Anti nouvel ordre mondial
Bienvenue sur le forum, veuillez vous enregistrer afin de bénéficier de toutes les parties du forum, et ainsi pouvoir échanger.

A tous ceux qui veulent lutter, informer, débattre, échanger, et même partager vos idées, vos connaissances.

Je suis sorti de la franc-maçonnerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je suis sorti de la franc-maçonnerie

Message par LR le Ven 4 Sep - 5:42

Il faut savoir qu’une fois membre rien ne parait anormal, nous avions tous la conviction d’appartenir à un super club ou seul l’élite (nous) est présente. C’est un aveuglement profond qui de suite nous conditionne à tout accepter, malgré les rituels symbolique qui n’ont rien d’euphorisant, car se retrouver dans une petite pièce sombre, sans fenêtres, les murs peins en noir, pièce dans laquelle se trouve une chaise, une vieille table en bois sur laquelle trône un authentique crâne humain, un stylo et quelques feuilles de papiers pour répondre à quelques questions de type philosophique, tout cela révèle une situation trop étrange pour rassurer. Un verre d’eau également pour les plus émotifs. Cette épreuve dure de 1 à 2 heures, voir plus. Tout être censé et connaissant Dieu devrait au bout de quelques minutes décider de quitter les lieux, et ce en courant. Mais hélas, l’individu, qui pourtant n’est toujours pas initié (membre) mais seulement observé et interrogé depuis deux ans, (certaines enquêtes peuvent durer plus de 5 ou 6 ans), en acceptant l’éventualité de postuler, l’éventualité d’être reçu, ouvre dès lors une porte qui jamais ne se refermera, car il s’offre à Satan, qu’il en soit conscient ou non, ce fait est inéluctable. Par la suite, il ne cessera lors des divers rituels de passage de grades, d’ouvrir toujours plus l’accès aux œuvres démoniaques qui gèreront sa vie, et qui de fait auront un impact sur les siens et leur descendance.

Les crânes, les cercueils lors de certain passage de grades, ainsi que bien d’autres bizarreries du même genre ne permettent pas une prise de conscience pourtant logique en ces circonstances. L’individu perd très vite toute notion de bien et de mal, et est complètement régit par la moral maçonnique qui à ses yeux est la seule qui soit censée. Dans cet égarement, j’ai été approché par un « frère maçon » très sympathique au demeurant, radiesthésiste notoire, qui décela de suite cette sensibilité particulière me permettant d’agir comme lui, voir mieux. Les tests furent faits et réussis, et… voilà comment l’occultisme se greffa à mon athéisme stupide. Comme quoi un malheur ne vient jamais seul.

Cet occultisme m’a rattrapé après ma démission car la précarité de ma vie nécessitait de ma part d’agir, l’épreuve étant longue et particulièrement pénible.

Heureusement, j’ai vécu avec notre Seigneur une expérience extraordinaire, il m’accordât subitement la nouvelle naissance en l’année 2005. Cette expérience est en soit un autre témoignage, tellement extraordinaire, mais ce n’est pas le sujet d’aujourd’hui. Toutefois quelques mots car le Seigneur s’est emparé de moi ce jour là avec force et violence, ce fut même très douloureux, et cela en accentuant les faits par le parlé en langue, par l’ivresse momentanée, la prière à voix haute (peu importe l’entourage), des visions etc… Il m’a interpellé pour m’interdire formellement toute action occulte, radiesthésie, et dès ce jour j’ai pu rompre instantanément et définitivement avec cette partie d’héritage maçonnique. De cela, de cette période, il reste d’ailleurs des traces sur le net qu’il m’est impossible de supprimer malgré mes nombreuses démarches auprès des sites en question, mais après tout qu’ai-je à cacher puisque ma vie désormais appartient à Christ. J’ai été guéri miraculeusement récemment, d’une douleur persistante, présente depuis plus de quarante ans. Aucune intervention chirurgicale n’était envisageable pour apporter une amélioration.

A un certain moment de la vie maçonnique, des initiations particulières sont réalisées pour ceux qui courent derrière les grades et se font une fierté d’arborer des décors de plus en plus précis. Nul n’est à l’abri de l’orgueil, de la vanité, du syndrome du pouvoir. Et le pouvoir s’obtient très vite, quelques grades plus haut, sans devoir pour cela atteindre les sommets. Le 3e grade déjà (maître) vous permet d’être membre de la commission et d’évoluer vers la position de « vénérable maître », patron de l’endroit pour 4 ans. Avec tout les pouvoirs. C’est en progressant vers les « hauts grades » que des révélations de plus en plus ténébreuses devraient permettre de prendre conscience de l’absurde de la situation, et pourtant l’aveuglement reste constant. Personne ne réagit !

Il n’est possible de réaliser la réalité de tous les liens de ce mauvais choix que lorsque l’on en est sorti de manière définitive et non « en sommeil ».

Et en sortir, voilà le problème. En fait il n’existe qu’une seule façon de faire, c’est la « mise en sommeil ». D’ailleurs si vous rencontrez des maçons qui ont démissionnés et qui n’ont rien vécus de particulier, si leur vie à continué sans accroc, sachez qu’en fait ils sont toujours maçons, en congé tout simplement. Car si des années après, ce qui arrive dans la plupart des cas ils décident de retourner voir les « frères », ils leur suffit de frapper à la porte, plus besoin d’enquête, d’examen, de vote, d’initiation. Bienvenue mon frère, reprends ta place. Pour ma part, ou j’écrivais un discours, ou quelques lignes très précises. En 3 ou 4 lignes ce fut chose faite. J’ai bien précisé « pas de mise en sommeil » mais une « démission définitive », avec l’interdiction de mon vivant (et après) d’approcher mon fils afin de le corrompre.

Je dois dire que jamais je n’ai eu d’ennuis avec Pierre, Paul ou Jacques, veuillez m’excuser du choix de ces prénoms. L’ennemi invisible s’est occupé de moi sans utiliser qui que ce soit (à ma connaissance), il s’est simplement servi des circonstances de la vie. J’étais un homme d’affaire prospère, 2 sociétés, 15 salariés, plus des sous-traitants, une villa de luxe, Mercedes, et tout ce qui va avec. L’année suivante j’avais des contrats pour des montants extrêmement importants. Je touchais au but que je m’étais fixé lors de ma jeunesse, ayant tout fait pour sortir du milieu ouvrier qui était le mien.

En quelques mois tout à été perdu, sans faillite, ce qui déjà n’est pas courant, des faux sont apparus dans ma comptabilité, ma villa a brûlé, j’ai changé de voiture, une Jaguar sport… je l’ai gardée 6 heures, accident incompréhensible, 20 ans sans accident et pourtant + ou – 80.000 km par an. J’ai voulu faire expertiser la voiture mais impossible, perte totale. Ennuis avec la police, ils m’ont battu pendant des heures, une nuit au poste, plainte de ma part, des années plus tard tribunal, séance reportée deux fois, puis a la troisième ils mentent et ont des versions contradictoires sous serment, 4e séance, je suis condamné 1.500 € d’amende et/ou 2 mois de prisons. Voilà les anecdotes. J’oubliais, pour l’incendie l’assurance a payé, mais quelqu’un s’est emparé de l’argent sur mon compte, et…. pas de suite.

Mon fils n’a pu faire d’études, moi sans travail, impossible de rembourser le moindre petit crédit ridicule, j’ai été fiché, j’ai connu la valse des huissiers etc… Et évidement, les banques c’est fini, plus question de négocier un prêt ni d’avoir une relation d’affaire avec elles. J’ai encore la force et la volonté de recommencer, 54 ans ce n’est pas dramatique, mais pas moyen pour l’instant de mettre le pied à l’étrier.

Aujourd’hui, et ce malgré toutes mes démarches je subis encore d’énormes oppositions dans ma vie. Mes dettes seront entièrement réglées d’ici un ou deux mois, alors que l’argent est au service de médiation judiciaire depuis plus d’un an… Il y a longtemps que tout ça devrait être fini. Si tout va bien ils devront me restituer 15 ou 20.000 euros et c’est avec ça et la grâce de Dieu qu’il faudra refaire toute une vie, plusieurs même, car j’ai charge d’âme, je ne puis abandonner, je dois donner un avenir à mon fils. Aujourd’hui j’ai une allocation qui permet de manger et de payer le loyer d’un appartement minable dans un quartier qui l’est tout autant.

Voilà les dégâts qu’impose l’ennemi à ceux qui le quittent. Pas facile tout ça, pas facile du tout, mais il faut être conscient de cette réalité et agir si on le peut.

Après ma démission, j’ai recherché la délivrance pour couper tous les liens démoniaques dont j’étais victime ainsi que ma descendance.

L’ennemi est là, bien présent, et pour une fois on peut le désigner du doigt, le dénoncer matériellement, concrètement. Il ne faut pas se voiler la face, mais au contraire se dresser et combattre car nous ne sommes pas de son parti, voilà ce à quoi j’invite tous les « maçons », fuir le mauvais combat, décider de faire le choix qui sauve et non celui détruit et ce malgré les apparences trompeuses.

Dieu est un Dieu jaloux et ne nous autorise pas à nous soumettre corps et âmes en dehors de Lui. Or Dieu n’est pas évoqué en Franc-Maçonnerie, car on laisse le libre choix à chacun de créer son propre dieu, et ce via le « Grand architecte de l’univers » qui n’est autre que la liberté Luciférienne, l’offrande de sa vie à l’ennemi, un pacte symbolique avec le diable.

J’aime à penser que toute cette démarche qui à bouleversé ma vie, m’a permis de quitter le « grand architecte » pour le « petit charpentier ».

Il m’arrive souvent de me souvenir avec émotions des amis que j’avais là-bas. Je prie pour eux car ils ne sont en rien (pour la plupart) conscient de cet emprisonnement. Excepté s’ils ont atteints les hauts grades, là ils savent ! Je pense souvent à Paul et son épouse M, à un autre Paul (domaine de la construction) cet ami qui un jour m’a aidé, à André (poète et écrivain), à un autre André et son épouse qui adhéra elle aussi à une loge féminine, à Etienne et son épouse F, Etienne également un jour m’a rendu service tout comme son épouse, je n’ai rien oublié. S’ils me lisent, qu’ils sachent tous que je prie pour eux. Luc Delière lucdeliere@yahoo.fr

Ps : je n’utilise pas de pseudo car ce serait lâche dans ce cas ci. De qui aurais-je peur si le Seigneur est avec moi ? Certains en profiteront pour me salir, mais d’autres auront besoin de moi pour les aider à sortir de l’horreur, il est bon pour eux qu’ils sachent me joindre.

Retrouvez d’autres articles sur le Réseau d’Intercession Francophone

lien : http://journalchretien.net/Je-suis-sorti-de-la-Franc.html
avatar
LR
Admin

Masculin Messages : 665
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://rcdnm.discutforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sorti de la franc-maçonnerie

Message par adeq le Ven 4 Sep - 9:42

La Franc-maçonnerie par Serge de Beketch

Conférence sur la franc-maçonnerie ordinaire prononcée par Serge de Beketch en 1998.



L’ancien directeur du Libre Journal de la France courtoise, militant infatigable de la résistance catholique et patriotique, fait ici état de son expérience au sein de la Franc-maçonnerie au cours d’un exposé prononcé au Centre Charlier. Le son de l'enregistrement a été largement amélioré par rapport à la version initiale, mais reste de piètre qualité. Hommage soit rendu au co-fondateur de Radio Courtoisie, prématurément décédé en 2007 au grand dam des résistants au Système.

http://www.dailymotion.com/playlist/x115p5_dantes0_serge-de-beketch

C'est relativement différent que ce que l'on nous présente de la franc-maçonnerie d'habitude, et pour cause, c'est pas vraiment a leur avantage.
avatar
adeq

Masculin Messages : 160
Date d'inscription : 03/09/2009
Age : 38
Localisation : système solaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sorti de la franc-maçonnerie

Message par LR le Sam 5 Sep - 10:50

Il a bien une tête de franc maçon lol!

Non, mais j'ai contacté GODF (franc maçons) par email il n'y a pas lontemps en leur demandant des explications sur leurs symboles illuminati, et ils ont été super poli, et m'ont même envoyé des bouquins (dont un dédicacé par la bibliothécaire, Mme Iréne Mainguy).

Donc les Franc maçons cachent bien leur jeu ...
avatar
LR
Admin

Masculin Messages : 665
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://rcdnm.discutforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sorti de la franc-maçonnerie

Message par ludo le Sam 12 Sep - 6:15

je vais poster en toute impartialité en expliquant ma façon de voir les choses. Simplement.

Je n'ai jamais cru en dieu ni au diable. Et ce ne sera jamais le cas. JE SAIS que je n'en est pas besoin, je le sens.
(comment peut on dire ça ?...je ne sais pas).

quand je vois la race humaine devaster la planète,
je me dis que c'est bien evidement pas dieu qui tué la planète, ce n'est pas le mauvais sort non plus qui l'a massacré ni le destin qui l'a donnée en pature à l'homme.

c'est irréparable, notre petit paradis est déjà empoisoné par notre propre merde. Meme si la nature humaine change, comme je l'ai déjà dit dans un de mes postes, je crois dur comme fer qu'il à toujours été, qu'il est, et qu'il sera toujours trop tard.


Si dieu voit vraiment ce que certain ont font il s'en fiche completement.

Et maintenant je comprend que ce n'est pas dieu qui a fait le monde tel qu'il est. C'est nous.

la religion permet de se redresser et d'affronter la vie de la façon la plus dignes possible, ou à l'inverse d'une façon totalement maléfique ( si il ya des "serviteurs" de dieu il ya aussi des serviteurs du diable).
Je la considère comme un booster de l'esprit humain.
certains en on besoin et d'autres non.
avatar
ludo

Masculin Messages : 78
Date d'inscription : 10/09/2009
Age : 29
Localisation : Le Mans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sorti de la franc-maçonnerie

Message par draze45 le Sam 12 Sep - 9:36

tou a fai d accord ludo mais pour ma part j irai plus loin pour moi la religion (quel quel soit) n est simplement qu un outil de propagande de masse pour controlez nos petit cerveau la nature l evolution le genome et bien plus puissant que n importe quel divinité je veu bien croire que c est important de ce racroché a une entité toute puissante tout le monde le fait moi le premier ( je supli dieu quand j en ai bessoin et je l ai maudit a certaine periode ) mais je sais pertinament que ca n existe que dans notre conscient qui trouve dans la religion un simple executoire
avatar
draze45

Masculin Messages : 102
Date d'inscription : 11/09/2009
Age : 35
Localisation : avalon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sorti de la franc-maçonnerie

Message par Ical le Sam 12 Sep - 11:21

J'ai lu dans un vieux Science & Vie qu'une minuscule partie du neo-cortex (partie la plus "récente", si je puis dire, du cerveau) avait comme unique fonction de faire croire en une sorte ou plusieurs entités supérieure(s).
C'est donc tout naturellement que beaucoup de religions aient vu le jour (après le "pourquoi je ne comprends toujours pas. Peut-être une nécessité d'avoir "quelque chose au-dessus", quand les dominants ne suffisent plus?)
avatar
Ical

Masculin Messages : 420
Date d'inscription : 05/09/2009
Age : 24
Localisation : Loire (42)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sorti de la franc-maçonnerie

Message par Invité le Mar 15 Sep - 2:17

"La Marche des Vertueux est semée d'Obstacles qui sont les Entreprises Egoistes que Fait sans Fin, Surgir l'Oeuvre du Malin,béni soit-il l'homme de Bonne Volonté,qui au Nom de la Charité se fait le berger des faibles qu' il guident dans la Vallée d'Ombre, de la Mort et des Larmes car il est le gardien de son Frére et la providence des enfants egarés, j'abattrais alors le bras d'une Terrible Colére, d'une Vengeance Furieuse et Effrayante sur les Hordes Impies qui pourchassent et réduisent à Néant les brebis de Dieu et Tu connaitras pourquoi mon nom est l 'Eternel quand sur toi s'abattras la Vengeance du Tout Puissant."

dieu a créé le jardin d'ed'en et y a mis l'homme. puis lui a fait un beau cadeau : la liberté (libre arbitre) tout le reste a ete ecrit par des hommes. voir les arrivées. moi j'aime bien cette vision et je trouve que ce serait trop triste si il n'y avait rien apres. on le verifiera un jour.
A la naissance de notre 1er enfants les medecins nous ont dit de ne pas se faire trop d'illusion qu'il avait tres peu d'espoir de survivre. nous avons passé les 1eres semaines a nous faire a cette idée.j'allais le voir tous les jours et a un moment j'ai eu la certitude qu'il s'en sortirai. aujourdh'ui il a 9 ans. sans etre croyant sincerement j'ai prié. d'un coté je suis plutot rationnaliste et persuadé que le corps est une machine a vivre de l'autre il reste quand meme cette question et si celles ci ont ete entendu

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis sorti de la franc-maçonnerie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum