Anti nouvel ordre mondial
Bienvenue sur le forum, veuillez vous enregistrer afin de bénéficier de toutes les parties du forum, et ainsi pouvoir échanger.

A tous ceux qui veulent lutter, informer, débattre, échanger, et même partager vos idées, vos connaissances.

Les protocoles de la haine antisémite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les protocoles de la haine antisémite.

Message par Oudjat le Jeu 16 Aoû - 10:41

Nous avons demandé au professeur Kagan Khazarowitz, président de l'Institut de Hasbara appliquée de l'Académie talmudico-tribale Nick-Légoÿz de Tel Aviv, de démolir sous nos yeux le plus grand faux antisémite de tous les temps.

- Avant de commencer, cher professeur, nous aimerions vous poser une question, si vous le permettez.
- Faites, faites...
- Pourquoi faut-il réfuter les Protocoles ? Tout le monde sait qu'ils sont faux, on apprend ça dès l'école maternelle...
- C'est vrai, mais on ne le dira jamais assez. En ces temps de douloureuse recrudescence de l'antisémitisme universel, il est nécessaire de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour faire avancer notre Hasbara. Il y va de la survie du peuple juif qui ne tient plus qu'à un fil.
- Le peuple juif ne tient plus qu'à un fil ?...
- Non, c'est la survie qui ne tient plus qu'à un fil... Mais ça fait déjà deux questions, je vais être obligé de vous décompter un supplément.
- Bon, si vous estimez que c'est indispensable pour assurer la survie du peuple juif... Mais nous allons en profiter pour vous poser une question de plus. Vous n'aurez qu'à nous faire un forfait...
- Allez-y.
- Voilà... Comment connaissez-vous si bien le contenu des Protocoles de la Haine ? Les avez-vous lus ?...
- Bien sûr que non. Vous savez bien que c'est interdit - sauf dans les pays arabes.
- Mais alors, comment savez-vous ce qu'ils contiennent ?
- Tout le monde le sait. Parce que c'est une évidence, une certitude, un fait notoire, incontestable, irréfutable, manifeste, avéré et reconnu comme tel...
- Ah bon ?...
- Vous en doutez ?...
- Pas du tout... Combien y a-t-il de protocoles dans les Protocoles ?
- Exactement 24.
- Vous les avez comptés ?
- Bien sûr que non ! Vous cherchez à me provoquer ?...
- Absolument pas, c'était une simple question... Mais pourquoi 24 ?
- Parce que c'est le double de 12. L'antisémite qui a rédigé les Protocoles en prétendant qu'ils étaient de nous, a voulu montrer qu'il était deux fois plus malin que nos 12 tribus.
- Plutôt pervers, le gars.
- Je ne vous le fais pas dire... Mais si vous permettez, je vais passer à ma réfutation.
- Je vous en prie, cher professeur, j'allais vous le demander.

RÉFUTA-SION ACADÉMIQUE ET SCIENTIFIQUE DES PROTOCOLES DE LA HAINE

Protocole : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24

UN

Les antisémites prétendent que nous conspirons en vue de dominer le monde de la finance.

C'est absolument faux, c'est une infâme calomnie : nous ne conspirons pas, nous dominons déjà depuis longtemps.

Nous occupons plus de 80 % de tous les postes réellement importants à Wall Street, qu'il s'agisse des banques, des sociétés financières, des hedge funds, des compagnies d'assurance ou des organismes qui gèrent la bourse. Goldman Sachs, le joyau du district financier, c'est notre ami Lloyd Blankfein (PDG). Henry Paulson a lui aussi été PDG de Goldman avant de devenir ministre des Finances et chef du Trésor. Même chose pour Robert Rubin, Tim Geithner, Lawrence Summers et un tas d'autres conseillers d'Obama. Je ne vais pas les énumérer tous, on serait encore là demain matin.

Parmi ceux qui "ne font pas de politique", tout le monde connaît le conglomérat Rothschild (avec ce cher Richard Katz, pour n'en nommer qu'un parmi des centaines) ; ou George Soros, qui a gagné son premier milliard de dollars en spéculant contre la livre sterling au début des années 1990 ; ou John Paulson, le financier le mieux "payé" du monde (jamais moins de trois milliards de dollars nets par an) ; ou James Simons (presque aussi riche que Paulson) ; ou Steve Feinberg, patron du hedge fund Cerberus ; ou David Tepper, autre patron de hedge fund (7 milliards de dollars de bénéfices en pleine crise de 2009) ; ou Maurice Greenberg, patron de l'assureur AIG ; ou Alan Schwartz (ex-PDG de Bear Stearns) qui prouve, s'il en était besoin, qu'une faillite bancaire est au moins aussi lucrative qu'une affaire qui marche ; ou Richard Fuld (ex-PDG de Lehman Bros) qui a fait encore mieux que Simons ; ou Fred Goodwin, qui a presque réussi à couler la Royal Bank of Scotland ; ou Michael Bloomberg (avec une petite partie de l'argent gagné à Wall Street, il s'est offert la mairie de New York) ; ou Bernard Madoff, que les antisémites ont jeté en prison ; ou Ezra Merkin, partenaire financier de Madoff et patron de la banque de General Motors ; ou Barry Tannenbaum, le mini-Madoff sud-africain ; ou Scott Rothstein, le mini-Madoff de Floride ; ou les dirigeants de la Commission de contrôle des opérations de bourse SEC (Mary Schapiro, Arthur Levitt, Harvey Goldschmid), ou ceux du Fonds de garantie des dépôts bancaires FDIC (Sheila Bair), ou encore ceux de la Commision des opérations à terme sur matières premières CFTC (Gary Gensler) ; etc. etc... Partout, on agit et on se contrôle soi-même... Comme le faisait remarquer un journaliste juif à l'occasion d'une assemblée de financiers de Wall Street : avec tout ce beau monde, on se croirait à une bar mitzva.

Ah pardon, j'avais oublié le directeur de la notation pays de Standard & Poor's, qu'il me pardonne, ce cher David Beers (David comme dans Etoile de David, et Beers comme dans De Beers, la plus grande entreprise diamantaire du monde, propriété de Nicholas Oppenheimer, le plus grand milliardaire juif sud-africain). Ce petit David n'a l'air de rien, mais il fait trembler les chefs d'Etat. En 2011, il n'a pas hésité à rétrograder les USA, c'est vous dire sa puissance - notre puissance...

Et au sommet de la pyramide financière, bien sûr, vous avez la Réserve fédérale. Là, c'est du cinq sur cinq pour nous au niveau directoire, avec bien entendu ce bon vieux Ben Shalom Bernanke. (Avant lui, faut pas croire, il y a eu Alan Greenspan, Paul Volcker et quelques autres.)

Voilà pour les USA... Quant au reste du monde, il n'est pas moins intéressant, à quelques fâcheuses exceptions près. Même en Islande, pays d'à peine 300.000 habitants, nous contrôlons la crise et le reste, notamment grâce à Dorrit Moussaieff, "First Lady" de Reykjavík, épouse du premier ministre Ólafur Ragnar Grímsson (triple nationalité israélienne-britannique-islandaise), et aussi grâce à Robert Tchenguiz, milliardaire juif britannique d'origine iranienne et principal emprunteur de la Kaupthing Bank. Alors, vous imaginez ce que ça peut donner ailleurs, à commencer par l'UE et la zone euro (patron de la BCE jusqu'en 2011 : notre ami Jean-Claude Trichet, ensuite remplacé par un ancien de Goldman Sachs - ça reste dans la famille).

Comme dit Jacob Attali, mon sioniste "de gauche" préféré, dans son livre Les Juifs, le monde et l'argent (2002) : "Les Juifs ont inventé le capitalisme... Ils ont toutes les raisons d'être fiers de cette partie de leur histoire..." Et n'oublions pas que depuis des décennies, pratiquement tous les Prix Nobel d'économie sont juifs eux aussi. Et à Washington, jusqu'à une date récente, nous avions Dominique Strauss-Kahn, comme patron du FMI (dommage que ce pauvre DSK ait trébuché sur sa queue). Toujours à Washington, notre cher Robert Zoellick est chef de la Banque mondiale. Je ne cite que les principaux...

Dans ces conditions, pourquoi devrions-nous conspirer ?... Conspirer contre qui, je vous le demande... Contre nous-mêmes ?...


(Entre parenthèses : quand les zantisémites prétendent que nous délaissons le secteur industriel pour celui de la finance, qui rapporte infiniment plus, je leur rappelle que nous dominons largement les industries de luxe : diamants, or, parfums, haute couture, etc... Sans oublier quelques autres industries moins prestigieuses mais plus classiques, comme le pétrole et le gaz. Pour ne citer qu'un exemple, je vous signale que tout le gaz naturel du Turkménistan - un pays situé sur la rive est de la Caspienne - est sous le contrôle exclusif du groupe israélien Merhav que dirige Yosef Maiman, agent du Mossad et un des hommes les plus influents de notre pays - et du leur... Il est heureux qu'Israël n'ait pas laissé ce gaz aux mains des goyim : quand ils ont du gaz, on sait ce qu'ils en font...)

DEUX

Les antisémites prétendent que nous conspirons en vue de provoquer la crise et l'effondrement des marchés.

C'est absolument faux, c'est une infâme calomnie : nous ne conspirons pas, nous provoquons déjà.

La crise financière qui sévit depuis 2008, c'est bien grâce à nous qu'elle a lieu, quand même, il faudrait être bouché pour ne pas s'en apercevoir. Et comme disait notre ami Cohn-Bendit il y a fort longtemps : ce n'est qu'un début...

TROIS

Les antisémites prétendent que nous conspirons en vue d'attiser la spéculation.

C'est absolument faux, c'est une infâme calomnie : nous ne conspirons pas, nous attisons déjà. Et nous faisons même plus qu'attiser, comme on peut le voir depuis le début de la crise. Sans Goldman Sachs et nos autres fleurons de Wall Street, la spéculation n'aurait jamais atteint son niveau actuel. Il serait d'ailleurs plus honnête de parler de spécula-sion, mais je ne suis pas sûr que ces crétins de goyim apprécieraient.

QUATRE

Les antisémites prétendent que nous conspirons en vue de dominer Hollywood.

C'est absolument faux, c'est une infâme calomnie : nous ne conspirons pas, nous dominons déjà depuis une éternité.

Le magazine juif Moment :



"Hollywood est dirigé par des Juifs - et alors ?"

(Sois fier de tes privilèges, mais crie à l'antisémitisme
chaque fois qu'un vulgaire goy ose les mentionner.)

Pourquoi voulez-vous que nous conspirions, puisque tous les studios sont à nous. Prenez par exemple Paramount, c'est notre ami Brad Grey. Ou Sony Pictures, que les goyim crédules prennent pour une entreprise japonaise, c'est Michael Lynton. Ou Disney, c'est Mike Eisner et Bob Iger. Ou Warner, c'est Barry Meyer. Ou MGM, c'est Harry Sloan. Ou NBC Universal, c'est Jeff Zucker. Ou CBS, c'est Leslie Moonves. Ou News Corp., c'est Peter Chernin. Ou Weinstein Co, comme son nom l'indique ce sont les frères Weinstein. Et je ne mentionne que les gens que je connais personnellement et dont parle Joel Stein (Juif un peu honteux sur les bords) dans son article : How Jewish is Hollywood ?

Bien sûr que l'ADL (la ligue anti-diffamation que nous avons créée pour qu'elle diffame les goyim à tour de bras), bien sûr que cette ligue déclare dix fois par jour que tout cela n'est pas vrai. Pardi, ils sont payés pour le faire. Leur plus beau coup, c'est quand ils ont écrit que "les gens à qui appartiennent les studios d'Hollywood et ceux qui y font des films sont des hommes et des femmes dont un certain nombre est juif, mais beaucoup ne le sont pas. Ces Juifs travaillent dans l'industrie cinématographique en tant qu'individus et non en tant que représentants de leur groupe religieux ou dans un but conspiratif." Voilà un texte que je recommande à tous nos cercles d'études de la Hasbara (propagande ou hasbaratin, comme disent nos ennemis). Quatre mensonges (pieux) en moins de trois lignes, c'est parfait. Des femmes propriétaires de studios ou réalisatrices à Hollywood ? Elle est bien bonne, il ne manquerait plus que ça. Ils voulaient certainement parler des secrétaires et des femmes de ménage... Un certain nombre est juif, mais beaucoup ne le sont pas ? Oui, bien sûr, 95 sur 100, c'est un certain nombre, et 5 % c'est beaucoup quand on n'arrive pas à s'en débarrasser... Groupe religieux ? C'est pas parce qu'on met une kippa le samedi et qu'on se montre à la synagogue, qu'on est religieux... Pour ce qui est du but conspiratif (parfaitement étranger aux Juifs d'Hollywood), c'est le seul point où nos co-élus de l'ADL ont raison - c'est ce que j'essaie de développer ici.

Les patrons de studios et les réalisateurs, c'est une chose, mais on rencontre au moins autant de gens de chez nous parmi les producteurs, les distributeurs, les scénaristes et les dialoguistes - sans oublier les acteurs. Comme dit Woody Allen : "Ma fête juive préférée, c'est la cérémonie des Oscars..." Mazel Tov, Woody...

Bien sûr que nous dominons Hollywood... mieux encore, depuis que Samuel Goldwyn et Louis Mayer y ont établi leurs premiers studios, nous sommes Hollywood... La loi devrait punir tout goy qui ose dire le contraire. Sans nous, Hollywood n'existerait pas. Prétendre que nous ne dominons pas Hollywood, c'est un peu comme soutenir que l'ADL ou le Mossad ne sont pas des organisations juives. C'est tout simplement ridicule, et nous le savons tous. Mais j'avoue que l'argument a du bon pour museler les goyim antisémiteux.

Ce que je préfère, personnellement, dans la production hollywoodienne (films, séries policières, etc.), ce sont les prénoms de la plupart des personnages : Rebecca, Sarah, Rachel, Deborah, Myriam, Maxine, Abigail, David, Benjamin, Jacob, Simon, Jared, Nathan, Ethan, Ruben...

Ma citation favorite à propos d'Hollywood est de Mark Green (élu comme nous tous) : "Les trois règles de base dans ce milieu : 1) Les Juifs sont au sommet de la chaîne alimentaire hollywoodienne - 2) Une fois qu'ils y sont, ils y restent - 3) N'oublie jamais les règles 1 et 2."

Vous avez sans doute remarqué que nos petits gars d'Hollywood dénoncent sans arrêt toutes les mafias du monde (l'italienne, la russe, l'ukrainienne, la serbe, la tchétchène, la colombienne, la mexicaine, la cubaine, la birmane, la chinoise, la japonaise, etc. etc. etc...) mais jamais notre mafia à nous. Génial, vous ne trouvez pas ?...

Ce qui m'a particulièrement réjoui en 2011, c'est notre nouvelle série télévisée Good Christian Bitches sur ABC. Quand j'ai le cafard, pour me remonter le moral, j'essaie d'imaginer ce qui se passerait si des goyim annonçaient la sortie d'une série grand public intitulée Belles salopes juives...

Et si vous me demandez quel film d'Hollywood je préfère, je vous répondrai : Independence Day. Pas la première version, non, mais celle où nous gagnons à la fin.

Mon personnage préféré de série télévisée juive, c'est le Dr Lightman (Lie to Me). Formidable, ce type. Il est à la psychologie ce que DSK est à la finance, BHL à la philosophie, Avigdor Lieberman à la diplomatie et Israël à la Lumière parmi les Nations. Bien sûr, les antisémites prétendent que Ligthman représente la brutalité, la goujaterie et l'arrogance du soudard "élu". Moi, je dis qu'il est le symbole de notre écrasante supériorité.

Mais il ne faut pas croire que nous nous limitons aux seuls Etats-Unis. Nos producteurs sont partout, notamment en France, avec Marin Karmitz, Alain Chabat, Samuel Hadida, Alain Benguigui, Christine Gozlan, Thierry Aflalou, Yael Fogiel et Claude Berri (Langmann, de son vrai nom). Et même en Inde, c'est un des nôtres, Solomon Moses, qui a fondé Bollywood.

Pour ce qui est du reproche qu'on fait parfois à Hollywood de n'honorer que des films américains ou à la rigueur anglo-saxons, je ne citerai que deux exemples pour le démentir :

1 -- En 2012, le film français au titre français The Artist, du réalisateur juif français Michel Hazanavicius, produit et tourné à Hollywood par nos amis juifs américains, a obtenu l'Oscar du meilleur film et du meilleur réalisateur. C'est un grand honneur que nous avons fait à la France - du moins c'est ce que pensent ces cons de Français. Pour faire encore plus français, nous avons suggéré à Monsieur Vicious d'appeler son film Le Artist, avec l'article français Le, que nous utilisons toujours quand nous voulons suggérer que quelque chose est français. Mais pour une raison qui m'échappe, le réalisateur a refusé. Quel ingrat...

2 -- En 1975 - c'est bien loin, je sais - nous avons honoré un film d'Allemagne de l'Est, Jakob le menteur, non pas par un Oscar - faut quand même pas exagérer - mais par une nomination. Vous vous demandez peut-être pourquoi tant d'honneur fait aux cocos. C'est tout simplement parce que l'histoire se passait dans un ghetto juif de Pologne pendant l'occupation nazie, et que Jurek Becker (le scénariste et adaptateur de son propre livre) était juif, de même d'ailleurs que plusieurs des acteurs. D'accord, Becker était aussi communiste (et sans doute même, à l'époque, plus communiste que juif). D'accord, il n'employait pas une seule fois le mot Holocauste®, mais il avait une excuse : c'était trois ans avant que ce mot ne soit inventé. Le principal, c'est que de cette façon, nous avons réussi à placer un premier coin (très modeste) entre l'Allemagne de l'Est et les Russes, mais aussi et surtout entre les Juifs est-allemands et les cocos. Jusque là, quand ils parlaient de la Deuxième Guerre mondiale, ils ne faisaient même pas la distinction entre Juifs et goyim... (Plus tard, en 1999, nous avons refait Jakob le menteur, en version 100 % casher cette fois.)

CINQ

Les antisémites prétendent que nous utilisons systématiquement l'Holocauste® en vue d'asseoir notre domination.

C'est absolument faux, c'est une infâme calomnie : nous n'utilisons rien, nous et notre domination sommes assis depuis longtemps.

D'abord, le mot Holocauste®, c'est nous qui l'avons inventé (en 1978, plus de trente ans après la fin de la guerre) pour faire oublier que les nazis ont tué cinq fois plus de goyim que de Juifs (30 millions contre 6). Alors, quand on invente quelque chose, on a le droit de l'utiliser. Demandez à n'importe quel avocat de Jew York, il vous le dira : on serait en droit de réclamer de l'argent à tous les goyim antisémites haineux qui utilisent le mot Holocauste® qui ne leur appartient pas et dont ils nient l'existence par-dessus le marché, sales négationnistes. Déjà, le fait qu'ils soient négationnistes (un mot dans lequel on trouve la racine sionistes) est un scandale en soi, parce qu'ils ne nous ont jamais versé le moindre sou - du moins, pas pour ça...



SIX

Les antisémites prétendent que nous conspirons en vue de dominer le monde de la culture, de l'art, du jeu, du spectacle, de l'industrie musicale et du sport.

C'est absolument faux, c'est une infâme calomnie : nous ne conspirons pas, nous dominons déjà.

D'abord, le mot CULTURE est un mot hébreu.
Il vient de CUL, comme nous l'explique ici Sarah Silverman :



"Kiss my Jewish ass, goy..."
ou, comme on dit chez nous : "SHALOPE ISRAËL !..."

Autre exemple illustrant les
SPLENDEURS ET MERVEILLES
DE NOTRE BELLE ENCULTURE JUIVE :



Steven Cohen

"Ce danseur sud-africain juif et homosexuel qui prend à son compte l'extermination
des juifs pour la reconduire sous une forme artistique démesurée" (Le Monde)
se produit en juillet 2012 au Festival d'Avignon (poil au fion)

Marché de l'art : depuis les Guggenheim, chacun sait que l'art, et surtout l'art moderne, c'est nous qui l'avons inventé. Alors vous pensez bien qu'on n'allait pas laisser des goyim antisémitiques haineux contrôler à notre place cette manne inépuisable. Malheureusement, je ne peux pas me permettre de vous faire un exposé de plusieurs heures pour illustrer notre influence dans le domaine de l'art moderne. Regardez tout simplement ici : Jews are dominant in virtually all controlling facets of the modern art world. Ce sont nos ennemis qui le disent, mais ils le font de façon fort intelligente, j'ai presque honte de l'avouer. Je soupçonne quelque Juif honteux de les avoir aidés à compiler cette montagne de données authentiques.

L'art moderne (comme d'ailleurs d'autres formes d'expression culturelle) est un puissant outil de transformation des bases morales de la société. Le tout, c'est de transformer dans le bon sens... "L'art et le cochon, c'est casher", a dit un de nos grands poètes... Quand on pense que ce con d'Adolf croyait tout savoir sur "l'art dénégéré". Il n'a qu'à revenir aujourd'hui, et il verra ; nous sommes à son service...

L'industrie du jeu et ses casinos : c'est une machine à imprimer les dollars. D'accord, elle n'est peut-être pas aussi efficace que la Fed et les banques de Wall Street, mais quand même... C'est aussi un excellent moyen de blanchir l'argent sale que nous gagnons ailleurs. Dans ce domaine, nous perpétuons la tradition de Bugsy Siegel, Joseph Sacher et Meyer Lansky, qui ont été les premiers élus à prendre pied à Las Vegas, où la concurrence italienne nous a donné du fil à retordre. Aujourd'hui, heureusement, plus personne ne nous égale. En 50 ans, non seulement nous avons surmonté la perte de Cuba, que nous sommes d'ailleurs en train de récupérer, mais nous avons conquis de nouveaux marchés (par exemple, grâce à Sheldon Adelson, Macao, Singapour et l'Espagne).

Avant la disneytisation de Las Vegas dans les années 1990-2000, nous étions déjà bien positionnés dans cette ville, avec Nate Jacobson et Jay Sarno (Caesar's Palace et Circus Circus), Moe Dalitz, Morris Kleinman et Sam Tucker (Desert Inn), Jake Factor, Allen Glick, Allan Sachs et Frank Rosenthal (Stardust), Sidney Wyman, Al Gottesman, et Jake Gottleib (Dunes), Gus Greenbaum, Moe Sedway et Charlie Resnick (Flamingo), Ben Goffstein, Willie Alderman et David Berman (Riviera), Milton Prell (Sahara), Hyman Abrams, Carl Cohen et Jack Entratter (Sands), Michael Milken (Golden Nugget), Ben Jaffe et Phil Kastel (Tropicana), Bernie Rothkopf (MGM), etc...

Maintenant, nous avons aussi Steve Wynn (Mirage), notre bon vieux Sheldon Adelson (Venitian) et Arthur Goldberg (Park Place Entertainment et ses 29 casinos un peu partout dans le monde). Le maire de Las Vegas, depuis 1999, est Oscar Goodman, ex-président de la synagogue Beth Sholom et ancien avocat de la pègre (notre pègre).

Mais il n'y a pas que Vegas... Kenny Shapiro règne en maître à Atlantic City. Sol Kerzner, lui, est à Sun City (alias Sin City - la ville du péché, en Afrique du Sud) mais aussi dans diverses réserves indiennes des Etats-Unis, aux Bahamas, à l'Ile Maurice, aux Maldives, à Dubai, etc... Un autre homme à nous que l'on retrouve à Sun City, c'est l'Israélien Shabtai Kalmanovitch, qui a été autrefois conseiller économique du "président" du Bophuthatswana, un bantoustan de l'apartheid sud-africain. Kalma rêve de faire la même chose dans les bantoustans palestiniens de Cisjordanie.

Puisque nous avons évoqué Oscar Goodman, je pourrais aussi vous parler de tous les autres avocats juifs au service de notre mafia, mais je crains que le temps nous manque, il y en a tant...

(En 2012, avec le naufrage du Costa Concordia au large de l'Italie, l'actualité nous rappelle que nous dominons aussi le marché des croisières, c'est-à-dire des casinos flottants. La société Costa fait en effet partie du groupe Carnival Cruise International, qui appartient majoritairement aux Arison, une famille de milliardaires juifs. En 2005-2006, lors de la catastrophe de La Nouvelle-Orléans, grâce à Michael Chertoff, patron américano-israélien de la Homeland Security américaine, Carnival Cruise a décroché un marché de 236 millions de dollars pour l'hébergement provisoire, sur trois de ses bateaux ancrés sur place, de sinistrés de l'ouragan Katrina. 7.100 couchettes ont été réservées par une durée de six mois, ce qui correspond à un prix de 185 dollars par couchette et par nuit : le double de ce que coûte une croisière aux Antilles au départ de Miami. Carnival Cruise, en tant que société enregistrée au Panama, était déjà taxée, en temps normal, à un taux préférentiel ; avec Katrina, pour la remercier de participer à une "action humanitaire", Chertoff l'a totalement exonérée d'impôts. C'est ce que j'appelle gagner le jackpot...)

Musique et spectacles musicaux : EMI, c'est David Kassler ; Live Nation Entertainment (concerts, tournées, spectacles, billetterie), c'est Irving Azoff, Arthur Fogel et Michael Rapino (pas de mauvaises plaisanteries sur son nom, svp) ; Sony Music, c'est Rolf Schmidt-Holtz, Kevin Kelleher, Doug Morris et Clive Davis ; Universal Music (Vivendi), c'est Lucian Grainge et Zach Horowitz ; Warner Music, c'est Edgar Bronfman Jr, Lyor Cohen et Michael Fleisher ; l'Alliance of Artists and Recording Companies (AARC), c'est Mike Stern et Bree Dietrich ; l'American Association of Independent Music (AAIM), c'est Jim Cooperman, Dan Hoffman et Tom Silverman ; l'American Federation of Musicians (AFM), c'est Bill Skolnik ; White & Case (droits musicaux), c'est Fred Koenigsberg ; l'Agence Harry Fox (également droits musicaux), c'est Gary Churgin et Michael Simon ; la National Academy of Recording Arts and Sciences (NARAS), c'est Neil Portnow ; Top40-Charts, c'est Scott Goldman ; la National Association of Recording Merchandisers (NARM), c'est Jim Donio et Holly Rosum ; J&R Music World, c'est Rachelle Friedman ; la National Music Publishers Association (NMPA), c'est Leeds Levy, David Renzer et David Israelite (il s'appelle vraiment comme ça) ; la Recording Industry Association of America (RIAA), c'est Mitch Bainwol et Cary Sherman ; la Society of European Stage Authors & Composers (SESAC), c'est Stephen Swid, Freddie Gershon et Ira Smith ; SoundExchange, c'est John Simson, Michael Huppe et Barrie Kessler ; etc. etc...

Les antisémites disent que la lutte contre la piraterie musicale a pour but principal de protéger nos intérêts financiers. Entre nous, lorsque je vois cette liste, je dois confesser qu'ils ont raison - mais n'allez surtout pas le répéter... Quoi qu'on en pense, nos jérémiades sont excellentes pour le business, dans le domaine des droits musicaux comme dans beaucoup d'autres : demandez à nos industriels de l'Holocauste®...

A propos de musique, tiens, j'allais oublier : j'ai lu récemment une citation du compositeur grec Mikis Theodorakis qui disait que "les sionistes contrôlent 99 % de la vie musicale globale". Bien entendu, c'est vrai, mais qu'un vulgaire goy nous sorte ça, faut quand même pas exagérer... 99 %, c'est vraiment une information inquiétante. Je vais prendre contact avec nos gens pour qu'ils fassent le nécessaire dans les meilleurs délais. Il faut absolument trouver ce 1 % restant et l'éliminer.

Production de spectacles, séries et formats télévisés : mon groupe préféré, dans ce domaine, c'est Endemol, basé dans notre colonie des Pays-Bas, mais financé par Goldman Sachs. C'est eux qui produisent Big Brother, Loft Story, Star Academy et tous les autres détritus dont se nourrit la goyosphère qui nous nourrit. Ils ont des filiales partout dans le monde, et comme disait récemment un antisémite : En France même les miss doivent être juives (le pire, c'est qu'il a raison - c'est d'ailleurs pour ça qu'il est antisémite...) Notre ami Jacques Essebag, dit Arthur, a été responsable d'Endemol-France - j'en parle parce que je le connais personnellement, mais je pourrais encore vous citer des douzaines de noms de gens de chez nous qui ont leur mot à dire dans ce groupe.

Autres producteurs : Jerry Bruckheimer (producteur de CSI, Cold Case et d'un million d'autres séries policières ou médicales plus merdiques les unes que les autres) ; Lee Aronsohn (Two and a Half Men - Mon oncle Charlie, The Big Bang Theory) ; Chuck Lorre, (coproducteur de Two and a Half Men, qui a explosé en mars 2011, lorsque l'acteur Charlie Sheen - juif lui aussi - a "révélé" que Lorre s'appelait en réalité Chaïm Levine) ; Donald Bellisario (ce producteur de l'israélissime Navy CIS adore se faire passer pour un Italien) ; Jesse Ikeman ("Canadien" et patron de Sudden Storm Productions) ; etc. etc. etc... Notre position prédominante dans le domaine de la production TV garantit que ce qui passe sur les écrans est casher, que le sujet traité correspond à notre agenda politique du moment, et que les postes intéressants sont partagés équitablement entre Juifs homosexuels et Juifs normaux - le tout sans aucune nécessité de conspirer.

Sports : le milliardaire juif américano-russe Mikhaïl Prokhorov, qui s'est enrichi sous Boris Eltsine en "reprenant" pour une bouchée de pain de vastes secteurs de l'industrie russe du nickel, du palladium et de l'or, est propriétaire de l'équipe professionnelle de basketball (NBA) des New Jersey Nets, rachetée à un autre Juif (Bruce Ratner). En 2012, Prokhorov est aussi notre candidat à la présidence russe.

Autres propriétaires juifs d'équipes professionnelles américaines de basketball (NBA) : Mark Cuban (Dallas Mavericks), Dan Gilbert (Cleveland Cavaliers), Steve Belkin (Atlanta Hawks), William Davidson (Detroit Pistons), Leslie Alexander (Houston Rockets), Jerry Reinsdorf (Chicago Bulls), Howard Schultz (Seattle SuperSonics, également PDG de Starbucks), David Stern et Larry Weinberg (Portland Trail Blazers), etc... David Stern est le patron de la NBA, Adam Silver et Joel Litvin sont ses adjoints.

Propriétaires juifs d'équipes professionnelles de football américain (NFL) : Arthur Blank (Atlanta Falcons), Al Davis (Oakland Raiders), Daniel Snyder (Washington Redskins), Randy Lerner (Cleveland Browns), Stan Kroenke (Saint Louis Rams), John Mara et Steve Tisch (New York Giants), Malcom Glazer (Tampa Bay Buccaneers), Gene Klein (San Diego Chargers), Robert Kraft (New England Patriots), Carroll Rosenbloom (Baltimore Colts et Los Angeles Rams), Stephen Ross (Miami Dolphins), Sonny Werblin (New York Jets), Zygi Wilf (Minnesota Vikings), Jeffrey Lurie (Philadelphia Eagles), etc... Jeffrey Pash et Eric Grubman sont vice-présidents de la NFL.

Allan "Bud" Selig est le patron de la MLB, l'organisation nord-américaine de baseball professionnel. Robert Manfred est son adjoint. Don Garber est le président de la MLS (soccer ou foot professionnel).

Hockey sur glace : Gary Bettman est le président de la ligue NHL. Larry Tanenbaum est le principal actionnaire de la société Maple Leafs Sports and Entertainment, qui vaut 1,75 milliard de dollars canadiens. Cette société est propriétaire de l'équipe de hockey des Maple Leafs de Toronto (NHL), ainsi que de l'équipe de basketball des Raptors (également Toronto, NBA) et du club de soccer (foot) Toronto FC (MLS).

Activités d'affaires et autres en marge du sport : Lonnie Cooper est président de Career Sports & Entertainment ; Richard Lovett est président de la Creative Artists Agency ; Jeff Schwartz est président d'Excel Sports Management ; Theodore Forstmann est président de l'International Management Group (IMG) ; Gary Uberstine est président de Premier Sports and Entertainment ; Mark Bartelstein est président de Priority Sports and Entertainment ; Drew Rosenhaus est président de Rosenhaus Sports ; Casey Wasserman est président du Wasserman Media Group ; David Berson et Rob Correa sont vice-présidents de CBS Sports ; George Bodenheimer et John Skipper dirigent ABC Sports ; John Wildhack, Russell Wolff, John Kosner et David Preschlack sont à ESPN ; David Hill, Eric Shanks et Ed Goren sont à Fox Sports, Ross Greenburg, Rick Bernstein et Mark Taffet sont à HBO Sports ; Dick Ebersol, Mark Lazarus, Jon Litner, Gary Zenkel, Jon Miller, Peter Diamond et Ken Schanzer sont à NBC Sports ; Ken Hershman est à Showtime Sports ; David Levy, Lenny Daniels, Jon Diament et Walker Jacobs sont à Turner Sports ; etc...

Sachez déchiffrer le logo des J.O. de Londres :



2012 = ZION

Epreuve de nata-sion :



Si les zantisémites ne cherchaient pas à nous disqualifier,
nous remporterions toutes les médailles...

SEPT

Les antisémites prétendent que nous conspirons en vue de dominer la télévision, la radio, la presse écrite, les maisons d'édition et la publicité.

C'est absolument faux, c'est une infâme calomnie : nous ne conspirons pas, nous dominons déjà.

Regardez :

■ NBC (groupe General Electric et - depuis décembre 2009 - majoritairement Comcast) a pour PDG notre cher Jeff Zucker. Comcast lui-même (câblo-opérateur) a pour dirigeants Brian Roberts et David Cohen.

■ CBS (groupe Westinghouse, entre-temps fusionné avec Viacom) a pour PDG Sumner Redstone (de son vrai nom Rothstein). Redstone dirige également Viacom conjointement avec Philippe Dauman. Font partie du groupe : MTV, VH1 et la télévision homosexuelle LogoTV, toutes trois présidées par Brian Graden. Redstone est également propriétaire de Blockbuster Videos ainsi que des studios Paramount et DreamWorks.

■ ABC (groupe Disney) a pour PDG Bob Iger. Principaux actionnaires de Disney : Sidney Bass et ses frères, également de chez nous.

■ CNN (alias ZNN, avec un Z comme dans Zionist) appartient à Time-Warner que contrôle la famille Bronfman (Seagram, Congrès juif mondial). Le Time Magazine fait partie de ce groupe de presse (PDG : Jeffrey Bewkes).

■ La télévision financière Bloomberg appartient à Michael Bloomberg, également maître de la mairie de New York.

■ Le Washington Post appartient à la famille Meyer-Graham.

■ Les très nauséabondes Fox News (ou Fausses News) et le Wall Street Journal (ou Jewrnal) appartiennent à Rupert Murdoch (ou Merdoch).

■ Le New York Times (ou Jew York Times) appartient à la famille Sulzberger, qui exerce également une influence prépondérante sur l'Université Columbia (Columbia Jewniversity).





Après avoir modernisé le nom du journal, nous avons rajeuni sa fameuse devise. Au lieu de "Toutes les nouvelles qui méritent d'être imprimées", c'est maintenant "Tout ce que les Juifs croient utile d'imprimer". (En anglais c'est beaucoup plus frappant - forcément, le français est une langue antisémite.)

■ US News & World Report (US Jews & World Report) appartient à Mortimer Zuckerman.

■ Quant à Newsweek (maintenant Jewsweek) : Les milliardaires juifs Harman l'ont racheté pour 1,00 $ (comme dit un vieux proverbe khazar : "Mieux vaut posséder ce qu'on domine que dominer ce qu'on ne possède pas")

■ News Corp. (évidemment Jews Corp.) avec Rupert Merdoch, Peter Chernin, Arthur Siskind et quelques autres, est propriétaire du Times, du Sun, de News of the World (malheureusement fermé pour cause de scandale), du New York Post, du Weekly Standard et d'une douzaine de magazines britanniques et américains, de pratiquement tous les journaux importants d'Australie et des environs (Nouvelle-Zélande, Fidji, Papouasie-Nouvelle-Guinée), de diverses maisons d'édition (dont HarperCollins), de nombreux studios et réseaux de télévision en Australie, aux USA, en Grande-Bretagne, en Italie, en Espagne, en Pologne, en Bulgarie, en Serbie, en Turquie, en Inde, en Indonésie, au Mexique, au Brésil et dans d'autres pays d'Amérique latine. Sans oublier une vingtaine de chaînes sportives un peu partout dans le monde.

Cette liste est loin d'être complète. Le fait qu'un organe de presse plus petit ne nous appartienne pas encore ou ne soit pas encore administré par nous, ne signifie nullement qu'il puisse échapper à la ligne fixée par notre lobby.

Pour ce qui est des maisons d'édition, outre HarperCollins mentionné plus haut, nous avons aussi : Random House Publishing (propriété de Samuel Newhouse), Simon & Shuster Publishing (PDG Gerald Levin), etc...

La Newspaper Guild (syndicat de la presse), c'est nous également (Bernie Lunzer, Carol Rothman), comme d'ailleurs beaucoup d'autres syndicats.

Radio : ABC News Radio, c'est Steve Jones et Andrew Kalb ; CBS Radio Network, c'est Dan Mason, Scott Herman et David Goodman ; Citadel Broadcasting, c'est Judy Ellis et John Sander ; Citadel Media Networks, c'est Edwin Rivera-Searles ; ESPN Radio, c'est Traug Keller ; National Public Radio, c'est Vivian Schiller, Mitch Praver et Debra Delman ; Radio Disney, c'est Carolina Lightcap ; Sirius XM Radio, c'est Mel Karmazin, James Meyer et Scott Greenstein ; Talk Radio Network, c'est Mark Masters ; le Triton Media Group, c'est Neal Schore et Richard Wolff ; United Stations Radio Networks, c'est Nicholas Verbitsky et Andy Denemark ; Westwood One, c'est Norman Pattiz, Rod Sherwood, Steven Kalin et David Hillman ; etc. etc...

Publicité : l'Interpublic Group, c'est Michael Roth, Frank Mergenthaler et Philippe Krakowsky ; Omnicom, c'est Randall Weisenburger ; Publicis, c'est Maurice Lévy, Elisabeth Badinter (née Bleustein-Blanchet) et Jean-Yves Naouri ; Saatchi & Saatchi, c'est Maurice Nathan Saatchi et son frère Charles ; WPP, c'est Martin Sorrell, Philip Lader et Orit Gadiesh ; AdCouncil, c'est Jon Fish et Barbara Leshinsky ; l'Advertising Research Foundation (ARF), c'est Bernard Bradpiece ; l'American Advertising Federation (AAF), c'est Erik Lohmeier ; l'American Association of Advertising Agencies (AAAA), c'est Nancy Hill ; l'American Marketing Association (AMA), c'est Michael Kullman et Dave Reibstein ; l'Association of National Advertisers (ANA), c'est Rebecca Saeger ; le Council of Better Business Bureaus (BBB), c'est Alan Cohen et Andrea Levine ; la Direct Marketing Association (DMA), c'est Lawrence Kimmel, Steven Dapper et Susan Goodman ; l'Interactive Advertising Bureau (IAB), c'est Randall Rothenberg et David Doty ; l'International Advertising Association (IAA), c'est Alan Rutherford, Michael Lee et Sandy Kornberg ; le Radio Advertising Bureau (RAB), c'est Louise Kramer et Scott Herman ; etc. etc...



OUI, les Juifs contrôlent bien les médias

Source
"Nous les Juifs, nous sommes une drôle de race... Nous aimons nous vanter de chaque acteur juif, de chaque réalisateur, de chaque auteur, de chaque politicien juif... Nous sommes très communautaristes, et pas seulement dans le domaine de l'art. Nous avons l'AIPAC, qui a été créé pour réaliser notre agenda à Washington. Ça fonctionne admirablement et nous en sommes fiers..."

"Mais quand des gens que nous considérons comme antisémites ou anti-israéliens nous disent que les Juifs contrôlent les médias ou que les Juifs contrôlent Washington, alors nous nous insurgeons, nous publions des articles contre eux, nous lançons des campagnes pour les anéantir, nous faisons tout ce que nous pouvons pour les priver de travail. Nous avons créé des organisations [de lobbying] dans le seul but de convaincre le monde que les Juifs [ne font pas de lobbying, qu'ils] ne contrôlent rien, ni les médias ni Washington, rien... Est-ce que quelqu'un (je ne parle pas des fanatiques) saisit l'ironie de tout cela ?..."

"Soyons honnêtes avec nous-mêmes, amis Juifs. Oui, nous contrôlons bien les médias. Nous avons tellement de gars à nous dans les bureaux de direction des grandes compagnies d'Hollywood, que c'en est presque obscène. Pratiquement tous les films et toutes les productions télévisées fourmillent d'acteurs, de réalisateurs, de scénaristes juifs. Saviez-vous que les huit plus grands studios sont dirigés par des Juifs ?... Mais ce n'est pas tout : nous contrôlons aussi la pub qui accompagne tout cela à la télé..."

"Et n'oublions pas l'AIPAC, c'est pour ainsi dire l'équivalent des Sages de Sion..."

Bien que le centre de gravité de notre pouvoir médiatique se situe aux Etats-Unis, il ne faut pas croire que nous négligeons les autres pays. En France, pour ne citer que deux exemples, nous avons le bien-nommé Erik Izraelewicz, directeur de publication du journal Le Monde, alias L'Immonde ou encore . D'autre part, notre ami israélien Edouard de Rothschild, propriétaire de Libération, un titre anciennement de gauche. Ce journal, que certains appellent L'Aberra-sion, nous rend de fiers services dans notre travail de mise en condition du public. Sans lui et les dizaines de milliers d'autres médias similaires dont nous disposons, il serait plus difficile de préparer nos prochaines guerres juives :





Même Goebbels nous envie
notre fameuse Hasbara :



"Alors là, je m'avoue battu. Verdammt !..."

HUIT

Les antisémites prétendent que nous conspirons en vue de dominer l'Internet.

C'est absolument faux, c'est une infâme calomnie : nous ne conspirons pas, nous dominons déjà.

Jugez vous-mêmes :

■ Wiki ou le chaos contrôlé (notre ennemi Israël Shamir analyse le fonctionnement de Sionipédia, cette merveilleuse encyclopédie en ligne créée et dirigée par nos chers amis Larry Sanger, Jimmy Wales, Ben Kovitz, Jeremy Rosenfeld et Seth Cohen).

■ Comcast (opérateur Internet) a été fondé par Daniel Aaron et Julian Brodsky.

■ Google est également à nous, grâce à Larry Page (dont la famille vit en Israël), Sergeï Brin (qui aime bien se faire passer pour un Russe), Craig Silverstein, Sheryl Sandberg, Elliot Schrage, Ethan Beard, Udi Manber, Larry Brilliant, Susan Wojcicki et sa petite sœur Anne ("Sœur Anne, sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? – Je vois que Jewgle fait la loi pendant que notre fortune croît...") Avec Google Street View, plus rien ne nous reste caché. Et avec le piratage systématique des bibliothèques (nous préférons parler de "sauvetage culturel"), nous pourrons soutirer de l'argent aux propriétaires d'ouvrages "menacés" chaque fois qu'ils voudront consulter ce qui leur appartient - il fallait y penser... (Je ne parle même pas ici du fait que toutes les recherches effectuées par les utilisateurs sont sauvegardées pour le cas-z-où ; que nous filtrons tous les sujets sensibles presque aussi souvent que les Chinois mais plus discrètement ; et que nous plaçons toujours en tête des résultats les pages sionistiquement correctes.)

■ Fesses-Bouc nous appartient également - c'est Mark Zuckerberg, Dustin Moskovitz, Justin Rosenstein, Jim Breyer, Marc Andreessen et Eduardo Saverin. Grâce à eux, on soutire des mégatonnes de données personnelles à des cons de goyim qui ne demandent que ça. Et avec une petite partie de l'argent gagné, on peut financer la subversion en Iran, en Syrie et dans d'autres pays musulmans... Je connais bien Eduardo Saverin. C'est un petit malin qui, selon son humeur du jour, se fait passer pour un Brésilien, un Etats-Unien ou un Singapourien. Mais il reste toujours égal à lui-même. Pour moi, il est celui qui illustre le mieux l'idée des nations-hôtels de notre cher Jacob Attali...

■ Il y a aussi PayPal, le système de paiement en ligne fondé par deux des nôtres (Max Rafael Levchin et Peter Thiel). On y trouve aussi David Sacks et George Zachary. Ce qui est génial chez PayPal, c'est que quand un participant est déclaré antisémite (rien de plus facile, c'est nous qui décidons), on bloque son compte et on se partage le fric que ses clients lui ont envoyé. Faut-il qu'ils soient meshugge, ces shmocks - forcément ils ne sont pas juifs, eux...

■ Sans oublier eBay, qui est d'ailleurs lié à PayPal ; là, c'est Jeff Skoll qui est aux commandes. Et puis Yahoo (Terry Semel, David Goldberg, Andreï Broder). Et encore MySpace (Brad Greenspan, Josh Berman, Tom Anderson, Richard Rosenblatt, Travis Katz). Et Twitter (Noah Glass). Et LinkedIn (Jeff Weiner). Etc...

Avec tous ces outils, comment voulez-vous que quelque chose d'important nous échappe ? Notre problème serait plutôt l'excès d'informations confidentielles. Mais avec les programmes adéquats, nous en viendrons à bout. Nos informaticiens sont les champions de l'extraction intelligente de données ; ils nous concoctent des algorithmes de data mining de plus en plus raffinés.

Bien sûr, tout n'est pas parfait sur la Toile. A moins de tout boucler - ce qui ne sera réalisable qu'en cas de crise mondiale véritablement grave -, il est impossible de faire taire les dissidents. Mais ce qui n'est pas contrôlable, peut très bien être marginalisé. Notre travail, c'est de maîtriser les sources d'information alternatives. Alternatif est un mot que j'adore... Prenez par exemple le site AlterNet (avec Sara Frankel et Robert Greenwald). Il attire des tas de jobards qui recherchent quelque chose de "différent" et pensent l'avoir trouvé. Récemment, AlterNet a publié un article sur les théories conspirationnistes antigouvernementales de droite (une de mes expressions préférées) qui circulent à propos du 11/9, de l'arme climatique, des projets d'instauration de la loi martiale, des programmes de réduction de la population, etc... On leur raconte que tout cela est paranoïaque - sans entrer dans les détails évidemment, on risquerait de se casser le nez. La plupart du temps, ça marche... Il va de soi qu'AlterNet et beaucoup d'autres blogs similaires ont aussi pour rôle de corriger l'impression qu'ont les gens que les USA roulent pour Israël et font les guerres sionistes par procuration.

NEUF

Les antisémites prétendent que nous conspirons en vue de dominer l'industrie de la pornographie.

C'est absolument faux, c'est une infâme calomnie : nous ne conspirons pas, nous dominons déjà le porno depuis longtemps.

Notre ami Nathan Abrams, qui enseigne à l'Université d'Aberdeen (Ecosse) a écrit un article à ce sujet dans le Jewish Quarterly : Jews in the American porn industry. Il y évoque le rôle joué dans ce domaine, dès 1890, par certains immigrants juifs allemands et décrit la place éminente occupée, dans les années 1970, par Reuben Sturman, "Walt Disney du porno" et inventeur de la cabine vidéo, qui ne se contentait pas de contrôler cette industrie mais en était l'incarnation même. Le successeur actuel de Sturman a pour nom Steven Hirsch, le "Donald Trump du porno". Comme dit Abrams, la pornographie juive n'est pas seulement une excellente source d'enrichissement. "Poussée vers de nouveaux extrêmes" et motivée par "le désir évident de choquer", elle permet aussi "d'affaiblir par la subversion morale la culture dominante en Amérique" - pas seulement en Amérique...

Aujoud'hui, nos rois du porno sont Ron Braverman, John Bone, Wesley Emerson, Paul Fishbein, Herbert Feinberg (alias Mickey Fine), Hank Weinstein, Lenny Friedlander, Bobby Hollander, Rubin Gottesman, Fred, Marci et Steven Hirsch (mentionné plus haut), Paul "Norman" Apstein, Steve Orenstein, Jack Richmond, Theodore "Redstone" Rothstein, David et Reuben Sturman (mentionné plus haut), Ron Sullivan, Jerome Tanner, Armand, Sam et Mitch Weston, etc...

Et comme disait Al Goldstein, éditeur de la revue Screw (Tringler) : "85 % des acteurs porno sont juifs."

DIX

Les antisémites prétendent que nous conspirons en vue de promouvoir partout la pédérastie.

C'est absolument faux, c'est une infâme calomnie : nous ne conspirons pas, nous promouvons depuis longtemps.

Vous croyez que les quelques tapettes goyiques qui se faisaient enculer en secret dans leurs chambrettes de San Francisco dans les années 1950, auraient d'elles-mêmes eu la force et surtout l'intelligence de fonder un lobby ?... Heureusement que nous les avons aidées, ces misérables travelures à trois shekels la passe... Nous nous sommes sacrifiés corps et âme... Les goys, euh... les gays nous doivent tout. (Les goys aussi, d'ailleurs, mais ils n'ont pas encore compris, ces antisémites...)



"Si c'est bon pour mon cul, c'est bon pour Israël..."

Mais vous me direz qu'il y a des rabbins qui prétendent que la pédérastie est contraire à l'enseignement de D... (je n'ai pas le droit d'écrire son nom en toutes lettres) et qu'il ne faut pas oublier Sodome et Gomorrhe, etc... Foutaises, tout cela, ces rabbins sont des antisémites. Et puis, nous avons 500 bombes atomiques, sans compter les 10.000 et quelque dont les Américains nous ont confié la garde. Alors D..., avec ses tours de magie homophobiques, il ne nous fait pas peur.

En attendant, la plus grande chaîne de télé homosexuelle du monde, Logo TV, c'est nous (Sumner Redstone, Matt Farber, Brian Graden, Lisa Sherman). Nous sommes les inventeurs du nouveau format de la boîte à images : le format JPG (Juifs - Pédés - Gouines). Et nous l'avons fait sans avoir eu besoin de conspirer.

Quelques-unes de nos plus belles organisations homo-sionistes :

■ Act-Up (avec son "gourou" Larry Kramer) et la Queer Nation (fondée par Alan Klein et Jonathan Katz)

■ L'incontournable Gay and Lesbian Alliance Against Defamation (GLAAD), copiée sur l'ADL (avec Arnie Kantrowitz, Meg Moritz, Jennifer Einhorn, William Weinberger, Judy Gluckstern, Ilene Chaiken, Tanya Grubich, Mark Reisbaum, Carol Rosenfeld, Steve Seidmon, Jeffrey Sosnick, Jeff Soukup, Steven Rozencraft, Jennifer Oritz, Jillian Waldman)

■ Le Gay Liberation Caucus (ou Circus) d'Israël Fishman et le GLBT de Len Hirsch

■ L'association Parents and Families of Lesbians and Gays - PFLAG (avec Ron Schlittler, Craig Ziskin, Lara Schwartz, Carole Benowitz, Dody Goldstein, David Horowitz, Rebecca Shiff, Daniel Tepfer)

■ La National Gay and Lesbian Task Force (avec Jeff Soref, Marsha Botver, Roberta Achtenberg, Loren Ostrow, Paula Redd Zenan, Michael Aller, Allan Horowitz, Sandi Greene, Roberta Sklara, Monique Hoeflinger, Becky Levin, S.T. Cohen, Philip Leber, Alex Breitman, Todd Kimmelman, Shavla Sellars)

■ La Human Rights Campaign - HRC, qui n'a rien à voir avec les droits de l'homme mais tout avec les "droits" de l'homo (avec Joe Solomonese, Mike Berman, Marty Lieberman, Andy Linsky, Dana Perlman, Scott Weiner, Lara Schwartz, Jay Oppenheimer, Hilary Rosen, Andrea Sharrin, Fritz Beesemyer, AJ Bockelman, Cathy Ebert, Don Epstein, Patty Fink, Glen Freedman, Christopher Stenger, Brian Stranghoner, Brian Suber, Michael Lappin, Lisa Zellner, Molli Levin)

Nous pouvons vraiment être fiers de notre action. En quelques décennies, nous avons réussi à transformer ce qui n'était qu'une perversion repoussante et marginale en expression "normale" voire préférentielle d'un mode de vie "nouveau" et "moderne". Dans les esprits, bien entendu, pas sur le terrain, ce qui serait difficile. Mais dans l'image qu'en donnent les médias (nos médias), c'est tout comme. En 30 ou 40 ans, nous avons réduit au silence la masse des gens normaux, leur faisant craindre de passer eux-mêmes pour des malades mentaux atteints d'une phobie (imaginaire) pour laquelle nous avons inventé un nouveau vocable : "l'homophobie". C'est absolument génial. Jamais auparavant personne n'était parvenu à saper en si peu de temps, les bases morales et culturelles de toute la société. Il est vrai que cela vaut surtout pour l'Occident. Dans le monde arabe et musulman, avec son fort attachement aux valeurs traditionnelles et religieuses, nous avons encore beaucoup à faire.

Laissez-moi préciser que la sodomie n'est pas une fin en soi. C'est seulement l'outil - extrêmement efficace, il faut l'avouer - qui permet de détruire plus vite le vieux monde. Si la sodomie s'avérait insuffisante, on pourrait aussi bien promouvoir ouvertement la pédophilie, l'inceste, la polygamie, la zoophilie, la nécrophilie ou le cannibalisme. Comme dans le cas de la pédérastie, il ne serait pas difficile de trouver des précédents historiques pour justifier ces "orientations".

Si je devais faire la synthèse ou le résumé de notre programme humaniste de rénovation des mœurs, je me contenterais de présenter le film Borat, pour lequel j'ai personnellement beaucoup d'admiration. Il symbolise dans toute sa splendeur la supériorité de nos valeurs. Que des millions et des millions de goyim acérébrés se soient précipités (et nous aient donné leur argent) pour voir et déguster ce magnifique étron de notre brillante enculture sioniste (un parmi des milliers d'autres), me remplit de joie et d'espoir - mais aussi d'une certaine tristesse, car ce merveilleux chef-d'œuvre est encore interdit à Riyad et à Téhéran.



Mon pédé-gé juif préféré :

Lloyd Blankfein, chantre (ou chancre) de la goldman-sachsodomisation

Suite et Fin:

source - http://membres.multimania.fr/wotraceafg/refutation.htm
avatar
Oudjat

Masculin Messages : 109
Date d'inscription : 13/01/2012
Age : 34
Localisation : 13000

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les protocoles de la haine antisémite.

Message par eveil le Jeu 16 Aoû - 12:30

Smile Bonsoir Oudjat,

Je n'ai vraiment pas le temps actuellement de lire ton post , trés occupé en ce moment par beaucoup d' activités....
Si tu veux bien me résumé le but de ton post.
Etpuis une question rapide , "es-tu sioniste...
Question

EVEIL
avatar
eveil

Masculin Messages : 6900
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 54
Localisation : de retour en france ( aquitaine )

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Réponse

Message par Oudjat le Jeu 16 Aoû - 12:55

Le but de ce poste:?: Question

Je l'ignore, Shocked peut être pour me conforter dans l'idée que les monopoles sont entre les mains des mêmes personnes Exclamation

Pardonne moi mais je trouve ta question un peu idiote quand bien même tu n'aurais pas lu le texte. Wink

En plus, le mot sioniste ne veut pas dire grand chose pour moi et d'ailleurs j'attend toujours ton exposé sur ce mouvement quand tu auras du temps afin que je puisse comprendre de quoi tu me parles sans cesse. Rolling Eyes
avatar
Oudjat

Masculin Messages : 109
Date d'inscription : 13/01/2012
Age : 34
Localisation : 13000

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les protocoles de la haine antisémite.

Message par tousdanslemuren2012 le Ven 17 Aoû - 1:21

Bonjour à tous,
Le sionisme est une idéologie politique pro israelienne. Je ne pense pas que Oudjat cautionne les crimes commis par israel envers le peuple palestinien ainsi que les lobbies dans diverses pays comme le nôtre. Pour ceux qui sont encore sceptique sur le lobby sioniste en france, il suffit de regarder le sketch de Dieudonné qui a fais polémique et qui lui a valu d'être taxé d'antisémite :

avatar
tousdanslemuren2012

Masculin Messages : 113
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Réponse

Message par Oudjat le Ven 17 Aoû - 2:28

Bonjour tdl2012,

Non effectivement je ne cautionne pas, merci pour ton intervention.

Je connaissais la définition du mot sioniste et je voulais dire par la que pour moi c'est une "invention" une "manipulation" dans le but de justifier une "présence" occidental et un "contrôle" au moyen orient.

C'est une région stratégique, importante a plusieurs égards depuis l'époque antique, la liste est longue.

J'essaye d'être prudent dans mes propos mais c'est mon sentiment.

Je connais peu le sujet, suis-je à côté de la plaque Question Rolling Eyes

Fraternellement, Oudjat.

avatar
Oudjat

Masculin Messages : 109
Date d'inscription : 13/01/2012
Age : 34
Localisation : 13000

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les protocoles de la haine antisémite.

Message par eveil le Dim 19 Aoû - 21:08

Smile Bonjour à tous ,

Oudjat dis;Pardonne moi mais je trouve ta question un peu idiote
Smile Non , Oudjat ma question n' es pas "idiote" même si elle est un peu maladroite c' est parceque je n' ai pas pu tout lire car je suis pris par le temps , tout simplement.

Smile @ Tousdanslemuren,
Je ne cautionne pas l' humoristique "Dieudonné" grand ami de la famille "Le Pen".
Pourtant j' ai compris que nous devons tous nous unir contre les Nazis-Sionistes.
Bref , je ne pense pas que celà soi le sujet à aborder au post à Oudjat.

Smile Peu être que je regretterais d' avoir eu le courage direct de lui avoir posé la question à Oudjat si il serais "Sioniste".
Je pense que cet incident est clos.

EVEIL


PS trés pris en ce moment de mes divers activités et attendez-vous tous pour trés bientôt à mes propres vidéos "EVEIL".
avatar
eveil

Masculin Messages : 6900
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 54
Localisation : de retour en france ( aquitaine )

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re à un Eveil

Message par Oudjat le Dim 19 Aoû - 21:44

Bonjour,

Une vidéo spéciale pour toi Eveil histoire de bien commencer ta journée Very Happy





Je n'es pas connaissance des preuves de ce que tu avances. J'aimerai les avoir.

Je tiens a dire que je ne soutiens pas ces personnes ou je ne sais quoi d'autre mais moi j'ECOUTE et je PARTAGE quand cela me semble sincère.

Vos préjugés ne m'intéresse pas, je veux des preuves.

A bon entendeur






avatar
Oudjat

Masculin Messages : 109
Date d'inscription : 13/01/2012
Age : 34
Localisation : 13000

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les protocoles de la haine antisémite.

Message par tousdanslemuren2012 le Lun 20 Aoû - 12:31

Bonjour à tous,
@EVEIL
Je ne cautionne pas l' humoristique "Dieudonné" grand ami de la famille "Le Pen".
Dieudonné à expliqué ce geste, il voulait donner de la viande crue au journaleux qui se sont empressés de lui cracher à la gueule. C'est pas parce qu'il est ami avec lepen qu'il est forcément "facho", c'est basique comme raisonnement... si seulement tu écoutais ce qu'il avait à dire au lieu d'avoir des préjugés débiles.
De plus, il n'appelle pas à voter FN mais pour biquette.
C'est dommage d'être aussi fermé d'esprit...
Smile Peu être que je regretterais d' avoir eu le courage direct de lui avoir posé la question à Oudjat si il serais "Sioniste".
Je pense que cet incident est clos.
Tu es sur un forum anti NOM (?) et non sur un forum de la LDJ ...
Bonne nuit
avatar
tousdanslemuren2012

Masculin Messages : 113
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les protocoles de la haine antisémite.

Message par eveil le Mar 21 Aoû - 0:30

Smile Bonjour les garçons ,

La Haine , leurs vomis verbal , l' esprit facho ne passera pas avec moi.
Des Dieudo , Alain Soral , et la famille Dallas Le Pen et j' en passe pas avec moi.

Pour vous répondre à tous les deux , je n' aime pas ce post.


EVEIL


Dernière édition par eveil le Mer 22 Aoû - 13:28, édité 1 fois
avatar
eveil

Masculin Messages : 6900
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 54
Localisation : de retour en france ( aquitaine )

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les protocoles de la haine antisémite.

Message par tousdanslemuren2012 le Mar 21 Aoû - 4:10

Salut eveil,
Aurais tu un argument de valable pour toute ces accusation ?
avatar
tousdanslemuren2012

Masculin Messages : 113
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Réponse

Message par Oudjat le Mar 21 Aoû - 7:35


Eveil pour te répondre,

rassure moi toute suite,

tu as dépasser les dix premières seconde de la vidéo avant d'écrire ça
avatar
Oudjat

Masculin Messages : 109
Date d'inscription : 13/01/2012
Age : 34
Localisation : 13000

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les protocoles de la haine antisémite.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum