Anti nouvel ordre mondial
Bienvenue sur le forum, veuillez vous enregistrer afin de bénéficier de toutes les parties du forum, et ainsi pouvoir échanger.

A tous ceux qui veulent lutter, informer, débattre, échanger, et même partager vos idées, vos connaissances.
Derniers sujets
» Le forum ?
Jeu 3 Avr - 22:59 par jeremy06

» la dictature sioniste en france
Jeu 3 Avr - 22:50 par jeremy06

» Jetez votre Iphone.
Jeu 3 Avr - 22:43 par jeremy06

» Dieudonné censuré
Jeu 3 Avr - 21:53 par jeremy06

» Message luciférien dans le catalogue La Redoute
Ven 28 Mar - 22:44 par Bruleparlesillumines

» La géolocalisation
Mar 18 Mar - 10:16 par Rhadamanthe

» Ma p'tite auto...
Ven 14 Mar - 21:57 par eveil

» La fausse neige tombée aux US
Mer 12 Mar - 22:42 par Anatole

» message spécial à l'attention d'éveil
Dim 9 Mar - 23:11 par cervesia


Ce qui nous attend avec le Codex Alimentarius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ce qui nous attend avec le Codex Alimentarius

Message par Nordmendus le Mer 9 Sep - 12:15

Avec les aménagements qui seront apportés par 'l'élite', au Codex Alimentarius prochainement, les médecines naturelles seront sacrifiées sur l'autel de Big Pharma au détriment des malades. Je vous laisse prendre connissance de ceci :

Le Codex Alimentarius
Des dangers bien réelsL'aguicheuse présentation officielle
La commission de Codex Alimentarius a été crée en 1963 par l'Organisation Mondiale de la Santé afin d'élaborer des normes alimentaires, et des Codes d'usages.

Les buts principaux de ce programme sont la protection de la santé des consommateurs, la promotion de pratiques loyales dans le commerce des aliments, et la coordination de tous les travaux de normalisation ayant trait aux aliments entrepris par des organisations aussi bien gouvernementales que non gouvernementales.

Les responsables et les experts qui ont jeté les bases et défini les orientations des activités de la Commission du Codex Alimentarius étaient d'avis que si tous les pays harmonisaient leurs législations alimentaires et adoptaient des normes approuvées à l'échelle internationale, ces questions trouveraient une solution naturelle. Grâce à l'harmonisation, ils prévoyaient une réduction des obstacles au commerce et la libération des échanges entre les pays, dont tireraient profit les agriculteurs et leurs familles et qui aideraient à atténuer la faim et la pauvreté (voir le résultat 40 ans après !).
Ils concluaient que le Codex Alimentarius serait la panacée pour certaines des difficultés qui entravaient la liberté d'échange.

Le volume du commerce mondial des denrées alimentaires est considérable et sa valeur est de 300 à 400 milliards de dollars. Les gouvernements nationaux se préoccupent surtout de l'innocuité des aliments importés d'autres pays, afin qu'ils ne menacent ni la santé des consommateurs, ni la santé et la sécurité de leurs populations animales et végétales. En conséquence, les gouvernements des pays importateurs ont institué des lois et des règlementations contraignantes pour éliminer ou réduire au minimum ces périls. Mais dans le domaine du contrôle des denrées alimentaires, des animaux et des végétaux, ces mesures risquent de créer des obstacles au commerce des denrées alimentaires entre les pays (business d'abord !)

La réalité cachée
Derrière des atours séducteurs d'apparence philanthropique, le Codex n'est que le bras séculier d'une organisation occulte (made in U.S.A), dont la vocation secrète n'est que l'exploitation à outrance, quelles qu'en soient les conséquences et la mise en esclavage de l'humanité.
D'ailleurs, il est clair que la mise en place de cet organisme mondial n'a fait que créer ou aggraver les disparités socio-économiques, contrairement à ce qui était promis au départ. Il s'agit en fait, d'une redoutable dictature tenant sous son joug les gouvernements eux-mêmes avec la menace permanente de terribles moyens de rétorsion commerciale.
Par exemple, l'Europe paye actuellement tous les ans, une amende de 116.8 millions de dollars pour son refus d'importation de veau aux hormones.

Les vrais objectifs du Codex
Le Codex Alimentarius entend mettre hors la loi toute information alternative de santé en rapport avec les vitamines, les thérapies naturelles, les compléments alimentaires et tout ce qui constitue de près ou de loin un concurrent potentiel. Cet état d'esprit qui préside à la mondialisation pharmaco-chimique explique en grande partie la destruction systématique de tous les novateurs scientifiques indépendants depuis 50 ans. Cette industrie emploie tous les moyens pour garder ses parts de marché en matière de cancer, sida, maladies cardio-vasculaires...
Nous sommes en mesure depuis des décennies de soigner et de guérir dans bien des cas toutes ces maladies, mais des procédés de désinformation puissants sont en place pour cacher ces vérités au grand public. La mise hors la loi de toute information sur les médecines alternatives bloquera l'éradication de certaines maladies assurant toujours plus de profit à cette industrie mondiale qui ne traite que les symptômes sans s'attaquer aux causes.
Le docteur Rath, dénonce cette situation en ces termes : « la vraie nature de l'industrie pharmaceutique (mondiale) est de gagner de l'argent avec les maladies chroniques, et non point de s'occuper de la prévention ou de l'éradication des maladies... L'industrie pharmaceutique a un intérêt financier direct à ce que les maladies perdurent afin d'assurer la croissance du marché des médicaments. C'est pour cela que les médicaments sont conçus pour soulager les symptômes et NON pour traiter les causes des maladies... les trusts pharmaceutiques sont responsables d'un génocide disséminé permanent, tuant des millions de personnes... »

Une insulte à la démocratie
Le 13 mars 2002, nos euro-députés adoptèrent des lois en faveur de l'industrie pharmaceutique, fixées par des dispositions du Codex Alimentarius visant à élaborer une réglementation coercitive pour toutes les thérapies naturelles et suppléments alimentaires. Une fronde citoyenne de 438 millions de pétitions inonda pourtant les messageries des euro-députés, à tel point que les communications internes en furent bloquées. Malgré près d'un demi milliard de pétitions, les directives du Codex Alimentarius furent adoptées. Ce vote fut un véritable déni de démocratie augurant de futures difficultés pour la construction de l'Europe.
En fait, une légion de lobbyistes pharmaceutiques est employée en permanence pour influencer les législateurs, pour contrôler les organismes de réglementation, pour manipuler la recherche médicale et l'éducation.
L'information des médecins est intégralement financée par ces trusts qui cachent soigneusement un grand nombre d'effets secondaires dangereux en les reniant publiquement.
Après avoir établi la genèse de ces crimes en col blanc et prouvé la responsabilité des industries pharmaceutiques concernant la mise en place d'une politique mondiale de génocide disséminé, le Docteur Matthias Rath a remis un acte d'accusation pour crime contre l'humanité à la Cour Internationale de Justice de la Haye en juin 2003.

La directive que le Codex voulait mettre en application dès 2005.
A partir de juillet 2005, les directives du Codex Alimentarius, nommées Directives Européennes sur les Suppléments Alimentaires, devront être appliquées sous peine de sanctions financières.
En quoi consistent-elles ?

1.Il s'agit de supprimer tout supplément alimentaire naturel. Tous seront remplacés par 28 produits de synthèse pharmaceutique à bas dosage (car toxiques) et seront uniquement disponibles en pharmacie sur prescription médicale.
2.Les médecines alternatives telles que l'acupuncture, la médecine énergétique, ayurvédique, tibétaine... se verront progressivement interdites.
3.L'agriculture et l'alimentation animale se verront réglementées selon les normes du complexe pharmaco-chimique, interdisant du même coup l'agriculture dite bio-dynamique.
4.L'alimentation humaine certifiée légale devra être irradiée (ex : irradiée au Cobalt - le terme technique employé pour rassurer la population étant « ionisé ».)
Le Codex Alimentarius contrôlera l'accès aux acides aminés essentiels, les huiles de poisson, les vitamines et minéraux. L'élargissement des contrôles opérera progressivement, mettant à mal toutes les médecines alternatives ancestrales ou naturelles.

ATTENTION : L'ECHEC PROVISOIRE DE CE PROJET N'EST QUE PARTIE REMISE - VIGILANCE OBLIGE !

L'histoire secrète du trust pharmaco-chimique
Le trust de la pharmaco chimie tel que nous le connaissons actuellement fut conçu par une association de la Rockefeller avec l'IG Farben de l'Allemagne nazie. D'ailleurs, l'industrie IG Farben en Allemagne ne fut pas bombardée, pour préserver les intérêts de la Rockefeller.
Depuis 1932, l'industrie pharmaco-chimique IG Farben finançait Adolph Hitler. Sans ce soutien, selon le tribunal de Nuremberg, le deuxième guerre mondiale n'aurait pas pu avoir lieu...
En 1941, l'IG Farben a établi la plus grande industrie chimique du monde à Auschwitz, tirant profit de la main d'½uvre du camp de concentration. Au procès de Nuremberg, 24 responsables de la IG Farben ont été déclarés coupables de génocide, d'esclavage, de pillage et d'autres crimes. Le Tribunal de Nuremberg avait alors scindé la IG Farben en BASF, BAYER et HOECHST. Tous ces anciens responsables furent cependant libérés après leur condamnation en 1952, avec l'aide de Nelson Rockefeller, leur ancien partenaire commercial. Il était alors ministre des Affaires étrangères des U.S.A.
Une fois libérés, les dirigeants d'IG Farben infiltrèrent les plus hauts fonctions de l'économie allemande ; jusque dans les années 70, les PDG des sociétés BASF, BAYER et HOECHST étaient des anciens membres du parti nazi.
Ils financèrent à partir de 1959 le jeune Helmut Kohl.
Avec le support politique de ce dernier, les trois filiales issues d'IG Farben sont actuellement 20 fois plus grandes que la maison mère initiale de 1941.
L'organisation nazie de mondialisation, associée à Rockefeller, est une réussite totale. Depuis longtemps, la planète est quadrillée, organisée et gérée pour assurer une expansion mondiale de la pharmaco-chimie.
Puis, la « tradition » du cartel de la IG Farben s'est poursuivie sous un nouveau nom : Association de l'Industrie Chimique.
En 1955, l'industrie chimique pharmaceutique mondiale s'est regroupée sous les auspices de la Chambre de Commerce Internationale des Nations Unies et du gouvernement allemand. Leurs efforts communs furent camouflés sous le nom de code Codex Alimentarius.
Un grand nombre de partis politiques européens, dits de droite et de gauche furent financés par cette industrie pour assurer son hégémonie économique mondiale.

L'origine de la dynastie Rockefeller
Aux environs de 1860, « Old Bill » Rockefeller, marchand forain de spécialités pharmaceutiques, vendait des flacons de pétrole brut aux paysans naïfs, leur faisant croire que c'était un traitement contre le cancer. Il appelait son pétrole brut en flacon : « Nujol (New Oil : nouvelle huile) ».
L'affaire était prospère, il achetait une fiole de pétrole brut de 30 grammes à la Standard Oil pour 21 cents et la revendait 2 dollars.
Très peu cultivé, peu scrupuleux, sans connaissance ou formation médicale, avec quelques notions de comptabilité et une avidité féroce, il sut s'imposer. Le Nujol fut baptisé « cure contre la constipation » et fut largement commercialisé.
Cependant, des médecins découvrirent que le Nujol était nocif et provoquait des maladies graves, éliminant les vitamines liposolubles du corps.
La Standard Oil lutta contre la chute des ventes en ajoutant du carotène au pétrole brut pour parer à toute carence. Le sénateur Royal S. Coperland de New York était payé 75 000 dollars par an pour promouvoir le Nujol.
L'empire Rockefeller s'est construit grâce à cette formidable supercherie qui consiste à faire ingérer un dérivé de pétrole brut, enrichi au carotène, aux populations. C'est ainsi que les fondations de l'industrie pharmaco-chimique furent posées. Nous sommes bien loin des fondements des médecines chinoises, tibétaines ou perses...
Le succès commercial du Nujol permit de diversifier la production pharmaco-chimique et d'atteindre des sommets en terme de bénéfices. En 1948, le chiffre d'affaire annuel de la Rockefeller s'élevait à 10 millions de dollars. Le médicament Nujol existe toujours sous forme de paraffine pure, classé comme laxatif doux : il est recommandé pour la constipation chronique rebelle. Il est fabriqué par le laboratoire Fumouze. Hélas, il capitonne l'intestin et entraîne rapidement des carences graves.

L'heure de vérité
Dans l'idéologie Rockefeller, l'unique objectif est de vendre sans scrupule, d'asseoir une hégémonie et un pouvoir mondial. Breveter le vivant, tout refaire en molécules chimiques, nier toute médecine autre que la pharmaco-chimie, c'est l'idée de progrès affichée par tous les Trusts.
Cette politique n'a rien de démocratique et vise à modeler les masses à son gré en fonction de ses besoins (fondation, éducation, fausses normes scientifiques, propagande, destruction des médecines ancestrales et naturelles).
Le Codex Alimentarius croit pouvoir faire fi de l'opinion des peuples.
Le Codex pense pour vous, agit pour vous et vous protège de vous-même, selon des normes qui causeront votre perte.
Pendant ce temps, 800 000 personnes meurent tous les ans, dans la seule Amérique du Nord, sur ordonnances allopathiques.
Un rapport de l'ONU affirme d'ailleurs que sur 205 000 médicaments de ces industries, seuls 26 seraient indispensables.

Une résistance internationale s'organise
L'Afrique du Sud a affirmé qu'elle ne se conformerait pas aux directives du Codex Alimentarius. Le Ministre de la Santé Manto Tshabalata-Msimang a déclaré que son pays est en désaccord avec cette dichotomie entre médecine naturelle et médecine allopathique.
Selon ses conclusions, ces dispositions ne visent qu'à faire de l'argent à partir de remèdes brevetés et à discréditer l'usage des produits naturels.

L'Inde ne se conformera pas non plus aux directives du Codes Alimentarius, car il a fait la promotion de formules pour bébés contenant des ingrédients chimiques, causant une inflammation destructrice du cerveau chez les bébés sensibles. Le délégué indien chargé de plaider l'affaire auprès du Codex a été ignoré, et lorsqu'il insista pour un débat, il fut expulsé de la chambre.

Aux Etats-Unis, l'association des médecins et des chirurgiens américains a exprimé son opposition au Codex afin d'avoir recours à des remèdes naturels.

Au Royaume Uni, les médecins exerçant des médecines naturelles, supportés par les Membres de la Chambre des Lords, se sont fermement opposés à la politique pro-Codex de Tony Blair. Ce dernier est taxé d'hypocrisie, puisqu'il à été révélé publiquement qu'il utilise pour sa famille des remèdes naturels, des compléments alimentaires et l'homéopathie. Tony Blair sera président de l'Union Européenne précisément à partir du premier juillet 2005, jour d'application des directives du Codex.

Le réveil des consciences est amorcé
Fort heureusement, il existe les vrais biologistes, les authentiques médecins, les vrais thérapeutes ou chercheurs souvent violentés par l'arrogance des Cartels pharmaco-chimiques. Ils ont établi le concept de la bio-individualité fondé sur la liberté du choix thérapeutique des patients.
Cette conception suscite chez le patient l'esprit de recherche, offre des alternatives dans la manière de se soigner.
Cette approche s'adapte au patient plutôt que d'imposer un protocole thérapeutique de masse non individualisé.
La maladie a une connotation spécifique dans la vie d'un individu, ne pas en tenir compte c'est ramener l'homme au rand de machine sophistiquée. Or l'homme est bien plus qu'une machine mécanico-chimique.
Sans que la plupart des électeurs en ait conscience, le non massif à la Constitution européenne a été aussi par chance, un non au Codex Alimentarius. Les grands retards dont nous avaient menacés les marionnettes politiques vendues à la cause du « oui » concerneront surtout le camp des exploiteurs et en particulier, celui du Codex.

Source : http://www.onnouscachetout.com/themes/alimentation/codex-alimentarius.php

Nordmendus

Masculin Messages: 13
Date d'inscription: 02/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui nous attend avec le Codex Alimentarius

Message par Morgan le Mer 9 Sep - 12:41

Fais chier ! Rien à rajouter. Evil or Very Mad Ca m'énerve.

Morgan

Masculin Messages: 365
Date d'inscription: 02/09/2009
Age: 34
Localisation: Region Parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui nous attend avec le Codex Alimentarius

Message par Nordmendus le Mer 9 Sep - 18:23

Exact, bien dit mon Frère, c'est exaspérant !!! Il est impératif de stocker un grand éventail de remèdes qui ne peuvent se fabriquer... les stocker en lieu sûr (raffles possibles), en prévention et prévision. Ici, on s'y emploie, et c'est 'l'usine'. Bientôt l'égrégore. Ne pas trop faire attention aux dates de péremption, si c'est bien conservé, ça décuple la longévité du stock. Pour info les conserves (industrielles et en boîtes mtal, forgées par autoclave seulement (+de120°c)) sont utilisables 30 ou 40 ans après leur date de péremption, si bien sûr les boîtes ne sont pas bosselées, rouillées avec petits trous, pas d'odeur suspecte... Tu sais, à l'époque de la seconde guerre mondiale, les dates de péremption n'existaient pas et les conserves étaient consommées en fonction de leur état de fraicheur apparente. C'est pas le panard, mais ça évite de crever de faim... Privilégier au moins 1 chose, si on ne pouvait en avoir qu'une... : le générateur d'argent colloïdal. (J'en ai perso 3 en stock). Dans l'aviation, niveau radio, à bord des aéronefs militaires ou civils, il y a 3 radios... Celle de bord, une de secours, une 3ième de poche... Ty Bollinger a dit un jour : L'argent colloïdal... si vous en consommez régulièrement, c'est exactement comme si vous aviez UN DEUXIèME SYSTèME IMMUNITAIRE, en plus du vôtre !!! Bien à toi mon Frère !!!

Nordmendus

Masculin Messages: 13
Date d'inscription: 02/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui nous attend avec le Codex Alimentarius

Message par Morgan le Mer 9 Sep - 21:29

Nordmendus a écrit:Exact, bien dit mon Frère, c'est exaspérant !!! Il est impératif de stocker un grand éventail de remèdes qui ne peuvent se fabriquer... les stocker en lieu sûr (raffles possibles), en prévention et prévision. Ici, on s'y emploie, et c'est 'l'usine'. Bientôt l'égrégore. Ne pas trop faire attention aux dates de péremption, si c'est bien conservé, ça décuple la longévité du stock. Pour info les conserves (industrielles et en boîtes mtal, forgées par autoclave seulement (+de120°c)) sont utilisables 30 ou 40 ans après leur date de péremption, si bien sûr les boîtes ne sont pas bosselées, rouillées avec petits trous, pas d'odeur suspecte... Tu sais, à l'époque de la seconde guerre mondiale, les dates de péremption n'existaient pas et les conserves étaient consommées en fonction de leur état de fraicheur apparente. C'est pas le panard, mais ça évite de crever de faim... Privilégier au moins 1 chose, si on ne pouvait en avoir qu'une... : le générateur d'argent colloïdal. (J'en ai perso 3 en stock). Dans l'aviation, niveau radio, à bord des aéronefs militaires ou civils, il y a 3 radios... Celle de bord, une de secours, une 3ième de poche... Ty Bollinger a dit un jour : L'argent colloïdal... si vous en consommez régulièrement, c'est exactement comme si vous aviez UN DEUXIèME SYSTèME IMMUNITAIRE, en plus du vôtre !!! Bien à toi mon Frère !!!

Je vais surement acheté la machine à faire de l'argent colloïdal justement.

Mais apparemment faut bien dosé au risque de devenir bleu ?

Morgan

Masculin Messages: 365
Date d'inscription: 02/09/2009
Age: 34
Localisation: Region Parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui nous attend avec le Codex Alimentarius

Message par Nordmendus le Jeu 10 Sep - 18:32

pour devenir bleu (les gars qu'on voit, sont en fait des 'hommes de paille' utilisés par Big Pharma, pour influencer négativement sur ce merveilleux remède. Ils sont réellement malades mais le sont devenus par d'autres moyens. Il y a un risque, mais tout dépent de 2 choses :

1- L'appareil utilisé. Celui de chez 'vivre naturellement' par exemple, est programmé pour ne pas dépasser les doses (maxi 30 ppm...) et s'arrête automatiquement ! à ce dosage aucun risque !
avec les autres (ceux qui nécessitent une montre, et d'utilisation entièrement manuelle, attention !!! Ne pas dépasser 25 ou 30 minutes !!! Au dela, l'appareil ne s'arrête pas tout seul, et au bout de 30 minutes, la concentration est forte, le rythme de progression des colloïdes atteint le seuil critique pour être bu. Par contre, c'est ce qu'il faut pour une utilisation externe. Il faut aussi veiller à bien utiliser de l'eau distillée (33 euros les 5 litres chez le pharmacien) ou la distiller soi même, c'est ce que je fais, c'est plus économique. Ne pas utiliser d'autre eau que l'eau distillée !!! C'est important, attention, pas l'eau distillée pour les fers à repasser, elle est remplie de polluants industriels... Certains disent qu'on peut utiliser l'eau osmosée, mais c'est une erreur, toute particule présente dans l'eau ( et il y en a encore dans l'osmosée) avant le processus de production, verra les colloïdes d'argent se ruer sur elle, pour former des particules trop grosses, non assimilables donc inutiles, mais risquant de provoquer sur le long terme des petites argyries... non seulement l'effet thérapeutique sera absent, mais enplus, ça craint.

2- La dose (3 cuillérées à café (en plastique de préférence)/jour au minimum, jusqu'à 5 ou 6 maxi), pas de souci SI c'est bien de l'argent colloïdal... Car il y a aussi du nitrate d'argent, etc... Avec le colloïde, pas de problèmes si la dose est respectée.

Je connais perso une personne qui a travaillé toute sa vie dans l'argent et qui est atteinte d'argyrie... c'est chronique, assez inesthétique, mais on n'en meurt pas, et c'est pas aussi exagéré que les gens bleus qu'on voit sur le net. Mais il y a travaillé toute sa vie...

Je me sauve mon frère, et te dis à dans 1 mois ((je ne sais pas pourquoi (si 1 peu quand même ^^), mais j'ai l'impression que d'ici 1 mois,il va y avoir du sport...))

Nordmendus

Masculin Messages: 13
Date d'inscription: 02/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui nous attend avec le Codex Alimentarius

Message par Tanatophiss le Jeu 17 Sep - 19:10

Pour "illustrer"

Tanatophiss

Masculin Messages: 324
Date d'inscription: 08/09/2009
Age: 25
Localisation: Enfer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui nous attend avec le Codex Alimentarius

Message par n²845 le Jeu 17 Sep - 23:21

C'est vraiment très long mais ne t'inquiète pas je le lirez pour toi ^^

Smile

n²845

Masculin Messages: 58
Date d'inscription: 14/09/2009
Age: 18
Localisation: planete inconnus

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui nous attend avec le Codex Alimentarius

Message par Invité le Sam 5 Déc - 10:09

http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article6934

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui nous attend avec le Codex Alimentarius

Message par Livingston le Sam 5 Déc - 10:31

pale Ils s'arrêteront vraiment jamais :'(

Si ce truc est vrai...

Livingston

Masculin Messages: 612
Date d'inscription: 12/09/2009
Age: 22
Localisation: 92

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui nous attend avec le Codex Alimentarius

Message par Invité le Sam 5 Déc - 11:35

sinon on peux aussi se preparer a ceci

http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article6918


Les États-Unis qui ont faim

Version imprimable de cet article Version imprimable


mercredi 2 décembre 2009 par Archétype

(Source : Alterinfo)

Utilisation record de coupons alimentaires - Les États-Unis qui ont faim

Un article, paru dans l’édition de dimanche du New York Times, décrit l’explosion du recours aux coupons alimentaires et trace un portrait bien différent des Etats-Unis à la fin de l’année 2009 que celui que présentent les promesses complaisantes de « reprise » économique de Wall Street et de l’administration Obama. Le Times a mené une enquête statistique sur l’utilisation de coupons alimentaires par comté dans le but d’établir un portrait social plus détaillé des 36 millions de personnes qui bénéficient actuellement des coupons alimentaires. « On retrouve parmi ces gens des mères monoparentales et des couples mariés, des nouveaux chômeurs et des pauvres, des bénéficiaires de longue date de l’aide sociale et des ouvriers dont le garde-manger a été vidé par une réduction du nombre d’heures de travail ou du salaire », souligne l’article. Parmi les statistiques les plus significatives :

* Dans 239 comtés, plus d’un quart de la population reçoit des coupons alimentaires.

* Dans plus de 750 comtés, au moins un Afro-américain sur trois reçoit des coupons alimentaires.

* Dans plus de 800 comtés, plus du tiers de tous les enfants dépendent des coupons alimentaires.

* Dans 62 comtés, le nombre de gens ayant recours aux coupons alimentaires a doublé au cours des deux dernières années.

* Dans 205 comtés, le nombre de personnes dépendant des coupons alimentaires a augmenté de deux tiers.

La dispersion géographique du besoin grandissant de nourriture est stupéfiante. Des régions traditionnellement pauvres, comme les Appalaches rurales ou les ghettos des quartiers urbains déshérités, jusqu’aux banlieues, ce manque s’est répandu dans les Etats du sud et de l’ouest dans les deux dernières décennies. La carte affichant les comtés où le recours aux coupons alimentaires croît le plus rapidement comprend les riches banlieues d’Atlanta, la majeure partie de la Floride, la majorité du Wisconsin, de l’ouest et du nord de l’Ohio, ainsi que la plus grande partie de l’ouest montagneux, dont de larges bandes du Nevada, de l’Utah, de l’Arizona, du Wyoming, du Colorado et de l’Idaho. Bien que le chômage soit la principale raison de l’augmentation de l’utilisation des coupons alimentaires, la cause économique immédiate varie énormément, que ce soit l’effondrement de la bulle immobilière dans les Etats du sud-ouest et en Floride, l’effondrement de l’industrie automobile dans la région des Grands Lacs ou la vague de licenciements dans la fonction publique américaine alors que s’aggrave la récession. Le Times a noté l’impact sur les banlieues riches, longtemps dominées par le Parti républicain, où l’utilisation des coupons alimentaires a plus que doublé depuis le début officiel de la récession en décembre 2007, comme Orange County en Californie et Forsyth County en Géorgie. L’utilisation des coupons alimentaires a crû plus lentement, en termes de pourcentage, dans des villes comme Détroit, Saint-Louis et la Nouvelle-Orléans, mais seulement parce qu’une bonne partie de leur population vivait déjà dans la pauvreté et recevait de l’aide alimentaire lorsque la récession a commencé.

Tous ces chiffres sous-estiment considérablement le niveau de destitution sociale. Environ 18 millions de personnes éligibles aux coupons alimentaires ne les reçoivent pas, en partie en raison de barrières institutionnelles comme des services de proximité inadéquats, particulièrement pour les communautés immigrantes — l’Etat de la Californie rejoint environ la moitié de ceux qui sont éligibles — et en partie en raison de la stigmatisation sociale reliée au fait de recevoir de l’aide de l’Etat, spécialement dans des zones banlieusardes où la pauvreté a été un évènement soudain et récent.

Selon une étude réalisée par Thomas A. Hirschl de l’université Cornell et Mark R. Rank de l’université Washington à Saint-Louis, la moitié des enfants aux Etats-Unis vont dépendre des coupons alimentaires à un certain moment durant leur enfance. Le chiffre grimpe à 90 pour cent pour les enfants noirs. L’étude a été publiée ce mois-ci dans Archives of Pediatrics and Adolescent Medicine. Vu qu’elle est basée sur une analyse de 29 années de données, cette dernière étude donne un portrait des niveaux de besoins sociaux pendant une période où le taux de chômage gravitait bien en dessous de la marque de 10,2 pour cent atteinte le mois dernier. Une période prolongée de chômage à plus de 10 pour cent — maintenant largement anticipée par la grande entreprise et les économistes du gouvernement — rendra de plus en plus d’enfants dépendant de l’aide fédérale pour satisfaire leurs besoins nutritionnels élémentaires.

Les résultats de ces deux études viennent confirmer les conclusions de l’enquête du département américain de l’Agriculture rendue publique le 16 novembre et qui a déterminé que 49 millions d’Américains, incluant 17 millions d’enfants, manquaient parfois de nourriture en 2008. La vaste majorité des 17 millions de familles qui luttent pour se nourrir suffisamment avaient au moins une personne en emploi dans le ménage, mais avec un salaire trop faible pour assurer les besoins de base. Le niveau d’insécurité alimentaire était à son plus haut depuis que le département a commencé à cumuler les données en 1995. Ces données montrent que la réalité sociale que connaissent les travailleurs américains est la plus sombre depuis la Grande Dépression. Quelque 30 millions de personnes sont sans emploi ou n’ont qu’un emploi partiel. Près de 50 millions n’ont pas d’assurance-maladie. Près de 50 millions ont de la difficulté à nourrir leur famille ou se nourrir eux-mêmes. Quelque 40 millions vivent sous le seuil de pauvreté officiel et ce nombre atteindrait 80 millions si un budget familial réaliste servait d’étalon de mesure.

Ce sont les jeunes qui connaissent les plus grandes difficultés. Selon un rapport du Pew Research Center de la semaine dernière, 10 pour cent des adultes de moins de 35 ans sont retournés habiter chez leurs parents à cause de la récession. Plus de la moitié des hommes entre 18 et 24 ans vivent toujours chez leurs parents. La proportion est de 48 pour cent pour les jeunes femmes.

Ces chiffres sont une condamnation du capitalisme américain et de son sabotage criminel des forces productives de la société. Comment est-il possible qu’il soit si difficile pour des dizaines de millions de personnes de se nourrir ou nourrir leur famille dans un pays où l’agriculture est tellement productive qu’elle peut littéralement nourrir la Terre entière ? S’il en est ainsi, c’est parce que la production et la distribution sont organisés pour maximiser le profit individuel et que nourrir les enfants qui ont faim rapporte beaucoup moins aux élites dirigeantes que la spéculation sur les marchés financiers.

Ces chiffres sont aussi une condamnation des représentants de la grande entreprise de l’administration Obama, du Parti démocrate et du Parti républicain. Il semble que la faim, tout comme le chômage d’ailleurs, ne soit considérée par Obama que comme un « indicateur retardataire », un phénomène que l’Américain ordinaire doit supporter et subir, mais pas une crise, même pas un motif pour lever le petit doigt.

Après avoir détourné des milliers de milliards de dollars vers le système financier, dans le but de permettre le retour à la profitabilité et aux bonus dans les dizaines de millions pour Wall Street et après avoir décidé d’intensifier la guerre en Afghanistan au coût non divulgué de dizaines de milliards, Obama déclare aujourd’hui que sa principale priorité au pays est la réduction du déficit. Après que Wall Street et la guerre aient obtenu tout l’argent dont ils avaient besoin, il ne reste que peu, et même rien, pour satisfaire aux besoins des enfants qui ont faim, ou de leurs parents.

http://www.wsws.org

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ce qui nous attend avec le codex Alimentaire

Message par eveil le Sam 5 Déc - 15:06

Les ELITES ont dis ce çi , ( Qui controle les nourritures , controle les peuples du monde ).

C est pourquoi par exemple en FRANCE l agriculture française se meurent et n aurons plus d avenir de leurs lois imposer et dictées.
C est du FACHISME les enfants...!
ILs tiennent ses FACHOS la carrote pour faire avançé comme bon leurs semblera l ane que nous sommes...!

PLUS DOUX IL VIENDRA , PLUS CRUEL IL SERA LE FACHISME...!

,,,,,,Le TONTON.....

eveil

Masculin Messages: 6818
Date d'inscription: 11/11/2009
Age: 50
Localisation: de retour en france ( aquitaine )

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui nous attend avec le Codex Alimentarius

Message par cervesia le Ven 1 Juil - 13:23

UP ! UP ! UP !

http://dictionnaire.sensagent.com/codex+alimentarius/fr-fr/

"le codex a permis à au moins 8 pesticides interdits (aldrine, dichlorodiphényltrichloroéthane (DDT), polychlorobiphényle (PCB), endrine, dieldrine, hexachlorobenzène, chlordane) d'être à nouveau autorisés"

un combattant anti codex

http://dictionnaire.sensagent.com/Matthias_Rath/fr-fr/


cervesia

Féminin Messages: 1270
Date d'inscription: 12/10/2009
Age: 59
Localisation: derrière toi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum