Anti nouvel ordre mondial
Bienvenue sur le forum, veuillez vous enregistrer afin de bénéficier de toutes les parties du forum, et ainsi pouvoir échanger.

A tous ceux qui veulent lutter, informer, débattre, échanger, et même partager vos idées, vos connaissances.

l'art délicat du camouflage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

l'art délicat du camouflage

Message par ludo le Sam 10 Oct - 2:17

source : http://olduvai.e-monsite.com/

Vous l’avez sûrement compris de par le titre, je vous parlerais ici d’un art aussi technique qu’indispensable : le camouflage. Ce texte a pour but de donner des principes de base en vue du camouflage d’une personne ou d’un abri, de préférence en dehors d’une ville.

Pourquoi se camoufler ? Le camouflage est souvent la technique la plus sûre pour contrer une menace, et pour moi c’est celle à essayer avant toute autre action (fuite, défense, négociation, etc…), c’est la première à essayer car elle permet de garder ses forces pour la suite, de s’adapter à l’évolution de la menace et de prendre le temps de la réflexion, de plus c’est une technique qui permet d’éviter le danger au lieu de le fuir ou d’y faire face.

Quand se camoufler ? Toujours garder à l’esprit que si une personne ne s’attend pas à vous voir, elle ne vous verra pas, même en passant à 3m de vous. Nos sens sont très aiguisés certes mais ils doivent être actifs afin de fonctionner au mieux, tant qu’on n’est pas traqué un camouflage basique suffit souvent à faire illusion.

Comment se camoufler ? Forme Ombre Mouvement Eclat Couleur Bruit Lueur Odeur Trace, on garde en mémoire la totalité des signes pouvant trahir une présence.


Ombres : les ombres peuvent souvent révéler une approche par les arrières (par exemple : un homme se repose au pied d’une falaise, vous vous approchez du rebord de cette falaise, si vous avez le soleil dans le dos une superbe ombre humaine se découpe au sommet de l’ombre projetée par la falaise vous dévoilant instantanément) dans les situations de ce style il faut donc faire attention à la position du soleil afin de pouvoir adapter son approche en en tenant compte.

Mouvements : Danger n°1 : chez l’homme les yeux sont instantanément attirés par le mouvement (en fait c’est les mouvements que nous percevons le mieux dans notre champs de vision périphérique), donc l’immobilité est vraiment l’une des bases du camouflage, si l’œil ne détecte pas de mouvement dans son champ de vision périphérique, il n’ira pas regarder.

Eclats : tout ce qui reflète la lumière (lame de couteau, gourde, verre de montre…), peut révéler votre position à une très grande distance, en effet un éclat de lumière attire l’œil de manière systématique (mouvement+couleur) d’autant qu’ils sont le plus souvent d’origine humaine. Pour s’en prémunir, il faut recouvrir de tissu ou de scotch tout ce qui pourrait réfléchir la lumière (montre rentrée dans les manches, lame bien dans son fourreau.)

Couleurs : de la même manière que pour les formes, l’œil est attiré par toute couleur non naturelle (peau nue par exemple) la rêgle numéro un est donc d’adopter la couleur de son environnement et ce sur toute les parties du corps (port de gants et d’une cagoule, ou d’un filet sur le visage). En France le camo CE est particulièrement adapté, mais il ne faut pas hésiter à l’agrémenter de végétation locale (ça fait plus vrai que nature).

Bruits : Arrive à égalité avec le mouvement, c’est souvent le premier signal d’une présence, d’autant plus qu’il est quasi impossible de bouger sans bruit. Ne pas oublier non plus que le vent ne porte pas que les odeurs mais aussi le bruit. Une des solutions est de progresser en terrain dégagé (ligne de chemin de fer par exemple) ou de masquer le bruit de son déplacement par un autre bruit (marche le long d’un cours d’eau par exemple). Faire aussi très attention aux cris d’animaux qui révèlent bien souvent une présence à très longue distance.

Odeurs : bon là c’est plus les animaux qui risquent de vous détecter à l’odeur, en tout cas après plusieurs jours dans la verte vos habits devraient prendre une bonne odeur 100% nature, en ce qui concerne vitre corps, traquez l’odeur de fennec (ou d’homme) en vous lavant régulièrement mais à l’aide de savon non parfumés (le fraîcheur tropical, c’est une odeur pas naturelle du tout).

Traces : sans partir dans l’extrême (les chaussures à semelle inversées par exemple) il est préférable de laisser le moins de traces possibles de son passage (les emballages d’Ovo…..ne ça incite le crève la dalle à remonter à la source), en enterrant ses ordures ou ses « besoins » par exemple. De la même manière si vous vous sentez suivis évitez les belles traces de rangers au contour bien net dans la boue.


Quelques autres principes de base :

-Si vous pouvez voir c’est que vous pouvez être vu
-Ne jamais choisir le camouflage au détriment de la mobilité
-Les meilleures matériaux pour se camoufler sont ceux sur lesquels vous êtes couché (herbe, feuilles mortes, fougères, bogues de châtaigne, euh non en fait pas bogue de châtaigne).
-Le meilleur camouflage se choisit après une bonne observation de son environnement
-Toujours se planquer confortablement : l’attente peut durer longtemps.



Trois type de situations qui demandent un camouflage plus ou moins évolué :

Evitement d’une menace : exemple, un groupe de personnes se dirige dans ta direction sans avoir remarqué ta présence, tu dois les laisser passer afin de pouvoir continuer ta route. Dans ce cas le groupe ne s’attend pas à ta présence, leurs sens ne sont pas plus en éveil que d’habitude.
Dans cette situation il faut se cacher (en plongeant dans la verte et en s’allongeant), s’allonger et ne pas bouger. Les indices qui peuvent le plus facilement trahir une présence dans ce cas sont dans l’ordre : Bruit, Mouvement, Forme, Couleur.

Mettre fin à une traque : là tu as clairement affaire à des gens qui te cherchent, leurs sens seront donc bien plus affûtés, l’urgence est donc de fuir pour se retrouver dans le premier cas (évitement d’une menace, ils ont perdu ta trace). Là il faut faire bien attention au Bruit que tu fais et aux Traces que tu laisses, si tu as à traverser une rivière, profites-en pour brouiller les pistes en ressortant à un endroit qui ne laissera pas de traces (rocher par exemple) après avoir laissé des traces dans une fausse direction (banc de sable).

Chasser : vu que la plupart des bestioles disposent de sens bien plus affûtés que les nôtres, c’est dans cette situation que le camouflage devient un art. L’attention doit se porter sur l’odeur (attention au sens du vent) ainsi que sur le bruit. Le truc aussi c’est d’habituer les animaux à sa présence en se mettant à l’affût pendant longtemps.


Dernière édition par ludo le Sam 10 Oct - 7:45, édité 1 fois
avatar
ludo

Masculin Messages : 78
Date d'inscription : 10/09/2009
Age : 29
Localisation : Le Mans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'art délicat du camouflage

Message par Livingston le Sam 10 Oct - 6:07

T'aurais pas pris ça chez Olduvaï ? :p Me semble avoir lu ça la bas scratch

Dans tout les cas, merci pour le partage... Semblerais qu'inconsciemment je sois d'ja bon, le nombre de fois ou je fais peur à mes amis/famille parce qu'ils ne m'ont pas vu/entendu v'nir Razz
avatar
Livingston

Masculin Messages : 612
Date d'inscription : 11/09/2009
Age : 26
Localisation : 92

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'art délicat du camouflage

Message par ludo le Sam 10 Oct - 7:43

tout à fait ! d'ailleur je vais mentioner la source desuite.
avatar
ludo

Masculin Messages : 78
Date d'inscription : 10/09/2009
Age : 29
Localisation : Le Mans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'art délicat du camouflage

Message par Moumoute le Sam 11 Juin - 11:49

Moi je vis dans les environs de Lille, donc le plat pays et vas y pour te camoufler toi, on voit un nain a 2 km, alors t'as beau pas bougé t'as l'air d'un con planté la! lol!

Sinon si c'est un merdier pas possible type anarchie peut être que les exploitations agricoles vont devenir moins grandes et certaine zone vont redevenir des terrains boisé ou même types terrain vague avec herbe haute déjà mieux pour se planquer
avatar
Moumoute

Masculin Messages : 312
Date d'inscription : 09/06/2011
Age : 19
Localisation : Quelque part entre là et là ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'art délicat du camouflage

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum