Anti nouvel ordre mondial
Bienvenue sur le forum, veuillez vous enregistrer afin de bénéficier de toutes les parties du forum, et ainsi pouvoir échanger.

A tous ceux qui veulent lutter, informer, débattre, échanger, et même partager vos idées, vos connaissances.

Du Pérou au Mexique en suivant la cordillière - 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Du Pérou au Mexique en suivant la cordillière - 2008

Message par sinyweb le Jeu 3 Sep - 13:14

Source : http://www.voyageurs.tv/photos-perou/carnet-voyage-1/

29 Décembre 2007, j'arrive a Lima au Pérou.


A présent, je considere le Pérou un peu comme mon pays adoptif, mon QG qu'en j'arrive en amérique latine. C'est un pays qui a vu de grandes civilisations, telles que les Chachapoya, les Incas, et les pre-incas cotiers et amazoniens. Le Pérou regorge de richesses naturelles : Ruines archéologiques, la peche, le pétrole, des mines d'or, des centaines de fruits, légumes et de plantes medicinales issue de la montagne et de la foret amazonienne. Selon certains economistes, ce pays devrait etre le plus riches d'amérique du sud, et paradoxalement c'est l'un des plus pauvres.

3 ruines incas enfouies sous la végétation on été re-découverte récemment dans le secteur d'Apurimac et Vilcabamba, des découvertes pré-incas dans le nord de Lima (centre astronomique), des ruines dans le secteur de Chachapoya, les premiers géoglyphes incas recontres en amazonie dans le secteur de la réserve Manu qui indiquerait la présence de la fameuse citée jumelle a Cusco, Paititi, la citée inca tant recherchée par les conquistadors qui ont perdu la vie dans la jungle amazonienne en raison des nombreuses maladies... Il semble exister un vivier inépuisable de ruines archéologiques au pérou. Voici quelques articles témoignant la présence de grandes civilisations au Pérou : Caral la plus ancienne cite d'amérique vieille de 5000 ans , Chankillo un centre atronomique millenaire ou encore Pusharo, La mémoire retrouvée des incas , un site internet apportant de précieux indices sur la présence d'une très grande citée inca cachée dans l'amazonie qui serait selon la légende les fameuses citées d'or...

Les millions de dollars donné chaque année par l' Europe, Les Etats Unis et le Canada pour lutter contre la pauvreté et préserver la forêt amazonienne disparaissent au sein du grouvernement crapuleux péruvien qui à deux reprises est dirigé par Alan Garcia, un homme désintéressé d'aider son peuple. On le surnome ici "Le dauphin" : toujours en voyage et fait une apparition rapide sur un fait divers en haussant le ton de la manière d'un acteur et disparait de nouveau...

Je me fixe plusieurs objectifs durant ce long voyage. Chaque étape doit etre enrichies par des valeurs suivantes Apprendre et Aider ; En parallèle je chercherais un el dorado pour un jour m'y installer. Depuis plusieurs mois, je prends conscience que vivre une expérience nouvelle est tellement plus grande lorsqu'elle est dénué de son coté touristique. C'est ainsi que l'on peut partager un savoir avec des cultures différentes. Le hasard (ou destin) des rencontres guidera chaque étape de voyage. C'est ainsi que j'éviterais de trop planifier mon parcours et penserais le plus possible au présent.

Je pars en direction de Cusco, l'ancienne capital des incas. Je fais un petit footing jusqu au Cristo Blanco situé a plus de 34OO m, point qui offre une vue magnifique de Cusco. j'entreprends une route alternative pour fuire les hordes de touristes. Je me dirige vers Quillibamba, a 5h de route de Cusco. c'est la ville de l'été éternel, un soleil radiant toute l'année. De la j'organise d'aller a Ivochote, dernier petit village longeant le rio urubamba, situé a 8h de route. En etudiant la carte des fleuves amazoniens du départment de Cusco, et a l'aide d'une pyrogue a moteur et de son conducteur, je me dirige a 2 jours de là, à Sepahua dans le departement de Ucayali. Traversant ainsi le Pongo de Mainique et faisant ainsi escale par des tribus natives qui sont aujourd'hui civilisées par les "missioneros espanoles" : Timpia, Kiringgueti, Nuevo mondo, Miria, Puerto rico, ... J'ai laissé un peu de pain, pates et crayons a des communatés et regreter de ne pas en avoir pris plus avec moi.

Ses communautés indigenes sont aujourd hui civilisees. Elles accedent aux soins d'urgences, a l'éducation scolaire et la connaissance du monde. Mais ces habitants realisent qu ils sont "pauvres" comparativement au reste du monde. Ils découvrent une notion qui jusqu a présent leur échappait, la notion de pauvreté. Il me semble donc naturel de soulever la question suivante, la civilisation de ces cultures est elle saine pour elles ?

Le Pongo de Mainique est un des 8 Pongos de la cordilliere peruviennes. Il vient du Quechua, Ponko, signifiant "porte". Avec Google Earth, on peut observer une fissure dans la cordilliere, le Pongo est une porte de transition entre la haute jungle et la basse jungle. Il existe a l'entrée de ce pongo des ecritures incas ou pré-incas gravées dans la roche, mais le niveau du rio étant élevé je n'ais pas pu les apercevoir. C'est assez incroyable, car je réalise a ce moment le lieu tant particulier de Cusco. Il est possible de rejoindre l'ocean atlantique depuis cette ville... Passant par Pucallpa, Iquitos, Manaus et Belem (Villes que j'avais traverser l'an passé) Je me dirige a 1h de Sepahua, vers la comunauté de Miria. Deux "nativos" tres sympa me proposent leur aide poura aller explorer une grotte dans une tribu voisine. Les locaux ont observer plusieurs Kollpa de mamiferes et d'oiseaux entrant dans cette grotte et dispraissant completement, comme si il y avait un reseau de tunnel souterrain conduisant à un autre lieu. Nous partons avec une arme, 2 machettes et des lampes frontales. et sur place nous rencontrons un guardien de la communaute de porto rico, nous indiquant que nous ne pouvons entrer dans la grotte sans autorisation de leur chef. En cour de route sur le fleuve nous rencontrons leur chef, mais il devait se concerter avec ces membres pour l'acces de la grotte, cela devait se reporter au lendemain. Décus, nous rentrions a Miria sous une pluie amazonienne tres forte. La pyrogue ou "péqué" se chargeait d'eau avec l'eau de pluie et avec des petits trous. J ai du écopé plusieurs litres d'eau. Le jour suivant, depuis Sepahua je me rends a une demie heure de la, dans un terrain ou a été rencontré des fossiles de dinausores. A ma connaissance, les premiers encontrés dans l'amazonie. De nombreux fossiles de reptiles et aussi de molusques marins attestant la présence de l'ocean il y a plusieurs millions d'annees avant la formation de la cordilliere des andes. Le lendemain j'arrive trop tard pour le bus maritime qui mène à Atalaya. Je reste donc un jour de plus. J'ai pu faire la connaissance de Romer, un technicien de l' INRENA, que je rencontrerais plus tard a Pucallpa. L'INRENA est un organisme qui lutte pour la préservation de l'écosystème amazonien. Finalement j'arrive à Atalaya, situé à 4h de pyrogue motorisé de Sepahua. A 30 mm de là, existe une pierre énorme avec de nombreux hyéroglyphes pré-incas amazonien. Depuis Atalaya, mon appareil photo ne marchait plus à cause de la condensation induite par le climat chaud et humide de la jungle. Je continue ma route en petit avion survolant ainsi l'amazonie jusqu a Pucallpa, la capitale du district de Ucayali. Département réputé pour ces chamans. Je loge dans l'hospedaje "los delfines" et au hasard d une discussion decouvre que le vieil homme qui s'occupe de l'auberge connait de nombreux secret lié a la méditation et a l utilisation d energies, pour preuve son livre que j ai lu avec attention et les nombreux malades qu il a guérit. Antonio, est un vieil homme désintéressé du pouvoir et de l'argent se qui renforce sa crédibilité, il me dit appartenir a un ordre s appelant "Nueva Luz". Je le rencontrerais et commencerais mon initiation avec ce vieil homme le mois suivant a Lima.

J arrive a Lima, dans le quartier de San borja ou je rencontre Antonio, et un de ces amis. Antonio est agé de 82 ans et est le fondateur de la fraternite nueva luz et est l'auteur du livre (inconnu) experiencias misticas. Cette fraternite a pour vocation de soigner gratuitement, a l'aide d'energies, des maladies ou bien souvent la medecine classique est impuissante et incapable. Cette fraternitee s'interessent par ailleurs aux phenomenes mystiques. Je reste 2 semaines a lima puis l accompagne a Pucallpa dans son auberge pour suivre une initiation. Je decouvre que Pucallpa est une ville plutot dangereuse, c est un lieu strategique pour les trafficants de drogue et de bois, le taux de délinquance y est tres élevé, et la nuit faire tres attention au mototaxi-pirates.... ils simulent un accident ou font croire que leur moto ne marche plus, dans une petite rue et de la surgit un groupe a mains armés, c est tres fréquents, j'ai faillit y avoir droit ! Je profiterais de ma retraite a Pucallpa pour connaitre d avantage les effets de l'ayausca, association de 2 plantes tres connu utilisés par les chamans a des vertus visionaires et curatives. La region de Ucayali est tres interessantes, elle regorge de plantes medecinales comme : EL noni (proprietes anticancereuses tres puissantes) et El una de gato (proprietes antivirales), sangre de grado, camu camu... La foret amazonienne est un vivier infini de plantes et fruits, c'est une pharmacie geante que l'homme connait a peine !

Je rentre en bus en direction de Lima et profite de m arreter en route a Tingo Maria , passant ainsi de la basse jungle a la haute jungle. Cette ville posée sur la cordilliere des andes est magnifique ! Cette region abrite de nombreuses grottes, casacades et parc nationaux. Tingo Maria est également reputée pour son cafe et cacao de qualité internationale. Les societes gringos comme Nescafe viennent y exploiter les richesses naturelles peruviennes. Je continue ma route en direction de Huanuco, un district non frequenté par les touristes. J'y ai fait connaissance de 2 policiers tres sympas avec qui j'ai partagé quelques bieres autour de discussions... Plus au nord de Huanuco, je fait une escale rapide pour visiter les ruines incas de Huanuco pampa (voir photos ci-dessous) et ai continué ma route vers Huaraz dans la region d'Ankash, qu on surnomme la cordilliere blanche en raison de ses glaciers et de ses haut sommets, culminant jusqu a 6700 m. Le deuxieme plus haut sommet d'amerique. Malheureusement je n'aurais pas le temps de faire un glacier ou un haut sommet, je me contenterais d'une petite ascension de 1700 m menant au lac de Churup situé a 4500 m. J arrive finalement a Lima et profiterais de faire le musee de l'or et la visite des ruines pre-incas de Pachacamac et de Caral, pyramides de 5000 ans, plus modestes et plus récentes que celles de l'égypte antique. Les ruines de Caral sont a ce jour les plus anciennes connue en amerique. Pour donner un ordre d'idée, cette culture serait la 3ieme plus ancienne au monde apres la civilisation égyptienne et civilisation chinoise.

J enchaine en direction de Pisco et Ica via l association de la CAPNA pour apporter une petite pierre a l'edifice. Ces villes ont ete detruites par un seisme d une duree de 4 minutes, 9 sur l'echelle de Richter allant jusqu'a 10. C'est impressionnant, j'avais l'impression que la ville reduit en etat de ruines etait le resultat d une guerre ! Il est tres important d'observer qu au meme titre du tsunami en Thailande, 99% des asscociations internationales ne restent que 2 mois environs puis se dechargent en donnant de l'argent au gouvernement, la derniere des conneries a faire dans ce genre de pays...

Je pars a present dans la region de Madre de Dios, dans la jungle, province abrtitant les premieres preuves de l existence d une tres grande citee inca enfouie dans la jungle. Le mythe deviendrait realite peut etre ???
avatar
sinyweb

Féminin Messages : 110
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 50
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur http://citoyensdumonde.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum