Anti nouvel ordre mondial
Bienvenue sur le forum, veuillez vous enregistrer afin de bénéficier de toutes les parties du forum, et ainsi pouvoir échanger.

A tous ceux qui veulent lutter, informer, débattre, échanger, et même partager vos idées, vos connaissances.

Grippe de 1918

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grippe de 1918

Message par sinyweb le Jeu 3 Sep - 5:30

La grippe de 1918, surnommée en France « grippe espagnole », est due à une souche (H1N1[1][2]) particulièrement virulente et contagieuse de grippe qui s'est répandue en pandémie de 1918 à 1919. Cette pandémie a fait 30 millions de morts selon l'Institut Pasteur, et jusqu'à 100 millions selon certaines réévaluations récentes[3]. Elle serait la pandémie la plus mortelle de l'histoire dans un laps de temps aussi court, devant les 34 millions de morts (estimation) de la Peste noire.

Son surnom « grippe espagnole » vient du fait que seule l'Espagne — non impliquée dans la Première Guerre mondiale — a pu, en 1918, publier librement les informations relatives à cette épidémie. Les journaux français parlaient donc de la « grippe espagnole » qui faisait des ravages « en Espagne » sans mentionner les cas français qui étaient tenus secrets pour ne pas faire savoir à l'ennemi que l'armée était affaiblie.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_de_1918
avatar
sinyweb

Féminin Messages : 110
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 50
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur http://citoyensdumonde.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grippe de 1918

Message par Morgan le Jeu 3 Sep - 6:30

Merci pour les infos.

Il n'y a pas eu de gros problème avec les vaccinés ???
avatar
Morgan

Masculin Messages : 365
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 37
Localisation : Region Parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

PANDEMIE ACTUELLE : TIRONS LES LECONS DE LA GRIPPE ESPAGNOLE !

Message par sinyweb le Jeu 3 Sep - 6:39

Source : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article86825

J'avais beaucoup apprécié celui-ci ...

La pandémie de grippe qui aurait fait quelque 20.000.000 de morts en 1918 aurait été provoquée par les vaccins

Peu de personnes réalisent que la pire épidémie qui ait jamais éclaté aux U.S.A., « la grippe espagnole » de 1918 a, en fait, été provoquée par des campagnes massives de vaccinations.

Si nous interrogeons l’histoire concernant la période aux alentours de 1918, écrit ce médecin, nous pouvons nous rendre compte que l’épidémie a frappé à la fin de la guerre quand les soldats rentraient de l’étranger. C’est au cours de cette première guerre mondiale que tous les vaccins connus alors ont été rendus obligatoires pour tous les militaires. Ces cocktails de poisons et de protéines putrides dont sont fabriqués les vaccins, ont provoqué tant de maladies et de décès parmi les militaires que c’en était devenu le thème principal de toutes les conversations. On disait alors qu’il y avait plus de militaires qui mouraient des injections vaccinales que des balles de l’ennemi.

Des milliers de soldats transformés en épaves étaient renvoyés chez eux avant d’avoir participé à un seul jour de guerre ; les hôpitaux étaient débordés…

On fit alors croire au bon peuple que c’était le devoir de chaque citoyen, homme, femme, enfant de se « protéger » contre les maladies que ramenaient les soldats qui étaient de retour de l’étranger, en se faisant vacciner contre toutes les maladies possibles.

Les gens crurent sur parole leurs médecins et les autorités gouvernementales.

Les résultats ne se firent guère attendre. Les personnes vaccinées présentaient pour la plupart les symptômes des maladies contre lesquelles elles avaient été vaccinées et mouraient ainsi par milliers… Comme les soldats malades étaient passés par l’Espagne, les médecins décidèrent de baptiser cette épidémie « la grippe espagnole » pour éviter que les véritables causes de ce fléau ne leur soient attribuées.

On a dit que la « grippe espagnole a fait quelque 20.000.000 de morts partout dans le monde. Mais il est étrange de constater que la Grèce et d’autres pays qui n’avaient pas vacciné furent les seuls pays qui échappèrent à l’épidémie de « Grippe espagnole » Etrange, non ?

Dr Carley
http://www.drcarley.com
Notes et extraits.

« J’ai été témoin sur place de l’épidémie de grippe de 1918 »

Dr Eleanor McBean

Tous les médecins et les gens qui ont vécu à l’époque de l’épidémie de grippe espagnole de 1918 disent que ce fut la maladie la plus terrible que le monde ait jamais connue. Des hommes vigoureux et robustes pouvaient ainsi mourir du jour au lendemain. La maladie présentait les aspects de la peste noire, comme aussi de la fièvre typhoïde, de la diphtérie, de la pneumonie, de la variole, des maladies paralytiques, comme d’autres maladies contre lesquelles les populations avaient été vaccinées juste après la première guerre mondiale. On avait administré quantité de vaccins et de sérums toxiques à pratiquement toute la population. La situation devint réellement tragique quand éclatèrent tout d’un coup ces maladies engendrées par la médecine.

La pandémie s’éternisa deux ans, nourrie par les médicaments toxiques que les médecins prescrivaient pour supprimer les symptômes. Pour autant que j’aie pu l’observer, la grippe atteignait essentiellement les vaccinés. Ceux qui avaient refusé la vaccination échappaient à la maladie. Ma famille avait refusé toutes les vaccinations ; c’est ainsi que nous sommes restés tout le temps en excellente santé. Nous savions de par les enseignements de Graham, Trail, Tilden et d’autres qu’on ne peut contaminer le corps avec de poisons sans que celui-ci ne devienne malade.

Quand l’épidémie atteignit son paroxysme, tous les magasins, les écoles, les entreprises étaient fermés et même jusqu’à l’hôpital. Les infirmières et les médecins qui s’étaient fait vacciner étaient terrassés par la maladie. On ne voyait plus personne dans les rues. La ville était devenue une ville fantôme. Comme notre famille (qui n’avait pas accepté les vaccinations) semblait être une des rares familles à ne pas avoir attrapé la grippe, mes parents couraient de maison en maison pour s’occuper des malades, vu qu’il était impossible de trouver un médecin. Si c’étaient les germes, les bactéries, les virus ou les bacilles qui devaient en fait provoquer la maladie, ils auraient eu cent fois l’occasion de s’attaquer à mes parents qui passaient plusieurs heures par jour dans les chambres de malades. Pourtant mes parents ne contractèrent jamais la grippe et ne rapportèrent à la maison aucun germe qui aurait pu s’attaquer aux enfants. Aucun membre de notre famille ne fut atteint par la grippe ; il n’y eut même pas le moindre rhume alors que l’hiver était rude et la neige épaisse.

On a dit que l’épidémie de grippe de 1918 avait tué 20.000.000 de personnes dans le monde. Mais en fait ce furent les médecins qui occasionnèrent cette hécatombe avec leurs traitements grossiers et meurtriers. C’est une terrible accusation, mais elle n’en demeure pas moins vraie, s’il faut en juger par les succès obtenus par les médecins n’utilisant pas les médicaments.

Alors que pour les médecins et les hôpitaux traditionnels, les décès s’élevaient à 33%, les autres hôpitaux (non traditionnels) comme BATTLE CREEK, KELLOGG, MACFADDEN’S HEALTH-RESTORIUM obtenaient pratiquement 100% de guérisons avec des méthodes naturelles simples comme les cures d’eau, les bains, les lavements, le jeûne, des régimes alimentaires très bien étudiés comprenant essentiellement de la nourriture naturelle. Un médecin que nous avons connu n’a pas perdu un seul patient de la grippe en huit ans…

Si les médecins classiques avaient été aussi éclairés que les thérapeutes utilisant les méthodes naturelles, on n’aurait sûrement jamais parlé de 20.000.000 morts suite au traitement médical officiel de la grippe.

Chez les militaires vaccinés, la maladie a frappé sept fois plus que chez les civils non vaccinés. Ces soldats souffraient en fait des maladies contre lesquelles ils avaient été vaccinés. Un soldat qui, en 1912, était rentré des territoires d’outre mer m’avait confié que les hôpitaux militaires étaient remplis de cas de paralysie infantile et il se demandait comment il était possible que des adultes puissent contracter une maladie d’enfance. Nous savons maintenant que la paralysie est une suite classique d’un empoisonnement vaccinal. Chez nous la paralysie n’est apparue qu’après la campagne de vaccination massive de 1918.

Dr Eleonora McBean, Chapter 2 from the book « Swine flu Exposed », 1977

Cité par le Dr L.DAY,M.D. dans “How one wicked nation can kill billions around the world—with one lie !

http://www.goodnewsaboutgod.com/studies/birdflu.htm

Un extrait très éclairant parmi d’autres :

« Des punitions inhabituelles, cruelles et déraisonnables sont inconstitutionnelles.

Monstruosité morale et médicale de l’emprisonnement de longue durée pour refus de vaccination. »

Le New York Times du 2 mai 1918 titrait :

« Refus de vaccination : 15 ans de prison ! »

« Camp Dodge, Iowa, 1er mai – Elmer N.Olson, of Goodrich, Minn., un soldat à l’entraînement à cet endroit, a refusé de se soumettre à la vaccination. Il fut traîné en cour martiale et condamné à une peine de 15 ans d’emprisonnement au camp disciplinaire de Fort Leavenworth.

Le cas de ce soldat-là n’est pas une exception au regard des nombreux cas similaires qui ont été relatés dans la presse depuis ces deux dernières années, démontrant ainsi que c’était une pratique habituelle dans l’armée que de traîner les soldats en cour martiale s’ils refusaient d’être vaccinés sans leur consentement libre et éclairé. Pour avoir refusé de se faire vacciner, ces soldats ont également perdu le droit aux honneurs militaires et ont été condamnés à un emprisonnement de longue durée qui n’est normalement le lot que des dangereux criminels soumis à la loi pénale. Cette punition d’une telle ampleur a donc été infligée pour le seul « tort » d’avoir refusé la vaccination ! Il s’agit fort probablement d’un moyen d’impressionner les autres soldats et donc de « faire un exemple » et de créer un précédent afin qu’un maximum d’autres soldats acceptent le vaccination sans discuter. Rien d’étonnant donc à ce que les autres cas de refus furent à chaque fois assortis d’une telle condamnation.

L’auteur de ce livre s’est informé auprès de l’avocat général qui, dans une lettre datée du 14 janvier 1919, ne fait état que d’un seul cas jugé en cours martiale entre 1917 et 1918 (étrangement, alors que la presse a parlé de bien d’autres cas…) pour refus de vaccination ce qui était une violation de l’article 96 de la loi de la Guerre et qu’en conséquence, le cas en question a été condamné à 25 ans de travaux forcés. »

Extrait de l’ouvrage de Ch. M Higgins : « Horrors of vaccinations exposed and illustrated » Brooklyn, N.Y. 1920
avatar
sinyweb

Féminin Messages : 110
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 50
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur http://citoyensdumonde.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grippe de 1918

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum