camp, Gilbert Rollais, le chasseur officiel du camp et son équipe de Pygmées ramènent le 401e chimpanzé au Camp Lindi.
Du 24 février au 10 avril 1958 : En l’espace de six semaines, 215.504 personnes sont vaccinées avec le vaccin « CHAT 10A11 » dans la vallée de la Ruzizi, frontière entre le Congo belge, le Rwanda et le Burundi.
Dans l’année 1958 :
Albert Sabin analyse le vaccin « CHAT » de Hilary Koprowski et découvre qu’il est instable et contaminé par un virus inconnu.
Novembre 1958 : L’OMS désapprouve dans une lettre confidentielle les campagnes de vaccinations de masse menées par Hilary Koprowski au Congo belge.
1959 : Dans le cadre de leurs recherches, Joseph Vandepitte et Arno Motulsky font le tour du Congo belge et collectent 2000 échantillons de sang humain.
Juin 1960 : Indépendance du Congo belge. La situation politique entraîne la fermeture du Camp Lindi dans lequel il reste 50 chimpanzés. Au total, un million de personnes ont reçu le vaccin expérimental.
En 1985, le chercheur André Nahmias découvrira que l’un de ces échantillons est positif au VIH...

Science sans conscience ? Quelques propos extraits du film
« A mon avis, on aurait dû arrêter d’utiliser des reins de singes dans la production de virus dès 1960. Nous avons pourtant continué. Ce sont les industries pharmaceutiques qui prennent ces décisions... Ce qui me met vraiment hors de moi, c’est que nous avons la possibilité de fabriquer un vaccin antipolio à base de protéines de synthèse, nous n’en faisons rien ! » Dr Cecil Fox
« Hilary Koprowski est allé au Congo et il a pris des gens victimes de l’expansion coloniale. Il s’est servi d’eux. Je ne crois pas que quiconque, à l’époque, se soit soucié de l’aspect éthique de la question. » Dr Cecil Fox
« Largement plus de 400 chimpanzés ont été amenés au camp de Lindi en moins de deux ans, entre 1956 et 1958. Aucun de ces chimpanzés n’a survécu. On peut se poser la question : pourquoi ont-ils été tués ? » Edward Hooper
« C’est là l’hypothèse (la théorie du vaccin antipolio) la plus haïe du monde médical. Il y a de grandes résistances à publier quoi que ce soit ainsi qu’à vérifier les pièces à convictions disponibles. » Bill Hamilton
« A cet égard, la science n’est pas démocratique. En science, vous avez votre théorie et moi mon hypothèse. Si je peux détruire votre théorie, je le fais et votre théorie n’existe plus. » Simon Wain Hobson
« L’impossibilité de découvrir la vérité, de mener un débat public et d’étudier ce qui est arrivé font que la science médicale continue, sans réelle mise en garde, d’aller au devant de désastres équivalents, sinon bien pires. » Lettre de Bill Hamilton à la Royal Society
« C’est évident que le chimpanzé est intervenu dans la composition du vaccin anti-polio... C’était avant tout un but scientifique pour lequel on les employait. J’ai parlé assez comme ça... J’ai parlé trop, même... » Pierre Doupagne
« On nous appelait, on y allait... C’était un vaccin important ! Personne n’avait le droit de refuser ... C’était une obligation très difficile, très dure ! » Villageoise
« Si quelqu’un n’avait pas reçu le vaccin, il y avait les chefs, eux, savaient dans quelles maisons les trouver... Personne n’est allé en prison, mais c’était un ordre d’avoir le vaccin. » Villageois
« Les tests du Congo belge sont l’exemple parfait que de telles expérimentations à grande échelle n’auraient jamais dû avoir lieu ». Lettre de l’OMS suite aux vaccinations de la Ruzizi.

En programmant le documentaire intitulé Les origines du sida, lors du dixième Sidaction, France 2 a lâché une bombe.
En raison de l'horaire de diffusion - 22 h 50 un vendredi soir -, celle-ci ne devait pas blesser un très grand nombre de téléspectateurs. Pourtant, ils étaient 1,1 millions devant leur poste.
Si on s'en tient à ce que nous dit le site Overdrive audiovisuel, qui suit l'actualité de la télévision et de la radio, le documentaire diffusé par France 2 a été "salué par la presse, de Télérama à Télé Poche". Télérama a en effet parlé d' « une enquête fouillée et captivante, à la crédibilité troublante ».

J'ai vu cet excellent documentaire
Les manœuvres des "scientifiques" concernés y sont clairement démontrées, et les preuves de l'origine du SIDA, magistralement apportées, n'en déplaise à beaucoup...
On hallucine aussi de voir les risques pris, les essais faits sur des millions d’enfants, le peu de cas fait de la vie, autant humaine qu’animale…
Mais à ce niveau de responsabilité, la communauté scientifique fait corps. Elle ne peut que rejeter en bloc l’idée même de cette responsabilité insupportable, tant elle est considérable et lourde de conséquences pour l'humanité. Un peu comme certains tueurs en série ou grands criminels de guerre nient l'évidence, refusent l'horreur de leur geste, seul moyen de pouvoir encore survivre et se supporter... Un peu aussi comme on refuse l’idée de la mort ou de l’infini, ne pouvant l’admettre ou la concevoir, par nature.
Jacques Paltz
Voir ce reportage :
http://www.dailymotion.com/relevance/search/origine%2Bsida/video/xeajm_les-origines-du-sida_news
avatar
openym

Masculin Messages : 39
Date d'inscription : 13/09/2009
Age : 42
Localisation : Versailles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Artemisia college : REVEILLEZ-VOUS

Message par openym le Sam 26 Sep - 22:47



Lorsque le pouvoir de l'amour dépassera l'amour du pouvoir, le monde connaîtra
la paix...

Regardez cette vidéo de 20 mn, diffusez-là et enregistrez-là*
Vous pourrez la protéger, la montrer, et surtout la visionner grand écran :
http://vivresansogm.org/topic/index.html
Pour la lire, il vous faut QuickTime à télécharger ici : http://www.01net.com/telecharger/windows/Multimedia/lecteurs_video_dvd/fiches/100.html
Reveillez-vous enfin, avant qu'il ne soit trop tard !
Attention, cette vidéo n'est plus accessible sur le web, sauf sur notre site sur les OGM.
Une fois visionnée, vous comprendrez pourquoi elle a été retirée de tous les sites...
Profitez-en pour voir plus bas dans la page de ce site, une info du 19 août sur les OGM, très importante...

« Le plus ahurissant dans cette histoire : ces aspects totalitaires ne seront pas imposés à la population, ce sont les gens qui le demanderont ! ».

Pour instaurer le Nouvel Ordre Mondial, à savoir un gouvernement mondial formé d’une élite autoproclamée (non démocratique, dictatoriale, sur la base de la Chine), une stratégie du chaos est appliquée, pour que ce soit les peuples eux-mêmes qui réclament cette instauration.
Pour cela, des crises sont organisées. Celle de l’économie est avérée depuis un an, créée de toute pièce par les banques centrales privées.
Mais une pandémie est organisée à partir d’un virus grippal, créé par des laboratoires, avec vaccination pour affaiblir les défenses immunitaires et favoriser la baisse de la population et son contrôle.
La gestion du CO2, et des taxes en préparation, s’inscrit dans ce plan de contrôle et de domination total des populations.
A cet effet, il est également prévu l’implantation de puces RFID.

Message aux bonnes volontés
Nous vivons maintenant dans un temps d’une extrême importance et d’une grande urgence pour l’humanité,
une période très dangereuse.
Méfiez-vous de ceux qui, à partir de positions de pouvoir et d’autorité, vous font des promesses et continuent de vous décevoir encore et encore. Leurs promesses envers l’humanité sont vides et creuses et elles sont destinées uniquement à abuser de vous.
Ils essayent d’introduire leur plan de domination mondiale.
Ne vous laissez pas tromper par vos dirigeants qui ont de mauvaises intentions, celles de dominer le monde entier.
Ne vous laissez par berner par leurs tentatives de vous contrôler et d’instiller la peur.
Faites attention à votre santé ainsi qu’à celle des membres de votre famille et de vos amis.
Méfiez-vous des « alertes dangers » que les personnes au pouvoir génèrent, afin de vous contrôler avec de sombres intentions.
Dans vos réponses, utilisez votre discernement quand elles lancent des alertes de risques de dangers pour votre santé ; elles ont l’intention de mettre vos vies en grand péril. Faites attention aux toxines et aux poisons qui sont présentés comme des remèdes car ils sont exactement le contraire et ne sont pas destinés à la guérison mais à apporter dans le futur des maladies et des maux aux populations du monde entier.
Méditez pour avoir du discernement et savoir comment diriger vos vies d’une façon saine. Sachez comment éviter les traitements que vous ne comprenez pas et faites en sorte d’être assurés que de telles prescriptions vous procurent réellement un bénéfice pour votre bien-être spirituel, physique et émotionnel.
Ils se préparent à un contrôle des peuples du monde entier avec de sombres et sinistres « produits de synthèse chimique ».
Vous qui êtes préparés, vous aurez une grande responsabilité afin de prendre soin des autres qui ne sont pas préparés, qui ne comprennent pas et qui vivent dans l’obscurité.
Cependant, vous devez vous tempérer pour faire ce travail à cause du poids de la mission qui vous ai donnée, elle peut devenir trop lourde à porter et il est nécessaire de la tempérer en trouvant un équilibre dans votre vie.

http://www.dailymotion.com/video/x9zust_loms-prepare-une-vaccination-de-mas_news
avatar
openym

Masculin Messages : 39
Date d'inscription : 13/09/2009
Age : 42
Localisation : Versailles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

soupcons

Message par openym le Sam 26 Sep - 22:51

http://i80.servimg.com/u/f80/14/40/27/47/23810.jpg

Des stocks de vaccins seraient déjà constitués...

...et gardés par l'armée, notamment à Miramas,
depuis début août...

On comprend mieux le classement "secret défense" des commandes de vaccins...
Or, comment un vaccin concernant le virus A H1N1, peut-il déjà être stocké depuis début août, être dûment testé, et avoir déjà l'AMM (autorisation de mise sur le marché) ?

Unissons nos forces, au-delà de nos différences et de nos différents...

Voici la réponse :
Au passage, on a l'explication des 2 doses à 3 semaines d'intervalle, puisque ces dispositions concernent le vaccin dont il est question ci-dessous :

Révélation de l'EMEA : le vaccin en stock serait le vaccin contre la grippe aviaire A H5N1, 36 millions de doses !
C'est le fameux vaccin dit "prépandémique", dont il est fait allusion dans le plan antigrippe sous la direction du Premier ministre.

L'EMEA (équivalent européen de la FDA US), a fait la liste des composants de base du principal vaccin "grippe pandémique" dont GSK GlaxoSmithKline Europe a fait l'acquisition pour son vaccin PANDEMRIX commercialisé sous le nom commercial PRéPANDRIX.

Le document de l'EMEA est très révélateur :
Fin mai 2008, GSK a eu l'autorisation de mise sur le marché d'un vaccin pré-pandémique concernant la grippe H5N1 aviaire, appelé Prépandrix (voir communiqué officiel 23/05/08 GSK en PDF ci-dessous).

L'Agence européenne des médicaments a mis à jour le 18 août 2009 l'AMM qui détaille la composition et le conditionnement du vaccin PRéPANDRIX, qui sert de base au vaccin fourni par Glaxo-Smith-Kline (voir PDF ci-dessous).

L'autre document de l'EMEA est encore très révélateur :
Effectivement, c'est le vaccin contre la grippe aviaire, qui contient donc :
- le vaccin grippal inactivé contenant l'antigène (cultivé sur œufs), analogue à la souche A/Indonesia/05/2005 aviaire du Vietnam, ayant eu un taux de mortalité élevé en 2005 dans ce pays.
- l'adjuvant AS03 contenant du squalène, de DL-alpha-tocophérol, du Thiomersal (éthyl-mercure) et polysorbate 80 (émulsifiant reconnu comme carcinogène et stérilité sur animaux - voir Gardasil).

Les virologues dans le monde entier sont inquiets du fait que cette pandémie de grippe porcine " originale " (?), relativement bénigne, menaçant actuellement le monde, pourrait se transformer en une bien plus dangereuse tueuse si, d'une manière ou d'une autre, son virus peut se mélanger avec un virus induisant une haute mortalité tel que la souche du H5N1 du Vietnam.

Il semblerait qu'injecter à des millions de personnes le PANDEMRIX avec adjuvant contenant des virus H5N1 de la grippe aviaire, pourrait effectivement créer la "parfaite tempête" en matière de pandémie.

Comme déjà vu avec le mélange délibéré A H1N1/A H5N1 de Baxter, c'est le rapprochement à NE SURTOUT PAS FAIRE !!!

Nous parlons de "soupçons" car tant que ces vaccins contenant cette souche A H5N1 ne sont pas inoculés à des porteurs ou possibles porteurs du virus A H1N1, on ne peut pas dire qu'il y a une opération criminelle avérée, mais présomption et soupçons...

Quoi qu'il en soit, cette folie organisée doit cesser, et doit cesser maintenant !

Tout est là, devant nos yeux, le poison EST le vaccin (l'un ou l'autre), et la probable mutation de la souche virale à l'approche de l'automne va provoquer un cocktail explosif dans les défenses immunitaires exposées à ce poison sur ordonnance... Pourquoi veulent-ils imposer la vaccination sans discussion possible, si ce n'est pour un but inavouable ?
Et si ce n'est pas le gouvernement qui rend la vaccination obligatoire,
ce sera l'OMS !!!
avatar
openym

Masculin Messages : 39
Date d'inscription : 13/09/2009
Age : 42
Localisation : Versailles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un plan à la folie

Message par openym le Sam 26 Sep - 22:56




Publié le 26/08/2009 à 21:10 - Modifié le 27/08/2009 à 09:28
Le Point.fr
EXCLUSIF

Le plan de la France contre la grippe
http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2009-08-27/exclusif-le-plan-de-la-france-contre-la-grippe-a/920/0/371682

Par Philippe Mathon

"Ce sera une décision très lourde à prendre." Que décideront les autorités confrontées à l'offensive du virus de la grippe A ? Va-t-on vacciner les personnes vulnérables, dont le nombre est évalué à 6 millions ? Va-t-on prendre en charge toute la population ? "Tout reste ouvert, mais on se prépare au pire, confie un responsable.
Si, à la réception des vaccins, la grippe A est très violente, on vaccinera en grande quantité ; à défaut, on attendra les essais cliniques et on vaccinera progressivement.".
(NDLR : Surréaliste, ils envisagent bien de ne pas attendre les tests, pour une vaccination de masse, femmes enceintes comprises ! Des fous furieux qu’on vous dit…).

C'est vraisemblablement vers la mi-octobre que Nicolas Sarkozy et François Fillon devront trancher, sur proposition de Roselyne Bachelot, la ministre de la Santé.
Sans attendre, la France a reconstitué son stock de Tamiflu et diversifié son approvisionnement en vaccins, commandant 94 millions de doses auprès de GlaxoSmithKline (50 millions), Sanofi-Pasteur (28 millions) et Novartis (16 millions). Avec cette inconnue : ces industriels décrocheront-ils l'indispensable autorisation de mise sur le marché (AMM) ? La question peut sembler incongrue, mais il est possible que le vaccin d'un industriel soit retoqué en cas de non-respect du cahier des charges, ou d'études cliniques non concluantes.
(NDLR : Pas de panique, 36 millions de doses sont déjà en stock depuis début août, et gardées par l’armée… c’est du A H5N1, mais vu l’objectif, ça fera très bien l’affaire… Le classement "Secret Défense", ça aide...).

Quatre laboratoires sollicités
Aussi, discrètement, au coeur de l'été, Roselyne Bachelot a-t-elle fait appel à un quatrième industriel pour obtenir des vaccins en urgence.
Selon les informations du Point, qui n'ont pu être confirmées officiellement, plusieurs milliers de doses ont été commandées au laboratoire Baxter.
(NDLR : Alors qu'on parle de dizaines de millions de doses... à Baxter ! Rappelons que c’est ce laboratoire criminel qui a volontairement mélangé des souches A H5N1/A H1N1 dans des lots de vaccins !).

Les autorités françaises espèrent ainsi profiter de la technique de production innovante de l'Américain qui devrait permettre de fournir les premières doses dans les meilleurs délais. On parle de la mi-septembre. Là aussi, reste à savoir si elles recevront l'AMM à cette date. Mais une chose est sûre : les 94 millions de doses commandées par la France arriveront progressivement, à raison de 2 millions d'unités par semaine.
(NDLR : Soit près de 11 mois pour tout livrer... de qui se moque-t-on ? Ah, s'il n'y avait pas le stock "aviaire" à partir du A H5N1...).

Pour le gouvernement, il fallait donc établir une liste des "populations vulnérables" : les femmes enceintes, tout d'abord. Si elles n'ont pas plus de risques que d'autres d'attraper le virus, elles peuvent en revanche développer des formes graves. Problème : on ne sait pas aujourd'hui si elles pourront être vaccinées. Par ailleurs, les virus grippaux attaquant les poumons, toute personne ayant des fragilités pulmonaires devient de facto vulnérable. Sont concernées les populations souffrant de problèmes respiratoires (asthme...), d'affections cardiaques, de déficits immunitaires ou d'obésité. Enfin, une attention toute particulière est portée aux jeunes en milieu scolaire : aux yeux des experts (NDLR : de l'OMS), les vacciner, c'est éviter une explosion du pic épidémique. Des équipes mobiles de médecins pourraient, le cas échéant, assurer la vaccination des enfants dès l'âge de 6 mois.

Premiers vaccinés "autour du 20 septembre"
Si l'on décide de lancer une campagne de vaccination dans le pays, à qui seront destinées les premières doses ? Aux yeux du gouvernement, les "plus prioritaires" sont les infirmières et médecins en néonatalogie ainsi que leurs collègues de réanimation pédiatrique. Ils seront donc les premiers en France à être vaccinés contre la grippe A.

Le vaccin sera proposé en deux doses espacées de trois semaines.
(NDLR : Tiens donc, comme le vaccin aviaire A H5N1… étonnant non ?).

"L'opération se déroulera autour du 20 septembre", explique un proche du dossier. Au moment même où débutera la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière, exceptionnellement avancée d'une semaine. Si le gouvernement a arbitré en faveur du personnel de néonatalogie, c'est tout simplement parce que les bébés de moins de 6 mois ne peuvent pas recevoir sans risque le vaccin contre le H1N1.
Concernant les 10 millions de personnes âgées (plus de 65 ans), Roselyne Bachelot a récemment proposé à François Fillon de leur octroyer une dose unique, contre deux pour tous les autres. À ce jour, le Premier ministre n'a pas donné sa réponse. Les experts affirment que nos seniors sont aujourd'hui épargnés par la grippe A, grâce à une mystérieuse "mémoire immunitaire".

Gymnases réquisitionnés
Pour préparer le plan de vaccination sur le territoire, les préfets ont été discrètement mis à contribution. À charge pour eux de sélectionner au minimum trois sites par département (gymnases, salles polyvalentes...). Chacun des centres de vaccination - les établissements de santé étant exclus du dispositif - ne pourra pas couvrir plus de 100.000 habitants. Remise de la copie le 10 septembre. Le gouvernement s'est fixé un objectif : que tout soit prêt le 28 septembre. Le dispositif devrait s'étendre sur quatre mois.

Et si ce n'est pas le gouvernement qui rend la vaccination obligatoire,
ce sera l'OMS !

28 août 2009
Fascisme et grippe en Virginie : Le CAMC exigera le vaccin anti-grippe.
Les employés qui ne se seront pas fait vacciner avant le 15 décembre seront licenciés (26 août 2009).
Les employés du Centre Médical de la région de Charleston devront se faire vacciner contre la grippe saisonnière cette année ou courir le risque de perdre leur emploi. Tous les travailleurs du Système de Santé CAMC doivent se faire vacciner pour le 15 décembre ou perdre leur emploi, a précisé le CAMC dans sa Newsletter du mois d'août "Vital signs".

Les vaccins sont une imposture, ils n'ont jamais empêché une épidémie... DECLENCHÉ des épidémies, oui, mais pas empêché !
Pr. Antoine FLAHAUT, directeur de l'Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique de Rennes :
« Nous ne disposons pas d’une seule étude probante - à ma connaissance - sur l’efficacité du vaccin utilisé comme barrière épidémique.
Nous ne disposons pas d’études sur la sécurité d’utilisation du vaccin - ni du vaccin pandémique ce qui est normal, ni des vaccins saisonniers - en cas d’utilisation dans de larges segments de la population jeune (à part une ancienne étude réalisée au Japon, et peu détaillée) ».
avatar
openym

Masculin Messages : 39
Date d'inscription : 13/09/2009
Age : 42
Localisation : Versailles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Artemisia college : Une entreprise criminelle

Message par openym le Sam 26 Sep - 22:58



Vaccins :
Nous avons affaire à une entreprise criminelle !
Voici notre dernière analyse de la situation.
Elle prend pour acquises un certain nombre de choses sur ce plan « pandémie-vaccination », dont nous parlons à présent depuis 9 mois (et depuis 30 ans pour d’autres choses…).
Un bon journaliste reprendrait toutes les références en fin de texte, pour étayer son propos.
Mais, nous ne sommes pas journalistes, mais simples membres de la société civile, qui ne sont pas rémunérés pour ce travail, et qui le font sans intérêt personnel, contrairement aux grands laboratoires (pour ne parler que d’eux).
En ce qui nous concerne, notre expérience de 10 ans de recherche pharmaceutique dans un des plus grand laboratoire du monde est certes une référence, mais nos 30 années à défendre la Vie, à fréquenter les plus hautes instances politiques, certains militaires de haut rang, et certains milliardaires, est une expérience toute aussi probante.

Puissions-nous prendre soin de chacun d'entre nous, comme de ce petit chat ?

Ainsi, cet organigramme en fichier PDF joint, que beaucoup de nouveaux abonnés ne connaissent pas, et qui a été élaboré et validé avec l’aval de personnages dont vous ne soupçonneriez pas l’implication et l’importance…
Nous considèrerons donc certains points comme acquis et dûment établis.
Aux éternels sceptiques de faire aussi leur part de travail, y compris et surtout, sur eux-mêmes.
Nous n’avons plus le temps de nous attarder avec eux, c’est regrettable, mais ce n’est pas nous qui précipitons les choses…
Ne perdons pas de vue non plus, que dans moins d’un mois, le site d’Artémisia Collège sera fermé…

Les gouvernements et les Chefs d’Etats, ne sont donc que des exécutants des basses œuvres, avec la complicité + ou - active de chefs religieux (le Pape ne vient-il pas de réclamer un gouvernement mondial ?).
Cette situation de vassaux serviles et dociles est rendue effective par la dette abyssale des Etats aux grands banquiers privés, internationaux.
Mais elle est possible aussi par le lien de subordination créé par la formation de certains Chefs d’Etats, par ceux-là mêmes qui les « tiennent » (Karen Hughes reconnaît que Nicolas Sarkozy, et d'autres, ont été formés par le département d’État US).
Ils sont alors aux ordres des grands banquiers, des grands laboratoires, et à présent, de l’OMS, acteur incontournable du Ordre Mondial.
Ceci, pour bien comprendre le contexte actuel.
Pas si actuel que ça d’ailleurs, puisque cette situation, pour exacerbée qu’elle soit, n’est pas vraiment nouvelle.
Ce sont ces groupes de la finance et des laboratoires, que l’on retrouve à l’origine de la première guerre mondiale (et à sa fin : un 11/11 à 11 h, avec 11 millions de morts officiels, selon le nombre fétiche « 11 », de ces groupes ; comme le 11/09/2001, dont « ils » sont les organisateurs).
On peut en dire autant pour la seconde guerre mondiale, les grands labos louant des « lots » de déportés pour tester à bon compte leurs créations chimiques, allant jusqu’à gérer des camps directement (Auschwitz).
Quant au trafic de drogue, il est aussi sous leur contrôle (ainsi, l’Afghanistan est devenu le premier producteur mondial de pavot sous le contrôle du frère cadet du président Hamid Karzaï. Le suc est transformé sur place en héroïne et transporté par l’US Air Force à Camp Bondsteel, Kosovo. Là, la drogue est prise en charge par les hommes d’Haçim Thaçi qui l’écoulent principalement en Europe et accessoirement aux États-Unis. Les bénéfices sont utilisés pour financer les opérations illégales de la CIA.).
Alors, lorsque Jane Burgermeister, cette journaliste autrichienne, dit que leur plan « pandémie-vaccination » est une entreprise criminelle, l’étonnant est que certains puissent trouver cela incroyable !
Toutes les présomptions sont en faveur de cette déduction, et nous sommes obligés de dire, après étude approfondie, que nous nous raillions à cette version des faits.


A visionner sans faute : L'OMS, qui est devenue le pilier du N.O.M., prépare une vaccination de masse forcée
http://www.dailymotion.com/video/x9zust_loms-prepare-une-vaccination-de-mas_news (10 mn)
A consulter :
http://artemisia-college.org/Grippe_A_H1N1___le_point_et_que_faire__-00-03-01-0235-01.html
Avec 2 nouveaux diaporamas en fin d’article, dont les tout derniers dessins de René Bickel.


Les objectifs sont :
- Réduire de façon drastique la population (« Eichmann je te vois ! »).
Cet objectif avoué part du constat que l’on est trop nombreux, ce en quoi « ils » ont parfaitement raison.
C’est sur la méthode que nous divergeons… http://artemisia-college.org/EXTRAORDINAIRE-00-03-05-0185-01.html
- Contrôler totalement la population, en particulier par l’implantation de puces RFID
- Etablir par la peur, voire la terreur, un gouvernement mondial (politique, économique, sanitaire et religieux).


Derniers éléments :
TAMIFLU : effets secondaires
La FDA a étudié les rapports concernant le comportement anormal, ainsi que les problèmes cérébraux survenus chez plus de 1800 enfants qui ont pris du Tamiflu.
Ces symptômes comprennent des convulsions, du délire, des psychoses.
Au Japon 5 décès ont été rapportés chez des enfants en dessous de 16 ans, à la suite de problèmes neurologiques et psychiatriques.
Il y a eu 9 décès chez des adolescents plus âgés ; décès attribués à des problèmes neuropsychiatriques ou des infections au niveau du cerveau.
http://www.shirleys-wellness-cafe.com/flu.htm#tamiflu


En Belgique :
Décodage d’un article
Selon un article paru dans le journal belge « LE SOIR » : « Le vaccin contre la grippe ne sera pas obligatoire. ».
Mais, un peu plus loin dans l’article…
« Une crèche, une école ou une entreprise peuvent néanmoins l’imposer en fonction du risque de contagion ».
Donc : les écoles, les crèches et les entreprises pourront imposer ce vaccin… non obligatoire…
Plus loin : « C’est vrai qu’une loi peut néanmoins forcer à se faire vacciner ».
On voit enfin que le titre, qui se veut « rassurant », est totalement démenti dans la phrase :
« Mais il y a peu de chances que nous nous écartions des recommandations de l’OMS »Or, l’OMS recommande le vaccin pour tous, comme on peut le lire dans le même journal en date du 13 Juillet :
Grippe A/H1N1 : « Tous les pays vont avoir besoin de vaccin ».
Evidemment les plaintes déposées en Autriche et en France incitent les autorités belges à se démarquer quelque peu...
Et "si" demain il y a obligation, ce ne seront pas elles… Courage fuyons…


Au Québec :
Il semble que la rentrée scolaire soit remise en question au Québec, les commissions scolaires devront annoncer si leurs écoles respectives seront ouvertes pour les élèves dans la prochaine semaine. Ne vous précipitez pas pour l'achat du matériel scolaire, ce sera peut-être inutile... Au niveau présent de la pandémie, ce sont les commissions scolaires qui auront à prendre la décision. Toutefois, si le niveau d'alerte s'élève dans les prochaines semaines, ce sera le Ministre qui ordonnera de fermer toutes les écoles, garderies, ainsi que plusieurs milieux de travail.
Et là, c'est la loi de la santé publique qui prend effet...
Étrangement, la loi de la santé publique a été amendée, le 27 juillet 2009, pendant que tout le monde était très occupé et très peu concerné par les décisions politiques... LA LOI DE LA SANTÉ PUBLIQUE EST UNE DÉCLARATION DE LOI MARTIALE. Les articles 100 et 106, entre autres, constituent la définition des pleins pouvoirs exercés par le Ministre, les autorités sanitaires et la Cour.
L'article 109 déclare que sous ordres de la Cour, une personne "qui menace la santé publique" pourrait être détenue pour une période de 30 jours. Une vaccination pourrait être ordonnée par le juge sans aucune possibilité de droit.
La loi de la santé publique du Québec prévoit, à l'article 123, qu'une vaccination obligatoire pourrait être décrétée par le gouvernement ainsi que la fermeture des écoles et de tous lieux de rassemblement. Dans ce même article, il est clairement dit que toute personne sera forcée de fournir ses informations personnelles et confidentielles. Il est stipulé que l'accès à nos domiciles pourrait être interdit ainsi que le libre accès à certains lieux ou territoires. Ce même article prévoit l'expulsion de nos domiciles, par la force, et même, le "confinement" (emprisonnement).
L'article 126 dit clairement que la personne qui refusera d'être vaccinée sera conduite de force dans un endroit précis pour y être vaccinée.
Voici cette loi qui nous enlève notre droit à la liberté de choix...
http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/S_2_2/S2_2.html
Certains correspondants américains nous annoncent que les gens commencent à stocker de la nourriture à un tel point qu'il commence déjà à y avoir des pénuries de nourriture...
Le gouvernement du Canada a commandé 50,4 millions de doses du vaccin contre la grippe H1N1 et selon l'Agence de la Santé Publique, la vaccination devrait commencer en novembre.


En France :
Extrait du plan anti-grippe A pour la rentrée scolaire :
La circulaire officielle envisage le pire !
Les maires de France ont reçu par lettre des instructions de leur préfecture pour les aider à préparer leur commune et leurs administrés à la "pandémie".
Ils ont également reçu une copie du plan ORSEC en vigueur, décrivant les actions à conduire dans les différentes étapes d'une pandémie massive. Tout y a été prévu.
En amont, les élus sont par exemple appelés à prévoir une cellule de crise communale, désigner un correspondant « pandémie grippale »… mais aussi à prévoir des « sites de stockage de cercueils », ou des « sites potentiels pour enterrements sans bière en cas de décès massifs » (fosses communes).
Et si le pire devait se produire, dans le cas de « gestion de décès massifs », les maires sont aussi appelés à élargir « la plage horaire des services d'état-civil » et « des cimetières », et à renforcer « le nombre des agents affectés au terrassement ».


A ceux qui demandent : « Le gouvernement en fait-il trop ? »… nous disons que poser la question s’est y répondre.
Et que celui qui n’a pas compris après la lecture de cet article, se considère comme incurable…


Conclusions (provisoires) :
On se trouve en présence d’un virus grippal comprenant des souches porcines-aviares-humaines, y compris du virus de 1918, dont la réunion fortuite est improbable.
Comme l’indique le savant russe Leonid IVACHOV, ce virus A/H1N1 est donc artificiel.
Par contre, il est curieusement moins virulent qu’un virus de la grippe saisonnière.
Si bien que les dispositions prisent par les différentes « autorités », sembles totalement inadaptées, disproportionnées, et pour tout dire : RIDICULES !
Si le ridicule tuait, il ne resterait plus beaucoup de ces « autorités » en vie (ce qui ne serait pas forcément un déchirement…).
Tant est si bien qu’à ce jour, le vaccin est dix mille fois plus dangereux que le virus.
Et là, des questions se posent, est-ce normal, était-ce prévu ?
Ou bien le virus créé par manipulation génétique ne répond-il pas aux attentes de ses créateurs ?
Le projet a-t-il été volontairement saboté ?
Car il devait (devra ?) semer un certains nombre de morts pour être « crédible » et crédibiliser un plan qui envisage sérieusement de mettre les morts français dans des fausses communes, vu leur nombre prévu… !!!

Et si ce n’était pas le virus qui était chargé de ça ? Ou qu’un « plan B » le prévoit, VIA LE VACCIN ???

Et de fait, on sait que le vaccin, au vu de ce que l’on connaît de sa composition probable, sera tout à fait en mesure de faire s’effondrer les défenses naturelles, de diffuser un virus mutant, qui, comme en 1976, fera que :
plus « on » vaccinera, et plus le virus se répandra et sera virulent…
Car si ce n'est pas le gouvernement qui rend la vaccination obligatoire,
ce sera l'OMS !

Bon, tout ceci n’est pas pour vous effrayer, mais pour vous informer, selon l’adage qui veut qu’un humain averti en vaut deux (c’est une image, car on est déjà trop nombreux…) !
avatar
openym

Masculin Messages : 39
Date d'inscription : 13/09/2009
Age : 42
Localisation : Versailles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Artemisia college : Repression

Message par openym le Sam 26 Sep - 23:00



Communiqué de la LNPLV http://www.infovaccin.fr/
Complété le 18 décembre 2007 (mise en ligne du 13 février)

Vaccinations : peines confirmées par le Sénat, contre toute logique, mais une brèche est peut-être ouverte…

Rappel des faits
Au cours de la séance du 10/01/07 à l’Assemblée Nationale, le député Georges Fenech à propsé d'introduire un article aggravant fortement les peines pour refus de vaccination.

ASSEMBLEE 2ème séance
Dans la cadre d’une loi de réforme de la protection de l’enfance, examen d’un texte concernant les sanctions pénales pour refus de vaccination


M. Georges Fenech – Si la vaccination est obligatoire, les pénalités en cas de non-vaccination ne sont pas les mêmes suivant les vaccins. L’amendement 139 prévoit de les fixer toutes à six mois d’emprisonnement et 3.750 euros d’amende.
Mme la Rapporteure – La pénalité paraît excessive. Avis défavorable.
M. le Ministre délégué – Même avis. Les amendements identiques 139 et 190, adoptés après l’article 17, sont devenus l’article 27, relatif aux obligations de vaccination. L’Assemblée a adopté une disposition qui, s’étendant à toutes les vaccinations, comporte certains inconvénients. L’aggravation des sanctions pénales prévues par nos lois, s’agissant du défaut de respect de la vaccination, me paraît dénuée de portée, car depuis cinquante ans, ces dispositions n’ont jamais été appliquées par le juge. Par ailleurs, le recours à la sanction pénale ne me paraît pas être la meilleure méthode pour inciter à la vaccination. Mieux vaut une politique de santé publique qui informe les parents et qui mobilise le corps médical, chargé de vérifier le carnet de santé. M. Xavier Bertrand, ministre de la santé, met d’ailleurs en œuvre des campagnes d’information sur ce point.
Le Gouvernement propose donc par l’amendement 3 la suppression de l’article 27.

Or, malgré l'appui de 101 sénateurs qui ont soutenu l'amendement 3, demandant le retrait de l'article 27, celui-ci n’a pas été voté et les peines de six mois d’emprisonnement et de 3.750 euros d’amende, restent donc valablent !
La procédure suivante est une commission mixte paritaire pour accepter le texte tel quel, sans espérer en obtenir quelque chose de nouveau. Mais il faut raison garder, car la sanction pénale est tellement énorme qu'il y a peu de risque qu’elle soit appliquée.
A surveiller de très près tout de même.
Par contre l'autre amendement de l'article 27 nous intéresse, car il introduit dans la loi, et plus dans les textes règlementaires,
le certificat de contre-indication pour les vaccins anti-diphtérique et anti-tétanique qui était mis à mal par certaines académies et avec lesquels il fallait bagarrer sérieusement.
Une brèche que l'on ne manquera pas d'exploiter, même si cette affaire n'est pas digne d'un pays évolué, mais l'est-il tant que cela...

Reportez-vous aux textes ci-dessous…(après eux, vous trouverez une note d'information sur Fenech, instigateur du texte scélérat, qui vaut son pesant d'or).

Projet de loi
Protection de l'enfance
(2ème lecture)
AMENDEMENTS
Ces amendements ont été rejetés (vote simple)

Présenté par : Mme CAMPION, M. MICHEL, Mme LE TEXIER et SCHILLINGER, MM. GODEFROY et CAZEAU, Mme SAN VICENTE-BAUDRIN, DEMONTÈS, ALQUIER et PRINTZ, M. DOMEIZEL et les membres du Groupe Socialiste et apparentés SOIT AU TOTAL 97 SENATEURS

ARTICLE 27 Supprimer cet article.
Si la lutte contre les dérives sectaires peut se comprendre, cet article n'apportera pas de solutions à la situation visée puisque des sanctions équivalentes existent déjà et restent d'ailleurs inappliquées.
De plus cet article peut apparaître en contradiction avec la loi du 4 mars 2002 et à l'article 1111 4 du code de la santé publique.

Présenté par : M. DESESSARD et Mme BLANDIN, BOUMEDIENE-THIERY et VOYNET.
ARTICLE 27 Supprimer cet article.
Objet
Cet article vise à supprimer la sanction de 6 mois d'emprisonnement et de 3750 € d'amende en cas de refus de vaccination. Cette sanction est totalement disproportionnée.
La France ne serait pas en cohérence avec l'évolution des autres pays.

L'amendement suivant a été Adopté

Présenté par : M. LARDEUX au nom de la Commission des Affaires sociales
ARTICLE 27
- Compléter cet article par un paragraphe ainsi rédigé :
II. - Dans la première phrase du premier alinéa de l'article L. 3111-2 du même code, après les mots : « sont obligatoires », sont insérés les mots : « sauf contre-indication médicale reconnue ».

L’article L3111-2 deviendrait donc après réunion d'une commission mixte paritaire :
Article L3111-2
(Loi nº 2004-806 du 9 août 2004 art. 11 II Journal Officiel du 11 août 2004)
Les vaccinations antidiphtérique et antitétanique par l'anatoxine sont obligatoires « sauf contre-indication médicale reconnue » ; elles doivent être pratiquées simultanément. Les personnes titulaires de l'autorité parentale ou qui ont la charge de la tutelle des mineurs sont tenues personnellement responsables de l'exécution de cette mesure, dont la justification doit être fournie lors de l'admission dans toute école, garderie, colonie de vacances ou autre collectivité d'enfants.
Un décret détermine les conditions dans lesquelles sont pratiquées la vaccination antidiphtérique et la vaccination antitétanique.


________________________



L’autre face du député Fenech, député qui est à l’initiative du texte visant à augmenter les peines pour refus de vaccination :
Ancien substitut général à la cour d’appel de Lyon, Georges Fenech a dû prononcer en décembre 1998 la dissolution du syndicat qu’il présidait, l’Association Professionnelle des magistrats (APM), suite à la parution de propos à connotation antisémite dans la revue du syndicat. L’auteur des écrits, Alain Terrail, ancien avocat général près la Cour de cassation et président d’honneur de l’APM, sera placé à la retraite d’office et condamné à une amende pour injures raciales. Prévenu en tant que directeur de la publication, Georges Fenech sera également reconnu coupable d’ « injures publiques raciales » mais il sera dispensé de peine. Après cette affaire, Georges Fenech fondera un nouveau syndicat dont il assumera la présidence, le Syndicat indépendant des magistrats.
A la même époque, la réputation du magistrat est mise à mal par une autre affaire : Georges Fenech, en tant que président de « l’Association internationale pour la démocratie » se rend au Gabon, en compagnie de douze autres délégués français, magistrats et avocats, pour surveiller le bon déroulement des élections présidentielles qui ont lieu le 6 décembre 1998. Cette mission, entièrement financée par l’Etat gabonais, intervient à l’initiative de l’avocat parisien et homme d’influence Robert Bourgui qui entretient auprès du président gabonais Robert Bongo des liens très étroits, qui feront peser sur la mission d’observation des soupçons de partialité. Le rapport de cette délégation française, dont la presse recevra une copie, conclut très favorablement sur le scrutin gabonais ayant abouti à la réélection d’Omar Bongo, au pouvoir depuis 31 ans.
Ces deux affaires coûteront à Georges Fenech sa nomination au poste de premier juge d’instruction à Paris pour lequel il était pressenti. Dans un communiqué publié le 9 décembre 1998, le ministère de la Justice précisera que « la tenue de propos à connotation antisémite dans la revue que dirige M. Fenech en tant que président de l’APM et les interrogations que suscite, au regard de la magistrature, sa participation à une mission non officielle d’observations des élections présidentielles gabonaises ont convaincu Mme le Garde des Sceaux de retirer sa proposition. »
Le don du marchand d’armes
Pour la troisième fois en deux ans le magistrat lyonnais va se retrouver mêler à une affaire délicate. En décembre 2000, les juges Philippe Courroye et Isabelle Prevost-Deprez enquêtent sur l’ « Angolagate », une affaire de vente illicite d’armes de pays de l’Est vers l’Angola. Les deux protagonistes de cette affaire sont l’intermédiaire franco-russe Arcadi Gaydamak et son associé au sein de la société Brenco, Pierre Falcone. Une information judiciaire est ouverte pour « commerce illicite d’armes, fraude fiscale, abus de confiance et trafic d’influence. » En épluchant les comptes de Brenco, les enquêteurs découvrent qu’en 1997, la revue de l’APM, alors présidée par Georges Fenech, a reçu un virement de 100 000 francs, ce qui correspondrait à 25 abonnements de 2 ans !
Pour sa défense, Georges Fenech dira qu’il ignorait tout des activités de Falcone. Des explications qui n’ont pas convaincu les magistrats instructeurs. En juillet 2001, il sera mis en examen pour « recel d’abus de biens sociaux » et placé sous contrôle judiciaire. Une plainte de l’organisme de lutte antiblanchiment « Tracfin », sur les flux financiers de Brenco avait été classée sans suite en 1997 par un magistrat du parquet de Paris également…membre de l’APM.
La délégation conduite par Georges Fenech pour surveiller les élections gabonaises comprenait un avocat qui assure aujourd’hui la défense de l’un des principaux protagonistes de l’ « Angolagate ».
Par ailleurs, Georges Fenech est un ardent défenseur du concept de « tolérance zéro », inspiré par la politique du maire de New York, Rudolph Giuliani. Il est même l’auteur d’un livre qui porte ce titre. Le principe est simple : aucun acte de délinquance ne saurait rester impuni. En janvier 2002, le rival de Georges Fenech à l’investiture du RPR dans la 11ème circonscription du Rhône s’étonnait en ces termes : « Il me semble que lorsqu’on se fait l’apôtre de la tolérance zéro, on se l’applique d’abord à soi-même. »
Pendant sa campagne des législatives de 2001, Georges Fenech s’était affiché avec l’ancien juge Voirain.
En février 2003, Jean-Louis Voirain, vice procureur du parquet de Bobigny, a été mis en examen pour « recel de fonds provenant d’abus de biens sociaux, trafic d’influence et corruption » et écroué par le juge des libertés dans le cadre de l’enquête pour blanchiment dans l’affaire dite du Sentier, jugée à l’automne 2002. Deux chefs d’entreprise avaient mis en cause le magistrat de Bobigny qui aurait reconnu, lors de sa garde à vue, avoir perçu des enveloppes d’argent liquide et divers cadeaux. Jean-Louis Voirain était secrétaire général de l’APM, le syndicat fondé par Georges Fenech et avait également fait partie de la fameuse mission d’observation du scrutin présidentiel au Gabon.
Une récente lettre de lecteur, parue dans Lyon Mag de Janvier 2007 évoque d’autres amitiés particulières de Georges Fenech : Charles Debbasch, ancien doyen de l’université Lyon III, condamné pour détournement de fonds et en fuite au Togo. Le correspondant politique de Georges Fenech dans le canton de Mormant, Jean-Claude Pfeffer, également de Lyon III, a été mis en examen pour avoir encaissé sur son compte en banque des chèques destinés à l’Université. Et le nouvel attaché parlementaire du député n’est autre que le fils de Jean-Claude Pfeffer.

Le 18 décembre 2007
Nouveau flicage de la population !
Vaccination : la systématisation devient possible
La Mutuelle Générale et France Télécom (via Orange Business Services) viennent d’annoncer le lancement du 1er carnet électronique de vaccination. Un moyen fiable de systématiser les inoculations et leurs rappels. Mais aussi un moyen de repérer aisément, s’il est généralisé, tous les réfractaires qui sont passibles depuis ce printemps 2007 de 6 mois de prison et de 3 750 € d’amende.

S’il prenait l’envie aux députés, pour des raisons sanitaires ou de lutte contre les réfractaires, de rendre ce service obligatoire, la surveillance généralisée de la population et la condamnation des contrevenants, pourraient être automatiques.
avatar
openym

Masculin Messages : 39
Date d'inscription : 13/09/2009
Age : 42
Localisation : Versailles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENSURE : site artemisia college fermé depuis le 24/09/09

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum